Retraites : 40 euros de prime
Actualités

Publié le 16/04/2015 . Mis à jour le 24/10/2017

Publié le 16 Avr. 2015 . Mis à jour le 24 Oct. 2017

Un versement unique, versé aux assurés dont le montant des retraites ne dépasse pas 1 200 euros brut par mois. Un versement unique, versé aux assurés dont le montant des retraites ne dépasse pas 1 200 euros brut par mois. La prime promise par le gouvernement le 16 septembre 2014 est enfin versée à titre de “revalorisation des pensions de vieillesse”. Pour bénéficier de cette prime exceptionnelle, le montant des retraites à la date du 30 septembre 2014 - basses et complémentaire réunies - doit être égal ou inférieur à 1 200 euros. Aucune démarche n’est nécessaire pour percevoir ces fameux 40 euros, versés directement, et en une seule fois, sur les comptes bancaires des ayant-droits. Si cette somme n’est pas prise en compte pour les calculs d’aides sociales (APA, CGS, CRDS,...), elle n’est toutefois pas oubliée des services fiscaux, et dès lors, imposable
  • Revaloriser le pouvoir d’achat des retraités les plus modestes

Cette initiative fait suite au gel des retraites, décidé en septembre 2014 dans le cadre d’une politique d’économies du gouvernement. Le Premier ministre Manuel Valls s’était alors adressé aux députés : “Quand, je vous l’annonce aujourd’hui, nous revalorisons le minimum vieillesse à 800 euros, et quand, de plus, nous verserons aux retraités qui perçoivent moins de 1 200 euros par mois une prime exceptionnelle, malgré la faible inflation, nous ne faisons pas de l’austérité". Et de préciser par la suite, que cette “prime exceptionnelle” s'élèverait à 40 euros. La mesure bénéficierait à six millions de personnes âgées, d’après le gouvernement, et coûterait 250 millions d’euros à l’Etat. Dans sa première allocution de politique générale devant l’Assemblée Nationale, en avril 2014, Manuel Valls se disait préoccupé par la situation des retraités. “J’ai vu, j’ai écouté ces retraités qui, à l’issue d’une existence d’efforts, vivent avec une maigre pension", disait-il. Et de promettre un éventail de mesures destinées à réduire les impôts des plus modestes et de “ceux entrés dans le champ de l’impôt sur le revenu dans les dernières années”.
L'avis des utilisateurs sur cet article
3.6/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes