Les scooters électriques pour rester autonome et actif au grand âge
Maintien à domicile

Publié le 25/02/2020 . Mis à jour le 03/03/2020

Publié le 25 Fév. 2020 . Mis à jour le 3 Mar. 2020

Rester actif au grand-âge est l’un des meilleurs moyens de préserver son autonomie. Certes, le vieillissement affecte parfois votre capacité à vous déplacer facilement et en sécurité. Toutefois, vous n’êtes pas obligé de renoncer à toutes vos activités. Il existe aujourd’hui des aides à la mobilité au-delà de la canne et du déambulateur. Les scooters électriques sont un bon exemple d’équipement vous permettant de garder vos habitudes. Choisissez le scooter de mobilité adapté à vos besoins et attentes : vous pourrez faire librement vos courses et voyager sans dépendre d’autrui.

Les scooters électriques pour rester autonome et actif au grand âge
Avec l'aimable autorisation de Moving Life

Qu’est-ce qu’un scooter électrique et à qui s’adresse-t-il ?

Les scooters électriques sont des véhicules électriques autonomes pour une ou deux personnes, dotés de trois à quatre roues. Autrefois utilisés principalement sur les voies piétonnes par les personnes âgées et handicapées, de nombreux modèles sont aujourd’hui adaptés au transport des seniors même sur la route ou sur des chemins de campagne.

Le scooter électrique, aussi appelé scooter de mobilité, est doté d’une batterie rechargeable lui assurant une autonomie de plusieurs kilomètres. Il permet aux seniors de se déplacer relativement loin et même de voyager en avion (pour les modèles dotés d’un certificat approprié).

Ce petit véhicule électrique favorise le maintien à domicile des seniors souhaitant continuer à vaquer à leurs occupations préférées ou simplement faire leurs courses ou se rendre au cabinet médical, sans dépendre de la disponibilité d’un tiers. Avec un scooter de mobilité, vous pouvez conserver votre autonomie et préserver votre vie sociale, puisque vous n’êtes plus confiné chez vous.

Quels sont les différents types de scooters électriques pour les seniors ?

Avec les progrès de la technologie, les fabricants de scooters électriques ont réussi à créer plusieurs types d’appareils. Le but : répondre aux différents besoins des seniors et des personnes handicapées.

Quelque 48 200 scooters électriques de mobilité circulaient en France en 2017 et les spécialistes du marché s’attendent à une augmentation des ventes, pour atteindre près de 73 000 unités en circulation d’ici 2024 (source : Rapport d’étude du marché mondial des scooters électriques de mobilité, Moving Life). C’est dire l’engouement des personnes âgées ou handicapées pour cet équipement moins stigmatique que les fauteuils roulants.

Il existe deux grandes familles de scooters de mobilité :

  • les scooters électriques pliables : plus légers et compacts, adaptés à une utilisation nomade (peuvent être pliés et portés) ou à domicile, parfaits pour se déplacer dans les magasins ou les lieux publics ;
  • les scooters électriques pour la route : plus lourds et stables, adaptés à des trajets plus longs et sur la route, avec un confort et une sécurité accrus.

Il existe aussi une différence entre les scooters électriques à deux, trois, quatre ou cinq roues.

Les plus fréquents sont :

  • les trois roues — plus petits et plus légers : ils offrent un rayon de braquage plus serré et sont donc plus adaptés à l’intérieur, en revanche ils peuvent s’avérer moins stables à l’extérieur ;
  • les quatre roues — plus adaptés à l’extérieur, puisqu’ils garantissent une stabilité accrue.

Comment choisir un scooter électrique pour un senior ?

Le type de scooter électrique que vous achèterez dépendra de plusieurs facteurs :

  • où et comment vous avez l’intention de l’utiliser,
  • vos capacités et besoins de mobilité,
  • vos préférences personnelles,
  • votre budget.

Certaines personnes âgées investissent même dans les deux types de scooters de mobilité pour mieux répondre à leurs besoins quotidiens.

« Pour bien vieillir, il faut avoir le désir de vivre. Le scooter de mobilité est un véritable miracle pour moi, car il m’offre l’autonomie nécessaire pour continuer à profiter de la vie. Mon scooter électrique pliable m’a permis de voyager quotidiennement à l’hôpital pour faire traiter mon ulcère au pied », nous confie Isaac H., âgé de 88 ans. Et d’expliquer : « Je n’ai pas de voiture, donc j’emprunte les transports en commun. Je devais prendre deux autocars tous les matins pour me rendre de mon domicile au centre hospitalier spécialisé dans le traitement dont j’avais besoin. Mais, le car s’arrêtait à 2 ou 3 km de l’hôpital et je ne peux pas marcher seul 100 m… Avec mon scooter pliable, j’ai pu faire le chemin et terminer mon traitement. »

Au quotidien, Isaac se rend tous les jours au cabinet médical et se déplace dans toute la ville avec son scooter électrique routier. Ancien menuisier, il s’est même fabriqué une boîte pour transporter ses courses et divers objets : à la fin de l’été, il a transporté tout le matériel nécessaire pour faire un excellent barbecue entre amis ! Grâce à ses deux scooters, il garde une parfaite mobilité et n’a pas besoin d’attendre son auxiliaire de vie pour se rendre où il le souhaite.

Si votre budget ou votre espace ne vous permet pas d’acheter deux scooters électriques, tentez de répondre aux questions suivantes pour décider lequel privilégier :

  • Utiliserez-vous le scooter de mobilité principalement pour faire des activités à l’intérieur ou vous déplacer à l’extérieur ?
  • Voulez-vous l’utiliser à domicile pour faciliter vos déplacements et éviter les chutes ?
  • Avez-vous l’intention d’utiliser les transports en commun ou de prendre l’avion, et donc de plier votre scooter ?
  • Quelles sont vos possibilités de rangement et de transport de votre scooter électrique si vous souhaitez l’utiliser à l’extérieur ou l’emmener en cas de voyage ?
  • Avez-vous besoin d’un scooter adapté aux personnes obèses ? (En général, seuls les scooters de route peuvent supporter une charge de plus de 135 kg.)
  • Êtes-vous suffisamment stable et autonome pour utiliser un scooter de mobilité léger ?
  • Êtes-vous capable de manier votre scooter en toute sécurité ?
  • Souhaitez-vous pouvoir utiliser votre scooter électrique par tous les temps ou presque ? (Vous aurez besoin d’un cadre permettant d’ajouter une capote de protection, en général disponible seulement sur les scooters de route.)

Quelles sont les caractéristiques à considérer lorsque vous achetez un scooter électrique ?

Afin d’acheter un scooter électrique pour un senior, vous devez tenir compte des différentes caractéristiques des divers modèles.

« La sécurité est le point le plus important à vérifier lorsque vous achetez un scooter électrique de mobilité. Le scooter doit être certifié CE et TUV. Pensez avant tout à l’utilisation que vous en ferez : vous déplacerez-vous à l’intérieur ou à l’extérieur, ferez-vous de longues distances ? Dans ce cas, la batterie a-t-elle une bonne autonomie ?

« Un scooter pliable vous permettra de vous déplacer partout et même en avion. Faites attention au matériau de fabrication et à la qualité du moteur pour avoir un véhicule solide et fiable. Enfin, vérifiez le service après-vente et la garantie pour une utilisation au long terme. Même l’apparence de votre scooter électrique est importante : un modèle élégant et moderne vous permet de continuer à vous sentir jeune », explique Rafy David, PDG de la société Moving Life, fabricant du scooter électrique pliable ATTO (distribué en France par Mobio et Marconnet Technologie).

Principales caractéristiques des scooters électriques pour les seniors
Scooter pliableScooter de route
Scooter électrique pliable Atto
Scooter électrique de route
Charge maximale
(Poids de l’utilisateur et charge éventuelle)
100 à 150 kg, en moyenne.Peut supporter jusqu’à 225 kg environ.
Adapté aux seniors obèses ou souhaitant transporter beaucoup de choses.
Poids du scooter30 ou 40 kg
Certains scooters peuvent être séparés en deux ou trois parties pour être moins lourds à transporter.
Environ 150 kg
Assise Largeur du siège limitée par la taille du scooter
Jusqu’à environ 50 cm de large
Certains modèles ont des sièges pouvant accueillir deux personnes
Le siège et le dossier doivent être confortables.
Vérifiez la profondeur et la largeur du siège, qui ne doit pas exercer de pression sur les fesses et les jambes.
Certains sièges sont réglables en hauteur et profondeur ou pivotent de 360 °.
D’autres absorbent les chocs.
Taille Ouvert : 90 et 120 cm de long, 50 à 60 cm de large et 90 de haut
Fermé : environ 40 x 40 x 70
Conseil : cherchez un modèle dont le rapport ouvert/fermé est avantageux
Environ 1,5 m de long, 1 m de large et 1,2 m de haut
Peut s’avérer encombrant à ranger
Autonomie 15 à 25 km par charge30 à 40 km par charge
Pensez à vos activités habituelles.
Si nécessaire, investissez dans une batterie de réserve pour les longues distances.
Roues
Les 3 roues sont les plus vendus (45 % du marché allemand par exemple)
Généralement plus petites et donc adaptées aux surfaces lisses (maison, magasin, tapis)
Pour l’extérieur, choisir un modèle avec des roues plus larges
Les roues larges absorbent mieux les chocs sur les terrains accidentés.
Les roues pneumatiques ou en caoutchouc avec système de suspension réduisent les chocs.
Garde au sol
(espace entre le sol et le bas du scooter) — Détermine la capacité à franchir des obstacles
5 à 10 cm6 à 18 cm
Vitesse6 à 8 km/h 8 à 15 km/h
ManiabilitéRayon de braquage généralement plus court (80 cm à 135 cm) permettant de manœuvrer facilement en intérieurRayon de braquage plus large : 1 m à 2 m
Prix moyen2 000 à 3 000 €900 à 6 000 €

 

Quels sont les accessoires pour personnaliser son scooter électrique ?

Vous pouvez ajouter différents accessoires pour personnaliser votre scooter électrique de mobilité et le rendre plus confortable :

  • coussin : pour une assise plus confortable,
  • accoudoirs : confort pour les bras et sentiment de sécurité,
  • paniers et sacs pour ranger vos courses et effets personnels,
  • portes-cannes et béquilles,
  • batterie supplémentaire,
  • porte-téléphone mobile,
  • porte-verre,
  • manette d’activation sur la poignée gauche,
  • housse de transport ou de protection contre les intempéries,
  • rétroviseur,
  • parechoc, pare-brise…

Quelle est la réglementation en matière de code de la route ?

Les scooters électriques de mobilité sont assimilés à des fauteuils roulants ou à des piétons. Dès lors, ils peuvent circuler sur les trottoirs.

Pour ce faire, l’utilisateur doit :

  • respecter les feux tricolores pour les piétons,
  • utiliser les passages pour piétons, sauf s’il n’y en a pas à moins de 50 m,
  • rouler à allure modérée (6 km/h).

Ils peuvent circuler sur la chaussée (du côté droit et dans le sens de la marche), si les trottoirs ne peuvent pas être utilisés.

Pour pouvoir utiliser un scooter électrique de mobilité sur la route, l’utilisateur doit respecter le Code de la route (utilisation, assurance, vitesse, entretien…)

Il est recommandé de contracter une assurance de responsabilité civile pour couvrir les éventuels dommages aux tiers.

Combien coûte un scooter électrique de mobilité ?

Le prix des scooters électriques de mobilité adaptés aux seniors est très variable. Il commence à 900 € pour le modèle le plus simple et peut grimper jusqu’à 6 000 € pour les scooters haut de gamme ou tout terrain.

Comment financer un scooter électrique de mobilité ?

Dans certains cas, il existe une prise en charge partielle du scooter électrique de mobilité par la sécurité sociale (qui appelle cet équipement un scooter électrique modulaire).

Conditions :

  • l’utilisateur a une limitation sévère et durable de l’activité de la marche et ne peut pas atteindre ses objectifs de participation sociale en utilisant un fauteuil roulant à propulsion manuelle parce qu’il ne peut pas le propulser lui-même,
  • l’utilisateur doit avoir les capacités physiques, perceptives et cognitives nécessaires pour assurer la maîtrise du scooter (marche de façon stable sur quelques mètres, même avec une canne, a un équilibre suffisant pour être assis sans aide à la posture, etc.)
  • ses conditions environnementales sont adaptées à l’utilisation d’un scooter,
  • il doit avoir un lieu de stockage et de recharge (les maisons de retraite permettent en général de stocker un scooter de mobilité pliable dans la chambre du résident),
  • demande d’accord préalable auprès des caisses d’AMO,
  • réalisation d’un essai préalable par une équipe pluridisciplinaire (médecin de médecine physique et de réadaptation + kinésithérapeute ou ergothérapeute),
  • sur prescription médicale (une attribution tous les 5 ans),
  • ne peut être acheté sur Internet.

Le remboursement est partiel : de 900 à 2 000 € en fonction de la classe (A+, B, C) et du modèle du scooter modulaire.

Attention, seuls certains modèles sont inscrits sur la liste des produits et prestations remboursables (LPPR). Ils ne peuvent pas avoir une vitesse supérieure à 10 km/h.

Un complément de remboursement peut être demandé à :

  • la mutuelle,
  • la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) au titre de la PCH (à condition d’avoir un taux handicap de 80 %, être reconnu handicapé avant 60 ans, être âgé de moins de 75 ans).

Le scooter électrique de mobilité peut éventuellement être inclus dans le plan d’aide de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et être partiellement pris en charge pour les personnes âgées de 60 ans et plus bénéficiaires (GIR 1 à 4). C’est le cas, même si vous ne réunissez pas les conditions de remboursement de la sécurité sociale.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 1 votes - Votre vote :

Articles connexes