Le concept de l’Humanitude

L’Humanitude est un concept développé par Yves Gineste et Rosette Marescotti. Cette méthodologie de soin vise à prendre soin des « hommes vieux » en humanitude, c’est-à-dire dans le respect de leurs particularités d’humains.

Le concept de l’Humanitude

Qu'est-ce que l’Humanitude ?

L’Humanitude, pratiquée et enseignée par Yves Gineste et Rosette Marescotti depuis plus de trente ans dans divers établissements de soin, a fait ses preuves auprès des aînés les plus dépendants et en particulier des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Cette philosophie du soin rejoint la démarche de bientraitance adoptée par les services et établissements socio-médicaux. Elle fait aujourd’hui l’objet de formations dans les établissements, et plus particulièrement dans les Ehpad, afin de sensibiliser les soignants au respect de l’humanitude des résidents/patients.

  • « C’est lorsque l’on tient compte de tout ce qu’il y a de particulier chez l’humain que l’on est un soignant », explique le concepteur de la philosophie de l’Humanitude, Yves Gineste.
  • Malgré la maladie d’Alzheimer ou toute autre pathologie affectant ses capacités cognitives, la personne âgée continue à avoir besoin d’une relation avec les autres. Le patient doit se sentir humain pour vivre.

La méthodologie de l’Humanitude permet de prendre soin en privilégiant le lien entre le soignant et la personne âgée. Les concepteurs de cette méthodologie ont ainsi mis en place quelque 150 techniques de soin innovantes tenant compte des particularités d’être humain de la personne soignée (un être debout, qui parle, qui désire, etc.)

Quels sont les piliers de l'Humanitude ?

La relation avec autrui est fondée sur trois piliers de communication : le regard, la parole et le toucher.

  • Le regard

La méthode de l’Humanitude apprend aux soignants à professionnaliser leur regard pour qu’il respecte des caractéristiques affectives (être tendre et exprimer l’amour) et techniques (être horizontal, axial, proche et long).

Le personnel apprend notamment à s’approcher du lit du résident malade qui ne voit plus sur les côtés par le pied et non par le côté. Le soignant regarde le résident en face, s’approche de lui et se met à son niveau, pour éviter de le regarder d’en haut.

  • La parole

L’Humanitude cherche à accroître la communication verbale avec les résidents qui incapables de répondre, notamment les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Cette méthode, appelée « l’auto-feedback », suppose que le soignant décrive les gestes réalisés lors du soin. Celui-ci annonce chaque acte, puis le décrit pour alimenter la communication, sans attendre de réponse.

  • Le toucher

L’Humanitude vise à redonner au geste du professionnel la douceur nécessaire aux personnes âgées malades ou atteintes d’Alzheimer, chez lesquelles seule la mémoire émotive est préservée.

La prise de contact avec le résident doit être douce et solliciter son autorisation corporelle. Il est important aussi d’éviter les zones douloureuses.

"Vivre et mourir debout en Humanitude" : qu'est-ce que c'est ?

Autre pilier de l’Humanitude : la verticalité. Le phénomène de grabatisation des personnes âgées en perte d’autonomie touche beaucoup de résidents d’établissements d’accueil, en raison des toilettes réalisées au lit. La philosophie de l’Humanitude préconise un concept appelé « Vivre et mourir debout ».

Le personnel soignant en maison de retraite est invité à évaluer les capacités des résidents dépendants pour déterminer le type d’aide dont ils ont besoin pour pouvoir continuer à faire leur toilette debout.

La verticalisation et la marche, avec un soutien, pendant une vingtaine de minutes par jour, permettent de stimuler les capacités motrices des résidents et de retarder la perte d’autonomie et la grabatisation.

Concernant la toilette, la méthode de l’Humanitude prévoit également un plus grand respect des habitudes et de l’intimité des personnes âgées. Le soignant doit prendre en compte la pudeur et la sensibilité du résident, même s’il ne peut plus s’exprimer. Il sera conseillé de commencer la toilette par les mains, zone plus sociale de la personne, avant de passer aux zones plus intimes.

La philosophie de l’Humanitude est donc un ensemble de « savoir-faire adaptés et positifs » pour améliorer la qualité des soins et le bien-être des résidents.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.6/5 - 16 votes - Votre vote :

Articles connexes