Qui réside vraiment en maison de retraite ?
Maisons de retraite

Publié le 29/10/2007 . Mis à jour le 03/05/2016

Publié le 29 Oct. 2007 . Mis à jour le 3 Mai. 2016

Quel est le profil des personnes âgées vivant en établissement d’hébergement pour personnes âgées ? Quelles sont les évolutions notables au cours des années récentes ? La dernière grande enquête statistique, publiée en 2006 sur des données datant de 2003, mais trace néanmoins des tendances majeures. Plus de personnes vivent en maison de retraite Malgré le choix net effectué au cours de la dernière décennie par les pouvoirs publics en faveur du maintien à domicile, la population des résidents en maison de retraite ne cesse de croître. En effet, l’espérance de vie augmente et des classes de population importantes en nombre parviennent aux troisième et quatrième âges. Par conséquent, le nombre de lits occupés en établissement d’hébergement augmente, et les besoins en la matière continueront à être important dans les prochaines années. Fin 2003, 644 000 personnes vivaient en établissement d’hébergement pour personnes âgées, contre 600 400 en 1994, date de la précédente grande enquête statistique, soit 7% de plus. Une tendance de fond que ne modifieront pas les incitations au maintien à domicile, solution qui convient avant tout aux plus « jeunes » de nos aînés et aux moins dépendants. Quel type d’hébergement ? Les établissements d’hébergement pour personnes âgées regroupent des institutions fort différentes par nature. La grande majorité des personnes qui y résident sont en fait hébergés par des maisons de retraite autonomes (50%) et des maisons de retraite rattachées à un hôpital (14%). Les Unités de Soins Longue Durée (USLD), adaptées à de très lourdes pathologies, ne regroupent que 12% de la population hébergée en institution. En léger recul depuis 1994, les foyers logements abritent encore néanmoins 23% des personnes âgées vivant en maison de retraite (contre 26% une décennie auparavant). L’entrée en maison de retraite se fait de plus en plus tardivement … L’âge moyen des personnes hébergées en institution était, en 2003, de 83 ans et 2 mois, contre 81 ans et 10 mois en 1994. Aujourd’hui, les personnes âgées de 75 ans ou plus constituent 84% de la population vivant en maison de retraite, contre 79% en 1994. En dix ans, la proportion de personnes âgées de plus de 90 ans a progressé de 10%, passant de 19% du total des personnes vivant en maison de retraite à 29%. Essentiellement, ce vieillissement est dû au recul de l’âge moyen d’entrée en maison de retraite : 77 ans et 6 mois en 1994, contre 79 ans et 2 mois en 2003. … et les résidents sont de plus en plus dépendants à leur entrée Si l’on exclu la population des foyers logements, environ 80% des personnes vivant en maison de retraite sont considérées comme étant dépendantes, c'est-à-dire ayant un GIR de 1 à 4. Ils n’étaient que 57% en 1998, d’après l’enquête HID institutions (Handicaps, incapacités, dépendance) menée cette année là. Plus précisément, 47% des personnes hébergées en institution – hors foyers logements toujours – relèvent des GIR 1 et 2, donc fortement dépendants. Les personnes ayant un GIR 3 ou un GIR 4, c'est-à-dire moyennement dépendantes, représentent 32% de la population hébergée. Les foyers logements constituent donc une exception flagrante, les personnes dépendantes n’en formant que 27% de leurs résidents, dont 8% pour les GIR 1 et 2  et 19% pour les GIR 3 et 4. Une maison de retraite le plus souvent située dans le même département Il n’est pas inintéressant de constater le rôle assez prépondérant que joue le facteur géographique dans la détermination de l’établissement d’accueil. Malgré la recherche fréquente de rapprochements familiaux et en dépit du manque de place en résidence et de la difficulté de trouver un établissement adapté, les personnes âgées entrent la plupart dans une maison de retraite proche de leur domicile. En effet, 84% des personnes sont hébergées dans un établissement situé dans leur département d’origine. Dernier domicile connu ? Avant d’entrer en maison de retraite, 62% des résidents habitaient à leur propre domicile, ou au domicile d’un proche. 13% viennent d’un service de soins de suite ou de réadaptation, tandis que 4% séjournaient dans un établissement psychiatrique. Fait notable, un résident sur dix est issu d’un autre établissement. Il faut toutefois préciser que plus l’établissement d’hébergement est médicalisé, moins ses résidents y arrivent directement depuis leur domicile. Ainsi, si 85% des résidents de foyer logement habitaient auparavant un domicile privé, cette proportion n’est plus que de 65% en maison de retraite autonome, 44% en maison de retraite rattachée à un hôpital et de seulement 26% en USLD. Source: Direction de la Recherche des Etudes de l'Evaluation et des Statistiques - Etudes et Résultats N° 485
L'avis des utilisateurs sur cet article
3.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes