Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver une aide à domicile

    Partager :

    Cet article a été noté par 4 lecteurs

    Un ascenseur de maison est un accessoire important pour continuer à vivre chez soi et à profiter de toute sa maison. Dans ce guide, nous vous expliquons tout sur les différents types d’élévateurs de personnes, leur prix et les aides financières existantes.

    Qu’est-ce qu’un ascenseur de maison ?

    L’ascenseur de maison est un équipement permettant de se déplacer facilement entre les différents étages de sa maison. Il s’agit d’une solution pratique d’aménagement du domicile pour les personnes âgées désirant mener une vie indépendante chez elles malgré des problèmes de mobilité.

    Alternative au monte-escalier ou à un déménagement dans un logement sur un seul niveau, cet équipement est à la fois confortable, sécurisé et facile à utiliser. En fonction de l’espace disponible, il peut même accueillir un fauteuil roulant ou un scooter électrique.

    Les ascenseurs privatifs sont de plus en plus populaires au regard du désir de chacun de vieillir chez lui le plus longtemps. Ils offrent une solution de mobilité pratique tout en augmentant la valeur de la maison. Avec les récentes avancées technologiques, plusieurs entreprises proposent des ascenseurs résidentiels abordables répondant à divers besoins de déplacement des personnes âgées ou handicapées, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur.

    L’ascenseur de maison est en fait un « élévateur de personnes » et répond à une réglementation moins stricte que celle à laquelle sont soumis les ascenseurs à proprement parler. Les exigences de sécurité, environnement et santé de votre ascenseur privatif sont fixées par des normes européennes, spécifiées dans la Directive Machines 2006/42-CE.

    Comment bien choisir son ascenseur de maison ?

    Le choix d’un ascenseur de maison approprié commence par une bonne compréhension de vos besoins et attentes. Vous devez examiner à la fois votre domicile, votre mode de vie et vos difficultés, le cas échéant.

    Les principaux points à considérer sont :

    • le lieu de l’installation et ses spécificités,
    • l’espace dont vous disposez,
    • vos besoins et les aides à la mobilité auxquelles vous recourez (fauteuil roulant, scooter électrique…),
    • la maintenance de votre ascenseur privatif.

    Un ascensoriste peut vous aider à réfléchir à ces différentes questions. Lisez également les conseils suivants pour en savoir plus sur ces différents points et savoir que dire au professionnel qui vous aidera.

    Où peut-on placer un ascenseur de maison ?

    Le lieu d’installation de l’ascenseur particulier dans votre maison individuelle est important. Il doit permettre une utilisation pratique et sécurisée de l’élévateur, tout en laissant assez d’espace pour cacher le coffret technique ou la machinerie.

    Déterminer l’emplacement de l’ascenseur

    Si possible, essayez d’installer l’élévateur de personnes près des escaliers, tout en laissant assez de place pour permettre à deux personnes se rendant à un autre étage de se rencontrer, même si l’une prend l’ascenseur et l’autre emprunte les escaliers.

    Les cages d’escaliers disposent en général d’une structure renforcée et d’un espace libre inexploité. Vous aurez peut-être besoin de disposer d’une pièce adjacente à proximité de l’ascenseur pour loger l’équipement de levage, selon le modèle que vous sélectionnez.

    L’ascenseur de maison peut aussi être installé dans un angle ou le long d’un mur. Pour un design moderne, un ascenseur transparent peut même se trouver au milieu d’une pièce spacieuse.

    Les ascenseurs de maison peuvent également être installés à l’extérieur, si la configuration de l’habitation ne permet pas une installation à l’intérieur ou si vous vivez à l’étage dans une copropriété (dans ce cas, il faudra soigner le design et obtenir l’autorisation des voisins).

    Choisir le type de service de l’ascenseur de maison

    L’emplacement de la porte ou des portes d’accès, sur une ou plusieurs faces de l’élévateur est également un facteur important dans le choix du modèle et de l’endroit où l’installer. Il existe trois types de service pour un ascenseur de maison, en fonction des besoins et de la configuration du logement :

    • service simple : entrée et sortie par la même porte, du même côté de l’ascenseur (dans ce cas, il est nécessaire de se retourner – ce qui n’est pas toujours adapté aux personnes à mobilité réduite) ;
    • service opposé : entrée de l’ascenseur d’un côté et sortie par le côté opposé ;
    • service en angle : l’entrée et la sortie font un angle de 90 degrés (dans ce cas, pensez à la place que prend votre fauteuil roulant/scooter électrique pour faire un angle).

    Quels sont les différents types d’élévateurs de personnes ?

    Selon la configuration de votre domicile, il existe deux types de structures pour les ascenseurs de maison :

    • l’ascenseur privatif en gaine maçonnée : la plateforme élévatrice se déplace dans une gaine fermée, s’appuyant sur le bâti ; cette installation intégrée dans la maçonnerie du bâtiment est possible si l’endroit envisagé pour l’accueillir comporte un mur porteur ;
    • l’ascenseur de maison autoporté : pour pallier les contraintes du bâti (absence de mur porteur, manque de place pour la gaine), on installe un pylône autoporteur métallique dans lequel la cabine de l’élévateur circule. On gagne en esthétique, grâce à un design personnalisable, et en espace, puis qu’il n’y plus de gaine.

    Outre la structure, les élévateurs de personnes ont différents types de fonctionnement :

    Type de fonctionnementDescriptionAvantages et inconvénients
    ÉlectriqueLa cabine de l’ascenseur domestique est tenue par des câbles ou des chaînes et s’élève grâce à un moteur.  

    La cabine dotée d’un contrepoids se déplace à l’aide d’un guide dans une gaine de tôle ou vitrée, ou dans un pylône autoporteur.  

    Les modèles à câbles nécessitent un système de contrôle et une salle des machines.
    Les modèles avec chaînes peuvent se passer de la salle des machines.
    Avantages :

    – vitesse de déplacement plus rapide,
    – déplacement plus fluide,
    économie en énergie, grâce au contrepoids qui équilibre la charge de la cabine.  

    Inconvénients :

    coûts d’installation élevés (de 15 à 25 % de plus qu’un ascenseur hydraulique),
    entretien plus complexe pour les systèmes à traction, car les commandes de la machine se trouvent dans la hauteur sous dalle (entre l’étage fini le plus élevé et le plafond de la gaine) peu accessible,
    – les modèles à câbles ont une salle des machines plus encombrante.
    HydrauliqueL’élévation de la cabine est effectuée par un vérin.  

    Lorsqu’on appuie sur le bouton de commande, un piston contenant de l’huile soulève la cabine.  

    Lorsqu’on relâche le bouton de commande, la cabine redescend.  
    Avantages :

    – possibilité d’avoir une grande cabine, suffisante pour accueillir un fauteuil roulant et plusieurs personnes,
    – peut supporter une charge importante, jusqu’à 500 kg,
    – salle des machines séparée, ce qui rend l’ascenseur plus silencieux,
    moins cher à installer que les ascenseurs électriques,
    – gain de la place, lorsqu’on choisit un ascenseur hydraulique sans fosse.

     Inconvénients :

    vitesse de déplacement réduite,
    – requiert un entretien régulier par un professionnel,
    – entraîne une forte consommation en énergie (le vérin doit pousser la cabine contre la gravité) et en huile.
    PneumatiqueUtilise la puissance de l’air, en exploitant les principes de la pneumatique et du vide.  

    La cabine de l’ascenseur se déplace dans une gaine verticale cylindrique.
    Avantages :

    – ne nécessite ni cuvette ni salle des machines, c’est donc le plus simple à installer dans une maison déjà existante.
    installation moins coûteuse et rapide, – encombrement minimal,
    silencieux,
    économie d’énergie et des coûts d’entretien,
    – en cas de panne de courant, la cabine descend à l’étage le plus bas, assurant la sécurité du passager.  

    Inconvénients :

    – cabine généralement plus petite,
    charge maximale plus limitée (jusqu’à 250 kg),
    – design moderne (tube en verre) ne convenant pas à tous les styles d’habitation.

    Quel est le prix d’un ascenseur privatif ?

    L’achat et la pose d’un élévateur de personnes constituent un poste de dépense relativement important. Outre le coût de l’ascenseur de maison lui-même (achat et main d’œuvre), l’installation de cet équipement entraîne des travaux de maçonnerie, peinture, etc.

    Le coût des ascenseurs autoportants est plus élevé que celui des élévateurs en gaine maçonnée :

    • ascenseur en gaine maçonnée : coût de l’achat et la pose sur deux niveaux : entre 12 000 et 18 000 €. Pour chaque niveau supplémentaire, prévoyez entre 3 000 et 5 000 € ;
    • ascenseur autoportant : coût de l’achat et la pose sur deux niveaux : entre 17 000 et 25 000 €. Pour chaque étage supplémentaire, prévoyez entre 3 000 et 5 000 €.

    À ces coûts s’ajoutent des extensions de garantie et un contrat de maintenance. Le prix d’un contrat d’entretien varie de 250 à 850 € environ par an.

    Comment financer mon ascenseur de maison ?

    L’installation d’un ascenseur de maison pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et les seniors a un coût non négligeable. Afin d’alléger la facture, il existe des avantages fiscaux et des aides financières pour les personnes âgées faisant installer cet équipement d’aménagement du logement.

    Une TVA réduite

    Pour l’achat et l’installation d’un ascenseur de maison, vous paierez seulement une TVA de 5,5 % (au lieu des 20 % en vigueur pour la majorité des ventes de biens et prestations de services).

    Conditions :

    • rénovation d’une habitation achevée depuis au moins deux ans et utilisée comme résidence principale ou secondaire,
    • achat et pose par le même professionnel,
    • aménagement visant à améliorer l’accessibilité et la mobilité des personnes âgées ou handicapées,
    • concernant l’ascenseur lui-même : vitesse de déplacement limitée à 0,15 mètre/seconde, dispositifs de sécurité (frein, dispositif anti-chute…), charge minimal de 200 kg.

    L’APA à domicile

    Le plan d’aide de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) peut prévoir l’installation d’un ascenseur de maison. La personne âgée de 60 ans ou plus bénéficiaire de l’APA pourra même recevoir quatre mensualités de l’APA cumulées en un versement pour contribuer au financement de cette dépense élevée.

    Un crédit d’impôt

    Les divers travaux facilitant le maintien à domicile et l’autonomie des personnes âgées ou handicapées ouvrent droit à un crédit d’impôt de 25 % de la dépense totale (TTC) de l’aménagement. Les ascenseurs de maison sont concernés par cet avantage fiscal aux personnes âgées.

    Le crédit d’impôt est limité à 5 000 € pour une personne seule ou 10 000 € pour un couple (plus 100 € par personne à charge). Si vous n’êtes pas imposable, le Trésor public vous remboursera la somme équivalente sous forme de chèque.

    Les conditions :

    • l’ascenseur privé doit être installé dans votre résidence principale,
    • vous êtes propriétaire ou locataire de l’habitation,
    • l’achat et la pose sont réalisés par la même entreprise.

    Les aides à l’aménagement du logement 

    Il existe d’autres aides financières destinées à l’adaptation du logement au vieillissement et à la perte d’autonomie. Des organismes comme PACT-ARIM ou SOLIHA aident les personnes âgées à faire les demandes d’aide, par exemple auprès de l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat).

    L’ANAH peut octroyer une aide aux propriétaires occupants ou bailleurs pour adapter leur logement à la perte d’autonomie :

    • subvention de 35 à 50 % pour les personnes aux revenus modestes ou très modestes, respectivement,
    • plafond des dépenses : 20 000 €.

    Questions fréquentes

    Quel espace faut-il pour implanter un ascenseur privatif élévateur ?

    Un ascenseur privatif prend de la place dans une maison et il s’agit d’une contrainte à prendre en compte avant de choisir son élévateur de personnes. 1 m² peut suffire, mais tout dépendra de vos besoins.

    À titre indicatif les dimensions d’une cabine d’ascenseur seront les suivantes :

    • Si vous souhaitez utiliser un fauteuil roulant dans l’ascenseur, prévoyez au moins 90 x 125 cm (Largeur x profondeur) ;
    • Pour accueillir 2 personnes : 100 x 80 cm ;
    • Pour 3 personnes : 125 x 100 cm.

    Quelle est la vitesse d’avance d’un ascenseur ?

    La réglementation est plus stricte que pour un ascenseur de bâtiment : la vitesse d’avance d’un ascenseur de maison ne doit pas dépasser 0,15 mètre par seconde.

    Que faire en cas de panne de mon mini ascenseur ?

    Divers dispositifs de sécurité permettent aux usagers de ne pas rester coincés dans leur ascenseur privatif.

    En cas de panne, un dispositif permet de faire redescendre la cabine au niveau le plus bas. En cas de coupure de courant, une batterie alimente l’élévateur pour lui permettre de descendre et laisser l’usager sortir de l’ascenseur.

    Il est très fortement recommandé aux personnes âgées de faire installer un téléphone dans leur ascenseur de maison pour demander de l’aide en cas d’urgence.

    Quel contrat d’entretien pour votre ascenseur ?

    Vous devez souscrire à un contrat de maintenance de votre ascenseur de maison pour au moins un an. Une visite de contrôle doit être réalisée tous les cinq ans.

    Les différents ascensoristes proposent divers contrats de maintenance. Les plus simples prévoient une ou deux visites annuelles et la vérification des pièces principales. Les contrats plus sophistiques peuvent inclure les réparations en cas de panne.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite