Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 287 lecteurs

    Pour optimiser la prise en charge à domicile comme en établissement, il existe différentes aides financières pour les personnes âgées, adaptées à chaque situation. En effet, avec l’âge, les dépenses liées à la dépendance et au logement augmentent souvent, alors que la pension retraite est parfois insuffisante.

    Qu’est-ce que les aides financières pour les personnes âgées ?

    Les aides financières aux personnes âgées sont des allocations et prestations versées par les autorités publiques pour assurer une meilleure prise en charge du vieillissement.

    À chaque situation (dépendance, logement inadapté, revenus insuffisants) correspond une aide financière pour les retraités.

    Aide à la personne âgée à domicile ou en établissement
    Nom de l’aidePour qui ?Pour quoi ?
    Le revenu
    Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)Personne âgée ayant une petite retraiteAssurer un revenu minimal
    Allocation simplePersonne âgée aux faibles ressourcesAssurer un revenu minimal
    La dépendance
    Prestation de compensation du handicap (PCH)Personne âgée handicapée de moins de 75 ansFinancer des aides humaines et techniques, l’adaptation du logement et celle du véhicule
    Allocation personnalisée d’autonomie (APA)Personne âgée dépendante de 60 ans et plus (GIR 1-4)Contribuer au financement de la prise en charge de la dépendance
    Aide-ménagère à domicile (aide sociale)Personne âgée de 65 ans et plus ayant besoin d’aide au quotidien (GIR 5-6)Financer des heures d’aide à domicile
    Aides des caisses de retraiteSeniors non éligibles à l’APA et la PCHFinancer des services d’aide à domicile
    Aide au portage des repasSenior en perte d’autonomieParticiper au financement du portage de repas au domicile de l’aîné
    Crédit d’impôt lié à l’aide à domicileSeniors et leurs aidantsRemboursement de 50 % des dépenses d’aide à domicile
    Le logement
    Aides au logementPersonne âgée qui a des difficultés à payer les dépenses liées au logementAlléger les frais de loyer, prêt ou tarif hébergement en maison de retraite
    Aide sociale à l’hébergement (ASH)Personne âgée de 60 ans et plus hébergée dans une maison de retraiteParticiper au financement du tarif hébergement en Ehpad ou résidence-autonomie
    Réduction d’impôtRésidents en maison de retraite supportant des frais liés à la dépendanceRéduire le montant des impôts, en déclarant les frais d’accueil en établissement
    Aide à l’aménagement du logementPersonne âgée qui a besoin d’adapter son domicile au vieillissementFaire des travaux pour sécuriser la maison
    La santé
    Complémentaire santé solidaire (CSS)Personnes aux faibles revenusCouvrir le ticket modérateur des soins remboursables par l’Assurance maladie

    Qu’est-ce que le minimum vieillesse (ASPA) ?

    Le minimum vieillesse, aujourd’hui appelée Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) est une aide financière pour le senior dont la retraite est insuffisante.

    Le minimum vieillesse ou ASPA est versé aux personnes âgées de 65 ans et plus, résidant de manière stable en France. Elle peut être accordée plus tôt en cas d’inaptitude au travail.

    Accordée sous conditions de ressources, l’allocation vise à assurer un revenu minimal pour permettre à la personne âgée de vivre décemment.

    Cette aide financière tente de compléter les retraites modestes et, en 2024, elle peut atteindre au maximum :

    • 1 012,02 € par mois pour une personne seule,
    • 1 571,16 € par mois pour un couple.

    L’ASPA est versée par la Carsat (Assurance retraite – régime de retraite général) ou la Mutualité sociale agricole (MSA – régime des agriculteurs), sous la forme d’un complément de revenu. C’est à la caisse de retraite à laquelle la personne âgée est affiliée qu’il faudra s’adresser pour faire la demande de l’ASPA.

    LIRE AUSSI:  Les symptômes de la maladie d’Alzheimer

    Qu’est-ce que l’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées ?

    L’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées est une aide financière versée par le département. Elle est accordée aux personnes âgées de 65 ans et plus (+ 60 ans, en cas d’inaptitude au travail)

    • qui ne perçoivent pas de pension retraite et
    • dont la demande d’ASPA a été refusée.

    Le demandeur doit résider en France. S’il est étranger, la résidence doit être continue depuis au moins 15 ans, avant ses 70 ans.

    La demande d’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées est effectuée auprès du CCAS de la mairie. C’est le préfet du département qui décide d’accorder ou non cette allocation.

    Quel est le montant de l’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées ?

    Le montant de cette aide aux personnes âgées dépend des ressources du demandeur ou du couple. À taux plein, il est égal à celui de l’ASPA.

    Le montant effectivement attribué est égal à la différence entre les plafonds de l’aide et le montant des revenus du bénéficiaire.

    Composition du foyerMontant annuelMontant mensuel
    Personne seule12 144,24 €1 012,02 €
    Couple (mariés, pacsés ou en concubinage)18 853,92 €1 571,16  €
     Plafonds de l’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées en 2024

    Cette aide est remboursable sur la succession du bénéficiaire, si celle-ci est supérieure à 46 000 €.

    Quelle est la différence entre l’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées et l’ASPA ?

    Les montants de ces deux aides aux personnes âgées sont identiques. La différence concerne les ressources du demandeur :

    • l’ASPA concerne les personnes ayant une petite retraite,
    • l’allocation simple d’aide sociale pour les personnes âgées s’adresse aux aînés qui n’ont pas de pension de retraite et dont les ressources sont modestes.

    Quelle aide pour les personnes âgées dépendantes ?

    Les personnes âgées dépendantes peuvent bénéficier de plusieurs allocations. Elles permettent de financer une aide à domicile pour assister l’aîné dans les gestes du quotidien ou de s’acquitter du tarif hébergement en résidence médicalisée.

    Les aides financières aux personnes âgées en perte d’autonomie sont :

    Prestation de compensation du handicap (PCH)

    • Cette aide s’adresse à la personne âgée handicapée de moins de 75 ans et dont le handicap a été diagnostiqué avant l’âge de 60 ans ;
    • Elle permet de financer des aides humaines et techniques, ainsi que l’adaptation du logement et du véhicule.

    Allocation de solidarité aux personnes âgées (APA)

    • Cette aide s’adresse à la personne âgée dépendante de 60 ans et plus (GIR 1 à 4, fixé à l’aide de la grille AGGIR).
    • À domicile, elle participe au financement d’un plan d’aide personnalisé en fonction des besoins de la personne âgée (aide à domicile, portage des repas, aides techniques, accueil de jour, séjour temporaire).
    • En établissement, elle finance une partie du tarif dépendance de l’Ehpad ou de l’USLD,
    • Pour bénéficier de l’APA, il faut s’adresser au Centre communal d’actions sociale (CCAS) qui s’occupe des dossiers d’APA et autres aides financières aux personnes âgées, ou directement au Conseil départemental, qui finance l’APA,
    • Le montant de l’APA dépend des besoins du bénéficiaire et de ses revenus.

    Aide-ménagère à domicile

    • L’aide ménagère à domicile s’adresse aux personnes âgées en GIR 5 et 6, qui ont des difficultés pour accomplir les principales tâches du quotidien,
    • Elle est versée par le département ou par la caisse de retraite, en fonction des ressources du demandeur,
    • Pour avoir droit à une aide ménagère départementale, vous devez être âgé d’au moins 65 ans (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail),
    • Elle permet de financer des heures d’aide à domicile : accompagnement, ménage, entretien du linge, aide à la toilette et préparation des repas.
    LIRE AUSSI:  Tout savoir pour bien choisir sa mutuelle senior !

    L’aide financière pour le portage des repas

    • Les personnes âgées ne bénéficiant pas de l’APA peuvent recevoir une aide financière pour payer un service de portage des repas à domicile.
    • Cette aide s’adresse aux aînés dont l’état de santé ne permet pas de faire les courses et la cuisine eux-mêmes.
    • Le département prend en charge tout ou partie du portage des repas, si les ressources de la personne âgée sont inférieures au plafond de l’ASPA. Si les revenus sont plus élevés, la caisse de retraite propose aussi un tel service.
    • La demande d’aide au portage des repas s’effectue auprès du CCAS.
    • Si les revenus du demandeur sont supérieurs à l’ASPA, il peut se tourner directement vers sa caisse de retraite. Pour les retraités du régime général, il faudra alors remplir le formulaire de demande d’aide pour bien vieillir chez soi.

    L’aide Pour bien vieillir chez soi, afin d’aménager le logement

    • Cette aide est accordée aux personnes âgées par la caisse de retraite et sert à adapter le logement au vieillissement pour prévenir la perte d’autonomie.
    • Elle s’adresse aux retraités du régime général de la sécurité sociale et aux retraités de l’État.
    • Elle est réservée à l’aménagement de la résidence principale.
    • Le plafond de l’aide Pour bien vieillir chez soi s’élève à 3 500 €. Le montant de l’aide dépend des travaux à réaliser et des ressources de la personne ou du couple.
    • Cette aide n’est pas cumulable avec l’APA et la PCH, notamment.
    Infographie sur les aides financières aux personnes âgées (bien vieillir, autonomie, logement...)

    Quelles sont les aides au logement pour personnes âgées ?

    La dépendance n’est pas la seule dépense qui pèse sur le budget des aînés : le logement ou l’hébergement en établissement peut également avoir un coût difficile à assumer pour les personnes aux revenus les plus modestes.

    Il existe deux types d’aide aux personnes âgées allégeant la facture logement et améliorant ainsi les conditions de vie des aînés  :

    Aides au logement

    • Ces aides s’adressent à la personne âgée qui a des difficultés à payer son loyer, les mensualités de remboursement de son prêt ou le tarif hébergement d’une maison de retraite,
    • Il existe deux allocations différentes non cumulables : l’aide personnalisée au logement (APL) et l’allocation de logement sociale (ALS).

    Aide sociale à l’hébergement (ASH)

    • Cette aide s’adresse à la personne âgée de 60 ans et plus hébergée dans une maison de retraite habilitée à l’aide sociale,
    • Il s’agit d’une aide subsidiaire accordée aux personnes âgées qui ne peuvent payer le tarif hébergement d’un Ehpad ou le loyer d’une résidence-autonomie (ex-foyer-logement), même en faisant jouer l’obligation alimentaire.

    Réduction d’impôt pour les résidents en perte d’autonomie

    Les personnes âgées résidant en EHPAD, USLD ou résidences-autonomie et supportant des frais liés à la dépendance peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt.

    Les seniors fréquentant également un centre d’accueil de jour, en particulier ceux touchés par la maladie d’Alzheimer, peuvent aussi prétendre à cet allégement fiscal.

    Cet avantage ne se concentre pas uniquement sur les dépenses de dépendance, mais s’étend aussi aux coûts d’hébergement. La réduction d’impôt est calculée après déduction des diverses aides financières reçues, comme l’APA, l’ASH, ou les aides au logement.

    Le contribuable peut déclarer 25 % des dépenses réelles, avec un plafond fixé à 10 000 € par an. Cela signifie qu’un résident pourrait voir jusqu’à 2 500 € soustraits de son impôt, un soutien non négligeable pour les personnes aux revenus limités.

    Notons qu’en maison de retraite, outre l’hébergement et la dépendance, le tarif journalier comprend un tarif soins, pour la prise en charge de la santé, mais il s’inscrit dans le cadre de la couverture de l’assurance maladie.

    Quelle aide à la personne âgée pour accéder à de meilleurs soins ?

    La Complémentaire Santé Solidaire (CSS) est un dispositif mis en place par l’État français pour faciliter l’accès aux soins de santé. Cette aide s’adresse aux personnes ayant des revenus modestes.

    La CSS couvre tout ou partie des frais de santé non pris en charge par l’Assurance maladie, comme le ticket modérateur, certains soins dentaires, auditifs ou optiques. En outre, les bénéficiaires de la CSS ont droit à la dispense d’avance de frais chez les professionnels de santé (tiers-payant).

    L’attribution de la CSS est soumise à des conditions de résidence et de revenus. Il faut résider en France de manière stable et régulière. Concernant les revenus, ils ne doivent pas dépasser un plafond fixé chaque année, en fonction de la composition du foyer.

    Sophie, Conseillère Cap Retraite

    Découvrez si vos aides sont cumulables !

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Établir mon profil et contacter un Conseiller

    SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (17)

    Réagissez, posez une question…

    1. Jean Marc hoarau

      De nos jours il est difficile de trouver un prêt sérieux compte tenu de plusieurs arnaques liées au annonces sur le net.
      Mais par coup de chance je suis tomber sur Madame Céline qui à été une aide très importante pour l’obtention d’un prêt 45,000 EUR j’avoue qu’au début j’étais réticent face à c’est proposition mais finalement je me suis rendue compte qu’elle était vraiment sérieuse et de bon coeur.

      Répondre
    2. lotfi HAMADOUCHI

      Bonjour à tous,

      De nos jours ,trouver un crédit honnête est de plus en plus difficile
      que ce soit au niveau des banques ou des particuliers.  Je vous la
      recommandé en cas de besoin, c’est une personne honnête et tous le
      monde en parle.

      Parmi tant d’autres que j’ai contacté, seule madame Mme MARIE Céline à été honnête avec moi et m’a accordé le crédit des 18000 euros
      que je souhaitais réellement.
      Voilà pourquoi je fais ce témoignage pour vous orienter vers elle, et
      vous éviter de vous faire avoir par ces faux prêteurs. voici son mail celinemarieceline chez outlook.com

      Répondre
    3. Jean Marc hoarau

      En France qui peut m aider financierement

      Répondre
      1. Amandine

        Bonjour Monsieur HOARAU

        Je vous remercie pour votre commentaire.
        Le CLIC de votre commune pourra vous fournir toutes les informations liées a ce sujet.
        Bonne journée.
        Laetitia

        Répondre
    Voir plus de commentaires