Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

« Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde », affirme un proverbe irlandais. Alors que les clowns médicaux font aujourd’hui leurs preuves dans les milieux médicaux, le rire peut être pratiqué de diverses manières en maison de retraite, mais aussi dans l’intimité du foyer de la personne âgée. Découvrez les effets bénéfiques du rire pour les seniors et leurs aidants.

Les 5 bienfaits physiques du rire pour les seniors

Le rire est présent depuis la nuit des temps dans la culture humaine. Véritable facteur de socialisation, le rire peut aussi aider les personnes qui vivent seules ou sont confrontées à diverses difficultés au quotidien. Si la science n’a pas encore prouvé qu’une thérapie du rire pouvait à elle seule guérir différents maux, le rire fait déjà ses preuves avec notamment les clowns médicaux, qui ramènent le sourire sur les visages des malades de tous les âges.

Les bénéfices du rire pour les seniors sont nombreux et s’appliquent aussi à leurs aidants familiaux ou professionnels. Le rire détend l’atmosphère et peut aider les proches d’une personne âgée dépendante à réduire leur stress.

1. Le rire diminue la tension artérielle 

Les seniors présentent un risque accru de souffrir d’hypertension, une condition souvent associée à d’autres troubles de santé du grand âge. Le rire aide à équilibrer, voire à réduire la tension artérielle en stimulant la circulation sanguine et en oxygénant le sang. Dans ces conditions, le rire est un formidable atout contre les maladies cardiovasculaires chez les seniors. Quelques bons fous rires peuvent aussi avoir des effets positifs contre le mauvais cholestérol.

2. Le rire pour une activité physique naturelle

Le rire permet aux seniors de renforcer leurs abdos ! L’action physique induite par le rire fait travailler le diaphragme et les muscles abdominaux. Grâce au rire, ces parties du corps sont plus actives et opèrent à leurs niveaux optimaux. Le rire fait également travailler les muscles du dos, des jambes et du système respiratoire. Enfin une activité physique qui donne du plaisir et ne demande pas trop d’efforts aux seniors les moins valides !

3. Le rire soulage la douleur

Le rire augmente les niveaux d’endorphine, un neurotransmetteur produit par le corps, associé au stress et à la réponse du corps à la douleur. Pour faire simple, l’endorphine est un antidouleur naturel. La sécrétion de l’endorphine par l’organisme des seniors, au cours d’un bon moment de rire, réduit la douleur et entraîne une sensation de détente. Le rire ne guérit certes pas la douleur, mais il permet de gérer plus facilement un épisode douloureux et distrait le cerveau.

4. Le rire diminue le stress des seniors et de leurs aidants

Des études ont montré que le cortisol (communément surnommé l’hormone du stress) est présent en plus faibles proportions dans l’organisme des personnes qui rient ou sont plus souvent joyeuses.

Le rire augmente les taux de dopamine dans le corps, un puissant antistress. Après un bon rire, les muscles se relaxent pendant 45 minutes. Pour les seniors et leurs aidants familiaux, le rire peut être une véritable technique de libération du stress.

Le rire améliore aussi la mémoire à court terme, attendu que le cerveau a plus de difficultés à retenir des informations lorsque le sujet est stressé.

5. Le rire booste le système immunitaire

En améliorant la circulation sanguine et l’oxygénation, comme on l’a vu plus haut, le rire remplace le stress par des émotions positives et booste le système immunitaire, ce qui aide les seniors à rester en bonne santé.

Le stress au contraire empêche le corps de fonctionner de manière optimale et de lutter efficacement contre les maladies. Le stress chronique chez les seniors augmente les risques de contracter un rhume ou la grippe, et d’autres maladies plus ou moins sérieuses.

5. Alzheimer : le rire permet de réduire les comportements agressifs

Le rire est un outil de communication et une voie de décharge pulsionnelle, permettant de diminuer les symptômes comportementaux de la maladie d’Alzheimer. « Le rire est le propre de l’homme », il redonne aux seniors atteints de démence leur place d’êtres humains et leur dignité.

Ainsi, certains psychologues cliniciens utilisent la thérapie par le rire pour soulager les troubles du comportement des seniors atteints de la maladie d’Alzheimer.

Le rire s’invite en maison de retraite

Le rire a des effets bénéfiques à tous les âges et dans toutes les cultures. Adopter une attitude positive face à la vie et se détendre en plaisantant, dans le respect de la sensibilité d’autrui, permet aux seniors, mais aussi à leurs aidants familiaux ou professionnels, de faire face à bien des situations délicates.

De plus en plus d’associations de clowns interviennent en maison de retraite. Des formations de clowns d’accompagnement sont aujourd’hui proposées par différents organismes pour le personnel d’Ehpad ou de services hospitaliers.

Car, « l’humour est le plus court chemin d’un homme à un autre », aurait conclu Georges Wolinski.

Note de l’article (7 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

1 Commentaire

Réagissez, posez une question…

  1. MOULRON Etienne

    Puis-je me permettre en ce domaine de vous recommander une lecture salutaireen l’occurence le  » Petit Eloge de l’Humour et du Savoir-Rire en attendant la mort »!
    Ce livre se veut être une flânerie d’humoureux de l’humour, en son riche pays , en quelques unes de ses contrées et champs d’expression en cherchant à témoigner, et à les partager, de ses valeurs avérées et reconnues, en particulier de résistance, face à la vie en général , ses aléas, ses difficultés et autres problèmes qui se posent à nous.
    Ainsi que nul ne l’ignore, mais que d’aucuns oublient parfois, les deux seules certitudes, en effet, que nous puissions avoir en ce monde, c’est qu’un jour, nous mîmes, comme l’aurait dit le mime Marceau avec ou sans paroles et sans un mot plus haut que l’autre, les pieds sur cette terre et qu’un jour prochain, on nous les mettra en cette même terre, le temps souvent d’une p’tite (ou grande selon la taille) bière, à moins d’être astronaute et d’être dans la lune pour sa fin !
    En quelque sorte, nous sommes tous des êtres très terre à terre, ce qui est parfois bien amer à vivre !
    Face à ce constat implacable, on peut s’en trouver bien navrés voire même atterrés, ce qui nous conduit dés lors à la case arrivée tout aussitôt ! On peut aussi acter de cette stricte et bien contraignante réalité et se dire, dés lors, que  » dans la vie, faut pas s‘en faire  » et, muni de cette conviction, prendre les choses de la vie avec philosophie sans nécessairement pratiquer urbi et orbi une  » politesse du désespoir  » pour la soif de certitude ; on sait fort bien ce que les gens polis…sont !
    C’est donc de cette gélaste* (du grec, GELOS, le rire) sagesse dont il est question dans ce petit opuscule qui préconise une pétulante et flibustière  » Humour Attitude  » salutaire et patiente en l’attente de l’au-delà tout en sirotant hédonistement le vin d’ici, comme le disait ce bon vieux Jean Carmet et tente de présenter un panorama le plus complet qui soit du rire et de l’humour en toutes leurs spécificités et leurs champs d’expression et d’application !
    * Du grec, GELOS, le rire, qui nous conduit au mot  » agélaste », celui qui ne rit jamais, auquel ce livre ne s’adresse pas spécialement, car comme disait le grand Alphonse Allais » Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux »
    Ce mot,″ GELASTE ″, est une création personnelle, ainsi que ses dérivés que j’emploie assez fréquemment dans des expressions comme :  » Gélastement vôtre ; il nous vient du grec, GELOS, le rire et il a donné à Rabelais l’idée d’inventer le mot  » Agélaste » : celui qui ne rit pas, qui ne rit jamais !
    Notre bon François avait horreur des agélastes, à cause desquels, selon ses mots, il a failli « ne plus écrire un iota ».
    Oserions nous une citation pour clore cette légère et gélaste digression :
     » Lors de son passage dans l’espace cosmique, l’âme du véritable agelaste ne saura pénétrer en paradis.  »
    Colette Quesnel, » Mourir de rire d’après et avec Rabelais  » (Editions Vrin 1991
    L’Auteur:
    Etienne Moulron
    est le fondateur de la Maison du rire et de l’humour et Gardien du P.H.A.R.E, le Parti de l’Humour Attitude de REsistance; tombé tout petit dans le chaudron, il est entré en humour, comme d’aucuns entrent en religion, en particulier le jour où le fil de sa vie était particulièrement ténu et tout près de se rompre et qu’il s’est souvenu de cette phrase de Jacques Prévert, pleine d’humour et de la couleur que l’on veut, que son père lui citait souvent et qui lui a sauvé la vie par l’éclat de rire qu’elle a provoqué en lui en un moment fatidique: » J’ai souvent choisi de mettre fin à mes jours, mais je n’ai jamais su choisir lequel! »
    Ad vitam aeternam ad Majori Humori gloriam!
    –  » La vie est belle parce que nous mourrons »
    Jean d’Ormesson
    –  » Nous savons que nous allons vers la mort et, face à cette occurence inéluctable, nous n’avons qu’un instrument: Le rire »
    Umberto Eco
     » Le rire est une chose humaine, une vertu qui n’appartient qu’aux hommes et que dieu, peut-être, leur a donné pour les consoler d’être intelligents.  »
    Jules Renard.  » Essais sur le rire  » ( Ed Nagel, 1947)
     » Mépriser le monde, c’est facile et le plus souvent un signe de mauvaise digestion. Mais, comprendre le monde, l’aimer et, ne rire qu’alors, aimablement, lorsque tout est fini, …c’est cela l’HUMOUR″.
    Kurt Tucholsky , « Apprendre à rire sans pleurer  »
    Pour plus d’infos: https://petitelogedelhumour.blogspot.fr

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus