Le déclin cognitif est le signe avant-coureur des démences séniles comme la maladie d’Alzheimer. Bien qu’il n’existe pas encore de remède, une détection précoce des troubles cognitifs permet une prise en charge plus efficace de ces pathologies neurodégénératives. C’est là que le test de l’horloge entre en jeu.

Avec le test des 5 mots de Dubois et le test de Benton, le test de l’horloge fait partie des tests de dépistage de maladies séniles simples et rapides à réaliser. L’objectif : faire dessiner au patient une horloge pour évaluer sa capacité cognitive et déceler les premiers signes de démence comme celle d’Alzheimer. 

En quoi consiste le test de l’horloge ?

Le test de l’horloge (Clock-Drawing Test) est une épreuve de diagnostic pratique et couramment utilisée chez les professionnels de santé pour mesurer la capacité cognitive et diagnostiquer des démences comme la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées. 

Notamment en ce qui concerne :  

  • la compréhension d’ordres verbaux,
  • la mémoire sémantique, 
  • la pensée abstraite, 
  • l’attention, 
  • les fonctions exécutives et visuo-spatiales.

Le test consiste à demander au patient  de dessiner le cadran d’une horloge sur une feuille et d’y placer les aiguilles pour indiquer une heure spécifique.

Image du cadran pour faire le test de l'horloge

L’examinateur peut aussi présenter une feuille avec un cercle d’environ 10 cm et demander de le remplir en inscrivant les chiffres avec les aiguilles correspondant à l’heure demandée.

Les critères d’évaluation se concentrent sur : 

  • la forme générale de l’horloge, 
  • l’orientation des chiffres
  • l’exactitude de l’heure indiquée. 

Quand faire le test de l’horloge ?

De par sa simplicité et sa rapidité d’exécution, le test de l’horloge se révèle être un outil précieux pour détecter les altérations des facultés mentales et cognitives aux côtés d’un médecin ou à domicile. L’occasion d’évaluer et confirmer les éventuelles suspicions de troubles et de répéter l’épreuve afin que les proches et l’aidant puissent surveiller les signes de déclin cognitif.

Pour cela :

  • Veillez à privilégier un endroit calme et propice à la concentration avec comme seuls accessoires : un papier et un stylo.
  • Si nécessaire, répétez plusieurs fois la consigne ou reformulez-là. Dites par exemple, « neuf heure quarante cinq », plutôt que: « dix heures moins le quart » ou 11 h 15 plutôt que 23 h 15.
  • La personne qui dirige le test ne doit à aucun moment apporter son aide pour le réaliser et le sujet ne doit pas avoir accès à sa montre ou une pendule.
  • L’examen n’a aucune limite de temps, mais dure en moyenne entre 5 minutes à 10 minutes. 

Dans le cas où le test est réalisé à domicile, il est important de communiquer et de faire valider les résultats (le dessin de l’horloge et le score) par son médecin traitant.

Comment interpréter les résultats du patient?

Les critères du test 

Après que le patient ou un proche ait terminé de schématiser l’heure avec les aiguilles, quatre critères sont à vérifier :

  • L’emplacement des nombres correspondant.
  • L’ordonnancement des heures.
  • La bonne représentation des deux aiguilles (petite et grande).
  • L’emplacement des deux aiguilles correspondant à l’heure demandée.

Si le sujet remplit les 4 critères, il présente une faible probabilité de développer une démence.

En revanche, si une ou plusieurs erreurs apparaissent, il est indispensable de faire confirmer toute suspicion de démence par un test complémentaire auprès d’un neurologue afin d’effectuer un bilan plus détaillé des fonctions cérébrales.

Voici quelques exemples de test de l’horloge, dessinés par des sujets atteints ou non de troubles ou de confusion aiguë. 

Evaluer les résultats du test de l'horloge - infographie

Les types de cotation du test de l’horloge

Il existe plusieurs cotations pour mesurer le test de l’horloge. Voici les 2 plus utilisées.  

La cotation à 7 points

Sur ce système de barème, le sujet doit valider les 7 critères suivants : 

  • La présence des chiffres de 1 à 12. 
  • Le placement des chiffres dans le bon ordre. 
  • Le bon positionnement des chiffres. 
  • La représentation des deux aiguilles.
  • Le bon positionnement de la petite aiguille. 
  • Le bon positionnement de la grande aiguille.
  • La différence de taille entre les deux aiguilles.

Dans cette cotation, une seule erreur peut révéler une suspicion de trouble cognitif.

La cotation de Rouleau

La cotation de Rouleau est un système de notation sur 10 points. Sa haute précision et sensibilité en fait un des barèmes préférés des examinateurs et spécialistes. 

CritèresBarème
Le contour de l’horloge
Linéaire et sans déformation4 points
Incomplet ou légèrement déformé3 points
Absent ou complètement déformé2 points
Présence et enchaînement des chiffres
Tous présents, enchaînés dans le bon ordre et disposés correctement4 points
Tous présents, mais mal disposés3 points
Certains chiffres sont manquants ou surreprésentés sans erreur majeure de disposition spatiale ou les chiffres sont placés dans le sens inverse (antihoraire), ou tous les chiffres sont présents, mais avec des distorsions majeures de disposition spatiale ( héminégligence, chiffre placés à l’extérieur du cadran)2 points
Certains chiffres sont manquants ou surreprésentés avec une disposition spatiale présentant des distorsions majeures.1 point
Absence totale ou faible représentation des chiffres.0 point
Présence et positionnement des aiguilles
Les aiguilles sont correctement positionnées et différenciables.4 points
Quelques erreurs mineures de positionnement ou difficulté à différencier les aiguilles.3 points
Un mauvais positionnement.2 points
Une seule aiguille présente ou représentation très pauvre des deux aiguilles1 point
Absence totale d’aiguille ou surreprésentation du nombre d’aiguilles.0 point
Score total……. points

D’après le système de Rouleau, la personne est considérée comme : 

  • Normale lorsque le score se situe entre 7 et 10 points. 
  • Présentant un déclin cognitif si le score est inférieur à 7 points
  • Souffrant d’une forme de démence sévère comme la maladie d’Alzheimer si le score est inférieur à 5 points.

À qui s’adresse le test de l’horloge ?       

De manière générale, le test de l’horloge est utilisé pour détecter la présence d’un déficit cognitif ou pour suivre l’évolution d’une démence. En stimulant plusieurs régions du cerveau,le test s’adresse aux personnes atteintes de troubles cognitifs au quotidien. C’est-dire des patients souffrants :

Peut-on utiliser le test de l’Horloge pour détecter Alzheimer? 

Oui. Toutefois, s’il ne suffit pas à détecter Alzheimer avec certitude, le test de l’horloge fait partie de la batterie d’évaluation des factulés cognitives qui contribue au dépistage de trouble neurocognitif sévère de la maladie d’Alzheimer. 

En effet, l’action de dessiner l’heure explore différentes fonctions de la mémoire des patients comme la praxie et l’orientation temporo-spatiale. Des critères significatifs de la maladie d’Alzheimer comme la perte de mémoire, des troubles de la gestuelle et une difficulté à relier les objets entre eux dans l’espace.

Ce désordre de perception de l’espace appelé “apraxie constructive”, perturbe la possibilité de dessiner et de représenter correctement les chiffres et les aiguilles sur un cadran. De ce fait, selon les résultats, ce test psychométrique peut amener le patient à consulter un professionnel pour un protocole médical plus complet et adéquat. 

Santé: Comparatif des avantages & limites du test de l’Horloge

AvantagesLimites
Réalisable à domicileNe permet pas d’évaluer les capacités langagières et mnésiques
Simple et rapide à mettre en placeNe fourni pas d’évaluation approfondie
Demande peu de matérielInsuffisant pour établir un véritable diagnostic
Évalue plusieurs fonctions cognitives Les multiples systèmes de cotation peuvent complexifier et biaiser l’interprétation des résultats.
Fiable pour détecter les troubles cognitifs
Dépistage précoce et rapide d’une démence
Bien accepté par les patients

Si le test de l’horloge est souvent utilisé pour évaluer les capacités mentales d’une personne, il a ses limites. Notamment pour mesurer la mémoire et le langage. De plus, même s’il permet d’évaluer plusieurs fonctions cérébrales, son évaluation reste incomplète. Sans compter les différents systèmes de notation qui rendent l’interprétation des résultats difficile et biaisée. En particulier si le test est effectué à domicile. 

C’est pourquoi ce test alzheimer ou plus généralement des démences, ne doit pas être considéré comme un examen de diagnostic à part entière, mais plutôt comme un outil complémentaire à d’autres évaluations et examens tels que le Mini-Mental State Examination (MMSE) à effectuer chez un professionnel.

Note de l’article (68 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Commentaires (7)

Réagissez, posez une question…

  1. evelyne Firla

    aucun commentaire , car votre article est très complet , et répond aux questions que je me posais

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus