Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une aide à domicile

    Partager :

    Cet article a été noté par 2 lecteurs

    La garde de nuit à domicile permet aux personnes âgées, handicapées ou malades de continuer à vivre chez elles en toute sécurité. Face à la maladie d’Alzheimer, notamment, cette solution d’accompagnement permet de retarder l’entrée en maison de retraite et de soulager les aidants. Elle se décline en plusieurs formules : de la présence de nuit rassurante jusqu’à une prise en charge plus active. Le tarif de ces prestations dépend à la fois de l’intensité des services et du mode d’intervention choisi.  

    Qu’est-ce qu’une garde de nuit à domicile ?

    La garde de nuit à domicile désigne un service d’assistance et de veille destiné à garantir la sécurité et le bien-être des personnes âgées après les heures de travail. Le but : permettre le maintien à domicile des seniors nécessitant une surveillance ou une aide spécifique pendant la nuit. 

    Face à la perte d’autonomie ou à un état de santé compromis, votre proche âgé peut avoir besoin d’aide dans la réalisation de plusieurs activités de la vie quotidienne. L’intervention régulière d’une auxiliaire de vie dans la journée est souvent suffisante pour lui permettre de vivre chez lui tout en conservant une bonne qualité de vie. 

    Mais pour de nombreuses personnes, une prise en charge nocturne est toute aussi importante. Votre proche est-il concerné ? 

    Quand faire appel à un service de garde de nuit ? 

    Il existe plusieurs situations dans lesquelles l’intervention d’un service de garde de nuit est particulièrement recommandée :

    1. Troubles du sommeil : si votre proche souffre d’insomnie, de déambulation nocturne ou d’agitation vespérale, il bénéficiera grandement de la présence rassurante d’une garde de nuit. L’agitation vespérale est en effet une préoccupation chez les personnes atteintes de démence. Elle se traduit par une augmentation de la confusion, de l’anxiété ou de l’agitation, en fin de journée. 
    2. Risque de chute ou d’accident : une personne âgée fragile ou désorientée ayant besoin d’aller aux toilettes la nuit, par exemple, risque de tomber. Une surveillance s’impose souvent pour prévenir les accidents. 
    3. Gestion de la médication : la nécessité d’administrer des médicaments à des heures précises ou de gérer des douleurs nocturnes peut justifier l’intervention d’un professionnel.
    4. Maladies chroniques ou troubles cognitifs : les personnes atteintes de maladies nécessitant une attention constante, comme la maladie d’Alzheimer ou les troubles apparentés, ont souvent besoin d’une assistance nocturne. En effet, elles peuvent se réveiller au milieu de la nuit et être en danger à cause de la désorientation dont elles souffrent souvent. La présence d’une garde de nuit est importante pour protéger son proche de l’errance et des dangers inhérents.
    5. Récupération post-hospitalisation : lors d’un retour à domicile après hospitalisation, la période de convalescence peut nécessiter des soins et une surveillance accrue, particulièrement la nuit.
    6. Soutien aux aidants familiaux : si vous vous occupez de votre parent pendant la journée, l’intervention d’une garde de nuit vous aidera à éviter l’épuisement et le burn-out.

    Quelles sont les prestations effectuées par la garde de nuit ?

    L’auxiliaire de vie octroyant des services de garde de nuit intervient en général entre 20 h et 8 h du matin le lendemain. Ces horaires peuvent être adaptés au rythme de vie de l’aîné et à vos propres disponibilités, ou à l’emploi du temps des aides à domicile de jour. 

    Les prestations effectuées par la garde de nuit à domicile peuvent varier selon les besoins spécifiques de votre parent, mais elles incluent généralement les services suivants :

    • Surveillance continue : veiller à la sécurité du senior, notamment pour prévenir les chutes et autres accidents domestiques.
    • Aide aux déplacements : assister l’aîné pour se lever, se coucher ou se rendre aux toilettes durant la nuit.
    • Gestion des médicaments : s’assurer qu’il prend ses médicaments à l’heure prescrite.
    • Intervention en cas d’urgence : réagir rapidement en cas de problème de santé ou d’autre urgence.
    • Soutien en cas d’insomnie ou de troubles du sommeil : aider le senior à se rendormir ou rester à ses côtés si nécessaire.
    • Assistance aux besoins personnels : aider à la préparation au coucher et à l’hygiène nocturne, si besoin (y compris le change des protections).
    • Aide aux repas : assister l’aîné pour le dîner et le petit-déjeuner. 
    • Réconfort et présence rassurante : offrir une compagnie, réduisant l’anxiété et les sentiments de solitude.

    Ces prestations contribuent à garantir non seulement la sécurité physique des personnes âgées pendant la nuit, mais aussi leur confort émotionnel.

    Garde de nuit à domicile bordant une personne âgée

    Quelles sont les différentes formules de garde de nuit ? 

    L’accompagnement nocturne d’une personne âgée peut se décliner en plusieurs solutions, adaptées à diverses situations. 

    La garde-malade de nuit

    Rôle et prestations : la garde de nuit est un service d’assistance actif. Le professionnel reste à proximité de la personne aidée pour répondre immédiatement à ses besoins. Il doit être prêt à intervenir à la demande.

    LIRE AUSSI:  Le portage de repas à domicile 

    Cette formule comprend la surveillance continue, l’aide aux déplacements et autres gestes essentiels, la gestion des médicaments et l’intervention rapide en cas d’urgence. 

    Professionnels intervenants : le garde-malade de nuit est un auxiliaire de vie spécifiquement formé, un assistant de vie ou un personnel médical (aide-soignant ou infirmier). 

    Public cible : cette formule s’adresse aux personnes âgées en perte d’autonomie significative, atteintes de maladies neurodégénératives ou ayant besoin d’une surveillance médicale constante.

    La présence de nuit

    Rôle et prestations : la présence de nuit consiste en une veille passive. Le professionnel peut dormir dans une autre pièce, mais reste disponible pour intervenir en cas de besoin. Ce service offre une tranquillité d’esprit à la famille, qui sait qu’une aide est présente en cas d’urgence. Il permet aussi à l’aîné de se sentir en sécurité et moins isolé.

    Professionnels intervenants : il peut s’agir d’un auxiliaire de vie sociale ou d’une assistante de vie dépendance. L’intervenant est formé pour offrir un soutien et une intervention en cas de besoin, mais sans la nécessité d’une vigilance active toute la nuit.

    Public cible : idéal pour les seniors qui n’ont pas besoin d’une surveillance constante, mais pour qui la solitude ou le risque d’urgence nocturne est une préoccupation. C’est aussi une option pour les familles cherchant un compromis entre autonomie et sécurité pour leur proche.

    Garde itinérante de nuit

    Rôle et prestations : la garde itinérante de nuit est un service dans le cadre duquel des professionnels se déplacent entre plusieurs domiciles. Ils interviennent selon les besoins de chacun, offrant une assistante courte pour assurer la toilette et le lever ou le coucher du senior, ou pour l’aider à prendre ses médicaments. Ce système permet un soutien spécifique en soirée ou de nuit, après les horaires habituels des aides à domicile. Il évite de recourir à l’emploi d’une personne dédiée toute la nuit pour un besoin ponctuel.

    Professionnels intervenants : ce service est souvent assuré par des équipes d’aides-soignants ou d’infirmiers, qui se relayent pour couvrir les différents besoins programmés durant la nuit.

    Public cible : adapté aux seniors ayant besoin d’une intervention occasionnelle plutôt qu’une présence continue, ou pour lesquelles une garde individuelle à domicile n’est pas viable financièrement. 

    Quel est le tarif de la présence de nuit à domicile ?

    Les tarifs d’une garde de nuit ou d’une présence de nuit à domicile pour les personnes âgées varient considérablement en fonction de plusieurs facteurs :

    • région, 
    • niveau de compétence et d’expérience du professionnel, 
    • complexité des soins requis, 
    • modalités de l’emploi. 

    Il est possible d’embaucher une garde de nuit à domicile de plusieurs façons :

    • de gré à gré, c’est-à-dire en emploi direct, 
    • en passant par une association ou une entreprise.

    Les entreprises d’aide à domicile

    Lorsque vous optez pour un organisme d’aide à domicile, le coût de la garde de nuit est généralement plus élevé. 

    • Les services prestataires s’occupent de tout : du recrutement de l’auxiliaire de vie jusqu’à son remplacement en cas d’absence, en passant par les déclarations sociales.  
    • Les services mandataires se chargent uniquement de la gestion administrative et la personne âgée (ou sa famille) reste l’employeur de la garde de nuit. 

    Ces prestations ont un coût qui se reflète dans le tarif de la garde de nuit.

    Tarif d’une garde de nuit

    Le tarif de la garde de nuit à domicile peut varier d’environ 18 à 30 euros l’heure, en fonction de la localisation et des services spécifiques fournis. 

    La prestation peut aussi être facturée sous la forme d’un forfait pour une nuit entière.

    Pour une nuit complète (environ 10 à 12 heures), le coût peut s’élever à environ 150 à 300 euros par nuit.

    Tarif d’une présence de nuit

    Le tarif de la présence de nuit est généralement plus bas, attendu que l’employé n’intervient que très peu. Il peut aller de 100 à 150 euros par nuit complète. 

    L’emploi direct 

    L’emploi de gré à gré signifie que la personne aidée ou sa famille recrute directement l’auxiliaire de vie.

    Le particulier employeur gère directement le contrat avec le professionnel. Dans ce cas, le tarif de la garde ou présence de nuit à domicile peut s’avérer moins coûteux. Le salaire horaire minimum est défini par la Convention collective nationale des particuliers employeurs et de l’emploi à domicile. 

    LIRE AUSSI:  Le maintien à domicile d’un aîné dépendant

    Heures de présence de nuit

    Les horaires et les modalités de la prestation de nuit sont fixés dans le contrat de travail. La présence de nuit ne doit pas dépasser 12 heures de suite

    Elle peut avoir lieu sur plus de 5 nuits consécutives uniquement si les conditions suivantes sont respectées : 

    • l’employé bénéficie du repos hebdomadaire (35 h consécutives), 
    • la personne âgée ou handicapée a besoin d’une telle présence en raison de son état, 
    • le salarié n’intervient pas plus de 4 fois par nuit. 

    La rémunération pour une présence de nuit correspond à une indemnité forfaitaire de 1/4 du salaire prévu par le contrat pour la même durée de travail effectif. 

    S’il arrive de temps à autre que l’employé intervienne : 

    • au moins deux fois au courant de la nuit, l’indemnité forfaitaire s’élève à 1/3 du salaire prévu pour une durée de travail effectif identique ;
    • au moins quatre fois au courant de la nuit, la durée de l’intervention est rémunérée comme du travail effectif et le reste de la nuit selon l’indemnité forfaitaire mentionnée ci-dessus.   

    En revanche, si l’employé intervient au moins 4 fois toutes les nuits, les heures de nuit sont toutes considérées comme des heures de travail effectif.  

    Garde-malade de nuit

    En gré à gré, le tarif de la garde de nuit à domicile est le même que celui d’un travail effectif et le salaire horaire est prévu dans le contrat. La durée de travail de la garde de nuit ne doit pas dépasser 12 heures consécutives. 

    Sont considérés comme gardes-malade de nuit les « assistants de vie C » et « assistants de vie D » (voir l’explication du poste et sa rémunération minimale dans notre article Aide à domicile : tarif et aides financières).

    Il est possible d’utiliser le CESU (chèque emploi service universel) pour rémunérer les services de garde de nuit à domicile. 

    Quelles sont les aides financières pour payer la présence et la garde de nuit à domicile ?

    Plusieurs aides financières permettent d’alléger les coûts associés à la garde de nuit à domicile. Le but : rendre ces soins plus accessibles pour tous. 

    Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

    L’APA est destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus en perte d’autonomie (classées en GIR 1 à 4 de la grille AGGIR). Elle peut être utilisée pour financer une partie des dépenses liées à la garde de nuit. Le montant de l’APA dépend du degré de dépendance, des revenus de la personne et du coût du plan d’aide personnalisé dans son ensemble.

    Prestation de compensation du handicap (PCH)

    Bien que principalement destinée aux personnes en situation de handicap, la PCH peut également bénéficier aux seniors de moins de 75 ans. Sont concernées les personnes qui ont rempli les conditions d’éligibilité avant cet âge. 

    Cette aide peut couvrir les frais liés à l’assistance d’une personne pour les actes essentiels de la vie, y compris la garde de nuit. La PCH est gérée par les MDPH (maisons départementales des personnes handicapées).

    Mutuelles et assurances

    Certaines mutuelles ou assurances proposent des garanties ou des prestations pouvant inclure la couverture des frais de garde de nuit. Il est conseillé de consulter les contrats souscrits pour vérifier les éventuelles prises en charge.

    Crédit d’impôt

    Les services à la personne, dont la garde de nuit, ouvrent droit à un crédit d’impôt de 50 % des dépenses engagées, dans la limite d’un plafond annuel. Cette aide fiscale est accessible à tous, sans condition d’âge ou de perte d’autonomie.

    Aides des caisses de retraite

    Les caisses de retraite peuvent également proposer des aides financières spécifiques pour leurs retraités. Elles sont destinées à garantir le « bien vieillir » et à faciliter le retour à domicile après une hospitalisation. 

    Elles peuvent notamment couvrir une partie des frais engagés pour des services d’aide à domicile, incluant la garde et la présence de nuit. Les conditions d’éligibilité, les montants alloués ainsi que les démarches pour bénéficier de ces aides peuvent varier selon la caisse de retraite concernée (MSA et CNAV notamment). 

    Quelles sont les solutions alternatives à la garde de nuit à domicile ? 

    Il existe plusieurs solutions alternatives à la garde de nuit à domicile :

    • la téléassistance : elle assure une sécurité 24/7 grâce à des dispositifs d’alerte permettant aux personnes âgées de signaler toute situation d’urgence. 
    • l’accueil de nuit en Ehpad : il offre une solution pour ceux qui ont besoin d’une surveillance et de soins constants durant la nuit, dans un environnement sécurisé et adapté. 
    Comparaison entre la garde de nuit à domicile et l’accueil de nuit en Ehpad
    Critère
    Garde de nuit à domicile
    Accueil de nuit en Ehpad
    Surveillance
    Individuelle et personnalisée
    Continue, mais plus « collective » par du personnel qualifié
    Environnement
    Maintien dans l’environnement familier du domicile
    Cadre sécurisé et adapté aux seniors
    Coût
    Variable, peut être élevé selon les besoins spécifiques
    Généralement environ la moitié du tarif journalier. Revient moins cher que la garde de nuit
    Personnalisation des soins
    Élevée, adaptée aux besoins uniques de la personne
    Standardisée, selon les protocoles de l’établissement
    Sécurité
    Dépend de l’aménagement du domicile et de l’intervenant
    Élevée, avec des équipements et des protocoles de sécurité spécifiques
    Socialisation
    Limitée aux interventions d’un seul professionnel
    Facilitée par la vie en communauté (dîner et petit déjeuner avec les autres résidents…)

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite