Animal domestique et maison de retraite

Pour aider nos aînés à passer le cap de l’entrée en établissement de façon agréable, les maisons de retraite acceptant les animaux domestiques existent, même si elles restent rares. D’ailleurs, les animaux s’invitent de plus en plus souvent dans les Ehpad à travers la zoothérapie.

Animal domestique et maison de retraite

Peut-on amener son animal à la maison de retraite ?

Les animaux de compagnie ont un rôle positif sur la santé et le moral des personnes âgées.

Les bénéfices psychiques de la présence d’animaux en maison de retraite pour les résidents sont nombreux. L’animal domestique

  • est un compagnon affectueux et fidèle, même face à l’irrationnel des résidents Alzheimer,
  • apaise les tensions et procure du bien-être et de la distraction,
  • génère un sentiment de tranquillité,
  • dissipe l’ennui,
  • permet une communication non verbale et apporte ainsi soutien moral et consolation,
  • ne juge pas et accepte son maître tel qu’il est,
  • est source de valorisation, car il a besoin de son maître,
  • favorise les contacts sociaux.

Pouvoir garder son animal domestique après l’entrée en maison de retraite a également un impact positif sur la santé physique du résident. L’animal améliore la vigilance, la mobilité et l’autonomie :

  • le résident doit sortir son chien plusieurs fois par jour,
  • le toilettage de l’animal est bénéfique pour la dextérité de la personne âgée et procure un contact physique,
  • la nécessité de nourrir l’animal et de s’occuper de sa propreté fournit des repères dans le temps et l’espace.

C’est pourquoi certaines maisons de retraite acceptent les animaux domestiques des résidents. Elles représentent toutefois moins de la moitié du parc des établissements d’hébergement pour personnes âgées.

Comment emménager en maison de retraite avec un animal ?

Pouvoir emménager en maison de retraite avec des animaux, chien ou son chat, constitue une véritable amélioration pour le bien-être des résidents.

Seule condition requise : le résident doit être en mesure de s’occuper lui-même de l’hygiène de son animal.

Malheureusement, il arrive donc parfois qu’une personne en perte subite d’autonomie doive à la fois changer de mode de vie pour s’installer en institution et se séparer d’un compagnon à quatre pattes dont il ne peut plus s’occuper.

De plus, beaucoup d’établissements refusent encore d’accueillir les animaux domestiques. Dans ce cas, des solutions existent.

La Fondation Assistance aux Animaux (www.fondationassistanceauxanimaux.com) a été créée initialement pour recueillir les animaux domestiques après la disparition de leur propriétaire. En fait, on peut aussi lui confier son animal lorsqu’il n’est plus possible, pour des raisons de santé, de s’en occuper.

Quel que soit l’âge de l’animal du futur résident de maison de retraite, il est pris en charge par une marraine d’adoption. Les personnes âgées très dépendantes peuvent donc entrer tranquillement en maison de retraite, alors que le sort de leur animal est assuré.

Qu'est-ce que la zoothérapie en Ehpad ?

De plus en plus développée dans les maisons de retraite, la zoothérapie est une activité thérapeutique non médicamenteuse faisant intervenir les animaux. Elle permet d’améliorer la santé physique et psychique des résidents grâce à la médiation d’animaux amenés à leur rencontre à la maison de retraite.

Les animaux peuvent par exemple intervenir dans le cadre de thérapies de groupe et ainsi favoriser les interactions sociales. Leur présence est également bénéfique pour les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer. Les séances de zoothérapie sont souvent l’occasion pour les pensionnaires de la maison de retraite de renouer avec leurs souvenirs en présence des animaux (chats, chiens, mais aussi lapins, cochons d’Inde, chèvre et même lama).

Le ministère de la Santé a d’ailleurs reconnu l’aspect bénéfique de la thérapie par les animaux en maison de retraite. Ses bienfaits sont les mêmes que ceux d’un animal domestique en Ehpad. Ils sont même décuplés par la présence d’un thérapeute qui guide les séances et rend les animaux accessibles aux résidents qui n’auraient pu s’occuper seuls d’un chien ou d’un chat à la maison de retraite.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.9/5 - 7 votes - Votre vote :

Articles connexes