La place du directeur de la maison de retraite

Le travail du directeur d’Ehpad touche divers domaines : relations humaines avec les résidents et le personnel de la maison de retraite, gestion administrative et financière, contrôle des pratiques et prestations.

La place du directeur de la maison de retraite

Le directeur d’Ehpad, interlocuteur privilégié du résident

Les tâches incombant au directeur d’Ehpad sont multiples. En premier lieu, il est le principal interlocuteur des familles et des résidents, tout au long du séjour.

Il doit donc être doté de facultés d’écoute et de communication afin de répondre aux besoins des personnes accueillies, veiller à leur bien-être et leur assurer un cadre de vie de qualité.

Le directeur de maison de retraite se prononce sur les dossiers d’admission des nouveaux résidents de l’Ehpad, après la visite de préadmission pendant laquelle la personne âgée rencontre également le médecin coordonnateur. C’est avec ce dernier que le directeur prend conseil pour s’assurer que la prise en charge médicale de son établissement correspond aux besoins du résident potentiel.

Il a également pour rôle de s’assurer que les droits des résidents et de leurs proches sont respectés : il s’assure que les nouveaux pensionnaires reçoivent un livret d’accueil avec la charte de la personne accueillie. Le directeur de maison de retraite œuvre à la mise en place d’une démarche de bientraitance au sein de l’établissement. Pour cela, il organise des formations rappelant les bonnes pratiques au personnel professionnel en contact avec les pensionnaires.

Directeur de maison de retraite : un travail de gestion

Parallèlement, le directeur d’Ehpad doit également posséder des compétences de manager puisqu’il est responsable de la gestion administrative et financière de l’établissement.

Il est aussi responsable de la gestion des ressources humaines. Il s’occupe ainsi :

  • du recrutement des nouveaux employés (infirmières, aides-soignants, secrétaires…),
  • de leur formation,
  • de la paie.

Il est également responsable de la synchronisation du travail de l’ensemble du personnel soignant et administratif : organisation des permanences (nuits, week-end, congés, ses propres absences…).

Le directeur de l’Ehpad encadre l’équipe et s’assure que chaque membre respecte les règles d’hygiène et de sécurité. Il est à l’écoute des problèmes du personnel de la maison de retraite et cherche des solutions avec chaque employé. Il veille également à la cohésion des différentes équipes et encourage un dialogue social.

Le directeur de la maison de retraite s’occupe de la mise en place des prestations de service :

  • restauration,
  • entretien,
  • maintenance,
  • suivi des travaux…

Le directeur d’Ehpad prépare un budget annuel et évalue les coûts des différents postes de dépenses de l’établissement.

C’est lui qui sélectionne les fournisseurs et s’assure de la qualité des produits. Il vérifie l’entretien du patrimoine de la structure (locaux, équipements).

C’est en effet au directeur d’Ehpad qu’il revient de veiller aux règles d’hygiène et de sécurité au sein de la maison de retraite. Il est responsable de la gestion des risques (incendie, accident, sorties de secours…). En cas de dysfonctionnement, sa responsabilité sera engagée.

Le rôle stratégique du directeur d’Ehpad

Le directeur d’Ehpad est le responsable légal de la maison de retraite. Il en assure le pilotage. C’est lui qui élabore et met à jour le projet d’établissement, en collaboration étroite avec les autorités publiques :

  • Agence Régionale de Santé (ARS),
  • Conseil général,
  • collectivités territoriales…

Il précise et met en œuvre les différentes politiques de la structure :

  • financières,
  • sociales,
  • médico-sociales,
  • sanitaires,
  • stratégiques,
  • opérationnelles.

Le directeur d’Ehpad est responsable d’évaluer les bonnes pratiques professionnelles et la qualité des services de l’établissement :

  • prise en charge médicale,
  • soins,
  • animations,
  • prestations administratives, techniques et logistiques,
  • restauration et logement.

Il coordonne également les coopérations avec les partenaires de l’établissement (équipes mobiles de soins palliatifs, pharmacies d’officines, etc.).

Par conséquent, le métier de directeur d’Ehpad nécessite une implication importante, ainsi qu’une grande disponibilité.

Entre autres diplômes permettant d’accéder à un emploi de directeur de maison de retraite :

  • CAFDES (Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale),
  • Master MESS (Management des établissements sanitaires et sociaux),
  • Master MOSS (Management des organisations sanitaires et sociales).

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La vigilance du personnel soignant

La vigilance du personnel soignant

Le personnel soignant en maison de retraite joue un rôle clé dans le maintien et l’amélioration de l’état de santé et de l’autonomie des résidents. La prise en charge médicale est adaptée aux besoins spécifiques de chaque personne âgée.

Lire la suite

Le pouvoir de l’équipe d’animation

Le pouvoir de l’équipe d’animation

L’équipe d’animation en maison de retraite a un rôle important à jouer dans le maintien de la vie relationnelle, sociale et culturelle des résidents. Elle complète la prise en charge médicale assurée par le personnel soignant et participe pleinement à la qualité de l’accueil des personnes âgées.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite