L’activité physique en maison de retraite

Préserver la santé physique et morale des résidents est sans conteste une priorité pour les équipes des maisons de retraite. Rester actif permet de prévenir la perte d’autonomie et de nombreuses maladies qui touchent plus particulièrement les personnes âgées vulnérables. Des activités physiques adaptées (APA) proposées en maison de retraite aux personnes âgées dépendantes sont animées par des professionnels du milieu sportif.

L’activité physique en maison de retraite

Comment prévenir la perte d'autonomie en Ehpad grâce à l'activité physique ?

Même en maison de retraite, il est important que la personne âgée reste active pour préserver sa santé : l’activité physique est la clé du bien-vieillir.

Or la vie en collectivité, dans un cadre fournissant des prestations proches de celles d’un hôtel, n’est pas vraiment faite pour favoriser les activités physiques naturelles des résidents de la maison de retraite. Pas de courses, pas de vaisselle, pas de ménage… Ces activités, aussi simples soient-elles, permettent pourtant aux personnes âgées encore valides de rester actives dans une certaine mesure.

Pour pallier ce risque de sédentarité, les animations et parmi elles l’activité physique occupent une place importante dans le projet de vie des maisons de retraite.

Car les activités physiques en maison de retraite aussi bien qu’à domicile sont aujourd’hui reconnues scientifiquement comme permettant d’atteindre les résultats positifs suivants :

  • meilleure santé physique et prévention des maladies (prévention de l’arthrite, de la perte osseuse, de la fonte musculaire, des maladies cardiovasculaires, des
    fractures du col du fémur, etc.),
  • meilleure santé mentale (réduction des dépressions et de l’anxiété…),
  • amélioration du bien-être émotif et social (préservation des facultés cognitives, développement de liens sociaux),
  • autonomie et indépendance accrues (prévention du risque de chute…).

Qu'est-ce que l'activité physique adaptée (APA) en maison de retraite ?

Les activités physiques adaptées (APA) sont comme leur nom l’indique des activités adaptées aux personnes âgées ou handicapées, quel que soit leur degré d’autonomie, dispensées par des animateurs qualifiés.

L’activité physique en maison de retraite est réglementée. Toute activité de sport collective s’adressant à un public vulnérable doit être encadrée par un animateur sportif titulaire :

  • soit d’un Diplôme universitaire d’Activités physiques et sportives pour Seniors et Personnes âgées (DUAPSSP) ;
  • soit d’une maîtrise ou d’un master d’Activités physiques adaptées délivré par la Faculté des Sciences du Sport.

En maison de retraite, les activités physiques adaptées regroupent différents sports, en fonction du nombre et de la mobilité des participants.

Ainsi, sont généralement proposés en Ehpad :

  • des sports dits « adaptés » avec plusieurs instruments (ballons médicaux, altères, cerceaux, etc.),
  • de la gym douce,
  • du Yoga,
  • des activités extérieures ou aquatiques,
  • des marches,
  • de la sophrologie.

Les personnes à mobilité réduite peuvent aussi faire du sport en Ehpad. L’essentiel du travail est axé dans ce cas sur :

  • les membres supérieurs,
  • le maintien des réflexes et de l’attention.

Quels sont les bienfaits du sport en maison de retraite ?

Les bienfaits des activités physiques en maison ne sont plus à prouver, notamment sur le plan du lien social et de la dynamique qu’elles procurent aux résidents.

La pratique de sport en maison de retraite entretient et développe chez le résident :

  • le savoir : la connaissance de son corps, l’attention, la compréhension des consignes, la mémoire, l’aptitude à faire un choix, l’orientation dans le temps et l’espace,
  • le savoir-être : le sport en Ehpad favorise l’insertion, la socialisation, la coopération, la découverte, la créativité, l’investissement et la motivation tout en donnant du sens à l’ensemble des actions du résident,
  • le savoir-faire : l’activité physique adaptée pour personnes âgées améliore la condition physique par l’entretien des grandes fonctions vitales, ainsi que des grands groupes musculaires, et le travail sur l’adresse, la coordination, l’équilibre, l’endurance et la force.

Lors du choix d’une maison de retraite, il est recommandé de s’assurer que des activités physiques font partie du projet de vie.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.7/5 - 3 votes - Votre vote :

Articles connexes