Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une aide à domicile

    Partager :

    Cet article a été noté par 1 lecteurs

    L’infirmière à domicile intervient chez les patients de tout âge. Elle favorise le maintien à domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et facilite l’accompagnement des maladies chroniques. Intervenant en collaboration avec le médecin traitant, l’infirmier à domicile garantit la continuité du parcours de soin de son patient. 

    Qu’est-ce qu’une infirmière à domicile ? 

    Une infirmière à domicile est une professionnelle de santé qui intervient auprès des patients en dehors de l’hôpital ou d’un cabinet médical. 

    Ces patients sont des personnes âgées, en situation de handicap ou malades, qui ont besoin de soins infirmiers, du simple pansement à la pose d’une sonde urinaire. 

    L’accompagnement peut être de longue durée, pour une prise en charge de la perte d’autonomie ou d’une condition qui n’est pas amenée à s’améliorer. Il peut aussi s’agir de soins ponctuels pour se rétablir d’une opération, d’un accident ou d’une maladie. 

    Le professionnel de santé octroie des soins infirmiers sur prescription médicale ou des soins de nursing, qui n’ont pas toujours besoin d’ordonnance.   

    Infographie présentant les missions de l'infirmière à domicile dans la prise en charge des personnes âgées

    Quelles sont les missions d’une infirmière à domicile ?

    Les missions d’une infirmière à domicile sont variées. Leur but : assurer la santé et le bien-être des personnes âgées, malades ou handicapées dans leur environnement familier. 

    Voici une liste des soins infirmiers à domicile le plus souvent pratiqués chez les patients de tous les âges. 

    Soins de base et d’hygiène

    Les soins de base et d’hygiène constituent une part importante du travail de l’infirmière à domicile. Ils comprennent notamment les actions suivantes :

    • aide à la toilette et à l’habillage,
    • pose et retrait des bas de contention,
    • assistance pour les levers et les couchers,
    • changement de position pour prévenir les escarres,
    • soins de bouche et toilette intime.

    Ces actes permettent de maintenir le confort et la dignité des patients, tout en prévenant les complications liées à l’immobilité ou à l’hygiène insuffisante.

    Surveillance des signes vitaux et observation du patient

    L’infirmière à domicile est également responsable de la surveillance des signes vitaux des patients, ce qui inclut les actes suivants :

    • prise de la température,
    • mesure de la pression artérielle et du pouls,
    • évaluation de la saturation en oxygène (surveillance de respiration),
    • observation des signes cliniques ou symptômes significatifs : plainte du patient, comportement… 

    Ces mesures régulières permettent de détecter rapidement toute détérioration de l’état de santé et d’intervenir en conséquence. L’infirmière peut alors informer la famille ou le médecin traitant pour une prise en charge adaptée.

    Infirmière à domicile prenant la tension d'une personne âgée en fauteuil roulant

    Gestion des médicaments

    La gestion des médicaments est une autre mission clé des infirmiers à domicile. Ils s’occupent de :

    • préparer et administrer les médicaments prescrits,
    • surveiller la prise des médicaments pour s’assurer du respect des doses,
    • gérer les piluliers et vérifier les ordonnances,
    • administrer des traitements sous différentes formes, telles que les injections intramusculaires, sous-cutanées ou intraveineuses…

    Cette gestion rigoureuse permet d’éviter les erreurs médicamenteuses et de garantir l’efficacité des traitements.

    Soins courants et spécialisés

    Les infirmières à domicile effectuent tous les soins de pratique courante permettant la prise en charge médicale d’un patient. Elles sont également formées pour réaliser des soins spécialisés adaptés aux besoins spécifiques de chaque personne. Ces actes incluent notamment ce qui suit :

    • soins des plaies : nettoyage, changement de pansements, surveillance de la cicatrisation,
    • pansement complexes : pour les brûlures ou les ulcères étendus, pansements d’escarres, etc. 
    • soins palliatifs : soulagement de la douleur et des symptômes pour les patients en fin de vie,
    • chimiothérapie à domicile : administration des traitements, pose d’un accès veineux, surveillance et éducation du patient, 
    • surveillance des patients diabétiques : injections d’insuline, surveillance glycémique,
    • pose et surveillance de perfusions,
    • pose de sonde gastrique et alimentation,
    • changement de sonde urinaire, réadaptation de la vessie. 

    Ces soins spécialisés permettent de gérer des pathologies complexes à domicile, évitant ainsi des hospitalisations prolongées.

    Prélèvements et analyses

    Les prélèvements sanguins, urinaires ou bactériologiques sont souvent nécessaires pour suivre l’évolution de l’état de santé d’un patient. 

    L’infirmière à domicile peut réaliser ces prélèvements directement chez le patient. Elle respecte les mêmes normes d’hygiène et de sécurité qu’au cabinet infirmier.

    LIRE AUSSI:  Aide à domicile pour personnes âgées : définition, recrutement et tarifs 

    Éducation et prévention

    L’infirmière à domicile joue un rôle éducatif essentiel. Elle informe les patients et leurs familles sur :

    • la gestion des maladies chroniques,
    • les mesures d’hygiène et de prévention des complications,
    • l’importance de l’adhérence aux traitements.

    En outre, elle surveille les paramètres de santé pour prévenir les complications, telles que les escarres, les infections ou les thromboses.

    Garde à domicile

    L’infirmier peut également exercer un rôle de garde-malade à domicile. Dans ce cadre, il exerce une surveillance constante du patient et effectue des soins infirmiers répétés. La garde à domicile peut être réalisée en journée (entre 8 et 20 h) ou être une garde de nuit à domicile (entre 20 et 8 h). 

    Coordination des soins

    Enfin, l’infirmière à domicile assure la coordination avec d’autres professionnels de santé (médecins, kinésithérapeutes, travailleurs sociaux). Le but : garantir une prise en charge globale et cohérente du patient. 

    Cette coordination est importante pour le suivi et l’adaptation des soins en fonction de l’évolution de l’état de santé.

    Comment trouver une infirmière à domicile autour de moi ? 

    Pour trouver une infirmière à domicile, il est important de comprendre les besoins exacts du patient. 

    Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)

    Une personne âgée en perte d’autonomie aura souvent besoin d’une prise en charge globale, incluant des soins infirmiers et des actes de nursing. Dans ce cas, il est recommandé de faire appel à un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)

    Celui-ci coordonnera les différents soins et enverra les professionnels adaptés au domicile du senior. L’infirmière s’occupera davantage des actes infirmiers à proprement parler et sera généralement secondée par une aide-soignante à domicile. Celle-ci effectuera les soins d’hygiène relevant de ses compétences. 

    Par ailleurs, les SSIAD deviennent peu à peu des services autonomie à domicile, délivrant également des prestations d’aide à domicile. Cette fusion facilite l’accompagnement des seniors rencontrant des difficultés à effectuer les actes de la vie quotidienne (AVQ).   

    L’hospitalisation à domicile (HAD)

    Les soins infirmiers peuvent également s’inscrire dans le cadre d’une hospitalisation à domicile (HAD), remplaçant ou suivant un séjour à l’hôpital. 

    L’HAD peut être mise en place pour les patients de tous les âges ayant besoin de soins complexes, sans que leur état nécessite l’accueil en milieu hospitalier. 

    L’infirmière à domicile fait alors partie d’une équipe pluridisciplinaire délivrant des soins médicaux et infirmiers chez le patient.

    L’infirmière libérale à domicile 

    Il est aussi possible de faire appel à une infirmière libérale, exerçant dans un cabinet infirmier et se déplaçant chez les patients. Celle-ci est habilitée à effectuer tous les soins infirmiers. 

    Il existe divers sites Internet permettant de chercher en ligne des professionnels libéraux autour de chez soi. Il est également possible de demander une recommandation au médecin traitant qui prescrit les soins infirmiers. 

    Comment avoir une infirmière à domicile ? 

    Pour bénéficier des services d’une infirmière à domicile, il faut généralement disposer d’une ordonnance du médecin.

    La plupart des soins infirmiers nécessitent une prescription médicale, surtout pour être pris en charge par la Sécurité sociale.

    Les soins de nursing courants ne requièrent pas nécessairement une ordonnance, mais dans ce cas, ils ne seront pas remboursés.

    Combien coûte une infirmière à domicile ? 

    Les tarifs des soins infirmiers à domicile sont fixés par l’Assurance maladie et suivent une nomenclature spécifique, la NGAP (Nomenclature Générale des Actes Professionnels). Ces tarifs dépendent principalement du type de soin réalisé et parfois du temps passé. Les soins sont codifiés et chaque code a un coefficient qui détermine le coût.

    Actes médicaux infirmiers (AMI) et actes infirmiers de soins (AIS)

    • AMI (actes médicaux infirmiers) : ces actes incluent les soins techniques tels que les injections, les pansements et les prises de sang. Par exemple, une injection simple est facturée environ 3,15 €, et un pansement complexe peut coûter jusqu’à 9,45 €.
    • AIS (actes infirmiers de soins) : ces actes concernent les soins de suivi et de confort, comme l’aide à la toilette. Une séance de 10 minutes est facturée 2,65 €. Le coût est multiplié en fonction du temps passé (ex. : 30 minutes = 7,95 €).
    LIRE AUSSI:  L’assistante de vie dépendance : rôles et responsabilités

    Indemnités et majorations des tarifs conventionnels applicables aux infirmiers libéraux à domicile

    En plus des tarifs de base, des indemnités et majorations peuvent s’appliquer :

    • indemnité forfaitaire de déplacement (IFD) : 2,75 € pour chaque déplacement.
    • indemnité kilométrique (IK) : 0,35 € par kilomètre en plaine, 0,50 € en montagne.
    • majorations horaires : interventions de nuit (9,15 € à 18,30 € selon l’horaire), dimanches et jours fériés (8,50 €).

    Exemples de tarifs de soins infirmiers 

    • injection anticoagulante à domicile : AMI 1 + IFD + majoration d’acte unique (MAU) = à partir de 7,25 € (+ indemnité kilométrique…)
    • tarif de facturation de l’infirmière pour une prise de sang à domicile : AMI 1,5 + IFD + MAU = à partir de 8,80 €
    • tarif de l’infirmière à domicile pour un pansement simple et une injection anticoagulante : AMI 2 + AMI 1 + IFD = à partir de 12,20 €
    • tarif de l’infirmière à domicile pour une toilette de 30 min : AIS 3 + IFD = à partir de 10,70 €… 

    Prise en charge des soins infirmiers par l’Assurance maladie

    Les soins délivrés par l’infirmière à domicile peuvent être pris en charge de manière significative par l’Assurance Maladie, à condition de disposer d’une prescription médicale. 

    Il existe différents niveaux de remboursement selon les types de soins :

    • soins à domicile pratiqués par des infirmières libérales conventionnées : l’Assurance maladie rembourse ces soins à hauteur de 60 %. Les frais restants peuvent être pris en charge par la complémentaire santé du patient.
    • hospitalisation à domicile (HAD) : ces soins sont remboursés à 80 % par l’Assurance maladie. La mutuelle couvre le reste.
    • services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) : les soins prodigués par les SSIAD sont intégralement pris en charge par l’Assurance maladie, sans avance de frais ni recours à la complémentaire santé.

    Complémentaire santé et prise en charge intégrale

    Pour bénéficier d’une prise en charge optimale, il est important de vérifier si vous avez une complémentaire santé (mutuelle). En combinant la Sécurité sociale et une complémentaire santé, les soins infirmiers peuvent être remboursés à 100%, sauf en cas de dépassements d’honoraires pour des contraintes personnelles non justifiées médicalement.

    Frais de déplacement

    L’Assurance maladie peut également couvrir les frais de déplacement des infirmières à domicile si cette mention figure sur l’ordonnance médicale (« À faire par IDE à domicile »). Cela garantit que les patients n’ont pas à supporter de coûts supplémentaires pour les déplacements nécessaires des professionnels de santé.

    Prise en charge des patients en situation particulière

    En cas d’affection longue durée (ALD), les soins infirmiers liés à la pathologie reconnue sont entièrement pris en charge par la Sécurité sociale. Il n’y a aucun reste à charge.

    En outre, les personnes ayant de faibles revenus peuvent bénéficier de la complémentaire santé solidaire (CSS). Celle-ci couvre la part complémentaire des soins infirmiers remboursables par l’Assurance maladie. Le patient n’a pas de frais à avancer. 

    Questions fréquentes 

    Comment changer d’infirmière à domicile ?

    Les patients ont le droit de choisir librement leur infirmier ou infirmière à domicile. Si vous n’êtes pas satisfait, vous pouvez changer d’intervenant à tout moment. 

    • Si vous employez un infirmier libéral, communiquez-lui poliment votre décision. Le professionnel a l’obligation de transférer votre dossier médical à la nouvelle infirmière.
    • Si vous passez par un service de soins infirmiers à domicile ou d’hospitalisation à domicile, évoquez vos préoccupations avec le responsable de la plateforme. Parfois, le simple fait d’exposer ses difficultés permet de résoudre la majorité des problèmes. Si nécessaire et dans la mesure des disponibilités, le service enverra un autre intervenant.

    Combien gagne une infirmière à domicile ?

    Une infirmière à domicile gagne généralement entre 2 000 et 3 000 € net par mois

    Les infirmières libérales sont rémunérées à l’acte et leur salaire dépendra donc du nombre de patients et d’actes effectués. 

    Au sein d’un SSIAD, le salaire brut est d’environ 2 300 à 2 800 € brut. 

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite