Adapter le logement des seniors : 10 exemples de conception universelle
Le 22/04/2018 - Maintien à domicile

La majorité des seniors préfèrent vieillir chez eux ou, à défaut, chez un enfant. Pour ce faire, le logement doit être adapté au vieillissement. Au-delà des barres d’appui et rampes d’accès, la conception universelle fait du domicile un lieu de vie intergénérationnel. Découvrez quelques exemples de design applicables chez soi.

Adapter le logement des seniors : 10 exemples de conception universelle

La conception universelle, qu’est-ce que c’est ?

L’aménagement du logement des seniors à la perte d’autonomie est une étape souvent nécessaire pour garantir leur autonomie. Mais, les barres d’appui, rampes d’accès et autres éléments fonctionnels donnent rapidement le sentiment d’être dans un hôpital…

Il existe aujourd’hui un concept architectural allant plus loin que l’accessibilité et la sécurité. Un design bien pensé (de préférence en amont) permet aux seniors de se sentir bien chez eux, comme chez leur proche.

Comment ? En respectant quelques règles pour répondre aux besoins de tous, les plus jeunes comme les seniors. C’est ce que propose la conception universelle adoptée par un nombre croissant d’architectes.

La conception universelle est une approche holistique se concentrant sur la façon dont les individus utilisent les objets de leur environnement, plutôt que sur des adaptations respectant seulement des standards d’accessibilité.  

Cette approche, également appelée conception transgénérationnelle, a plusieurs objectifs :

  • le confort et la satisfaction de l’usager,
  • la facilité d’utilisation,
  • une ergonomie idéale,
  • la compatibilité avec les besoins d’un maximum d’utilisateurs.

Un design intérieur respectant cet idéal permet aux seniors à la fois de rester autonomes le plus longtemps possible et de pouvoir intégrer parfaitement la vie de famille chez leurs enfants.

10 exemples de conception universelle pour les seniors et leur famille

Les entrées sans escaliers, les chambres au rez-de-chaussée ou encore les larges couloirs ne sont qu’une partie infime de la conception universelle d’une maison où peuvent cohabiter plusieurs générations, dont des seniors en perte d’autonomie.

Voici quelques exemples pratiques :

Serrures sans clé : elles sont non seulement plus faciles à utiliser, mais aussi plus sûres. Vous risquez moins de perdre la clé ou de vous la faire voler. Les serrures à code ou à empreinte digitale ne sont plus très onéreuses aujourd’hui.

Portes coulissantes : les portes peuvent être difficiles à pousser pour les seniors et les enfants. Une fois grandes ouvertes, elles bloquent l’accès aux objets situés dans leur rayon. Les portes coulissantes sont plus faciles à manœuvrer et prennent moins de place.

Plans de travail à plusieurs niveaux : de plus en plus de designers et de sociétés de mobilier de cuisine proposent des plans de travail pouvant changer de niveau pour s’adapter à l’usager. Ils permettent notamment aux seniors de travailler assis, avec leurs petits-enfants.

Tiroirs et placards extractibles : la possibilité d’atteindre les objets rangés sans devoir se baisser ou au contraire se lever est importante aussi bien pour les seniors que pour tous les membres de la famille. Pour ce faire, installez des tiroirs extractibles dans les placards de la cuisine ou du dressing.

Des fenêtres au lieu des éléments hauts de cuisine : tout le monde a du mal à atteindre les étagères supérieures des éléments hauts de cuisine. Pourquoi ne pas y renoncer et bien aménager les rangements du bas pour libérer l’espace supérieur et y percer des fenêtres qui exposeront davantage le plan de travail à la lumière du jour ?

Appareils électroménagers avec porte battante, avec commande et ouverture frontales : il est recommandé d’installer le lave-vaisselle, le four et les autres appareils ménagers de 25 à 40 cm au-dessus du sol. Les commandes devraient être accessibles pour une personne assise. Les portes battantes, plutôt que rabattables, peuvent en faciliter l’utilisation.

Robinets à poignée unique, installés sur le côté : Rien n’oblige d’installer le robinet de l’autre côté de l’évier. Il peut être plus pratique pour les personnes à mobilité réduite d’accéder au robinet s’il est installé sur le côté de l’évier ou du lavabo.

Plans de travail, baignoires et cabines de douche antibactériens et autonettoyants : le ménage et l’entretien de la maison ne sont le passe-temps favori de personne (ou presque). Pour les seniors, ils peuvent être difficiles, voire impossibles. Les surfaces autonettoyantes sont de plus à la mode. Le cuivre, par exemple, est connu pour ses propriétés antibactériennes. Vous pouvez aussi faire appel à une société spécialisée dans les traitements « easy to clean ».

Aménagement intelligent des prises et interrupteurs : il peut être utile d’installer les prises électriques un peu plus en hauteur que la norme et les interrupteurs de l’éclairage peuvent être abaissés pour être accessibles aux seniors en fauteuil. Vous réduirez ainsi les risques de chute des personnes âgées.

Commande à distance : la domotique répond aussi de plus en plus au besoin de commande à distance de divers éléments de la maison, comme les stores ou la climatisation.

Toutes ces astuces permettent de répondre aux besoins d’accessibilité et de confort des seniors et des enfants dans une maison transgénérationnelle… La liste n’est pas exhaustive et votre imagination ou un bon architecte d’intérieur vous permettront de vivre à l’aise chez vous. 

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 3 votes - Votre vote :

Articles connexes