Une maison de retraite devient un laboratoire de haute technologie
Maisons de retraite

Publié le 08/08/2007 . Mis à jour le 03/05/2016

Publié le 8 Août. 2007 . Mis à jour le 3 Mai. 2016

La gérontechnologie a pour but d’appliquer les connaissances et les savoir-faire de la haute technologie à l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées. Pour la première fois, une maison de retraite se transforme pour servir de laboratoire Hi-Tech  in vivo. Un projet pour améliorer le suivi médical à domicile Dans la plupart des cas, les personnes âgées qui optent pour le maintien à domicile souffrent de pathologies courantes pour cette tranche d’âge : problèmes cardiaques, diabète, dénutrition, etc. Or le suivi médical dont bénéficient nos aînés à domicile est jusqu’à présent moins complet que celui offert à l’hôpital, ou encore en maison de retraite médicalisée. Comment dès lors favoriser cette surveillance médicale, tout en respectant la vie privée et l’autonomie de ces personnes ? C’est tout le défi que le département de recherche informatique de l’université de l’Indiana (Etats-Unis), s’apprête à relever. Comment mettre téléphone et ordinateur au service des personnes âgées ? Les chercheurs américains de l’Indiana University School of Informatics travaillent sur un projet baptisé « Ubiquitous Computing » (ou « réseau omniprésent »), destiné à intégrer des objets de télécommunication grand public dans un système de surveillance médicale des personnes âgées à domicile. Ainsi, les chercheurs travaillent à des solutions capables de déceler toute modification de l'état de santé sans interférer avec l'intimité de la personne concernée. Entre autres applications, celle d'un capteur installé sur le comptoir de la cuisine et que l’utilisateur devrait toucher chaque matin avant son petit-déjeuner, pour valider son réveil. L'intégration d'un capteur du même type dans une télécommande de la télévision pour mesurer le rythme cardiaque de son propriétaire a également été envisagée. Une variation dans les habitudes de l'utilisateur pourrait indiquer un problème potentiel si elle est transmise à temps. Il pourrait s'agir d'un repas manqué, ou de siestes trop longues en journées qui pourraient indiquer la présence d'effets médicamenteux secondaires ou les signes d'une dépression. Un assistant personnel électronique, de type Palm ou I-phone, pourrait ainsi aider une personne souffrant de diabète en enregistrant le contenu de la totalité de ses repas. Des résidents de maisons de retraite testeront ces applications futuristes Le projet, qui a bénéficié de la part de la fondation nationale des sciences américaine d’une donation supérieure à 820 000 dollars, a pour particularité de devoir être testé en laboratoire in vivo par des volontaires, résidents d’une maison de retraite d'une maison de retraite "Meadowood Apartments". « Notre projet répond au défi majeur du respect de la vie privée tout en utilisant un ordinateur capable de veiller à la santé de son propriétaire, en créant un environnement préservé au sein d'une habitation », explique un des responsables de l’équipe de recherche. Le projet est prévu pour s'étaler sur une période de trois années.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes