Maintien à domicile : assurer la protection des personnes âgées vulnérables
Le 13/04/2017 - Maintien à domicile

Les seniors maintenus à leur domicile constituent une victime facile pour une personne mal intentionnée. Vols, escroqueries, abus de faiblesse, les risques sont nombreux si on ne prête pas attention. Quelles solutions pour protéger les personnes âgées vulnérables ? A qui faire appel ? Quels sont les recours judiciaires ? Cap Retraite vous dit tout sur la protection des personnes âgées vulnérables.

Maintien à domicile : assurer la protection des personnes âgées vulnérables

Protection des personnes âgées vulnérables : des gestes simples

Protéger les personnes âgées vulnérables peut passer par des gestes simples au quotidien. Par exemple, choisissez une personne comme contact de confiance en cas de problème et enregistrez son numéro dans votre téléphone, ou écrivez-le dans plusieurs pièces pour toujours l’avoir à proximité. Gardez un téléphone dans la pièce de vie mais aussi dans la chambre à coucher afin de l’avoir toujours à portée de main. Pensez également à toujours laisser une clé du domicile à votre personne de confiance.
En cas de soucis de santé, vous pouvez faire appel aux entreprises de téléassistance qui peuvent aider les personnes âgées vulnérables si leurs proches sont indisponibles. Renseignez-vous sur les modalités d’intervention et conservez le numéro d’une entreprise de téléassistance en cas d’urgence.

Prémunir les personnes âgées vulnérables des cambriolages

Les cambriolages sont très fréquents chez les personnes âgées vulnérables. Les cambrioleurs repèrent les seniors comme des victimes faciles, d’où l’importance de les protéger. Pour éviter un cambriolage, il faut avant tout s’équiper : un système de fermeture fiable pour la porte d’entrée, pensez aux volets et aux grilles, un système d’éclairage automatique à l’extérieur, et éventuellement une alarme. Chaque élément apporte une sécurité supplémentaire et décourage les cambrioleurs de passer à l’action.
En cas d’absence, prévenez vos voisins ou le gardien de l’immeuble de votre absence et de sa durée. Si votre départ tombe sur les vacances scolaires, signalez votre absence à la police qui fera régulièrement des patrouilles dans le cadre du programme « tranquillité vacances ».

Prévenir les abus de faiblesse

Pour protéger les personnes âgées vulnérables des vols et abus de faiblesse, quelques bonnes pratiques sont à connaître. Installez un viseur optique à la porte d’entrée afin de toujours savoir qui sonne à la porte. Lorsqu’un employé du gaz, de la poste, des opérateurs téléphoniques, ou encore des forces de l’ordre se présente chez vous, n’hésitez pas à demander sa carte professionnelle ou un ordre de mission. Ces mesures de précaution permettent de prévenir des vols et des agressions mais aussi des escroqueries (vente à domicile, contrats d’engagement, etc.). Sachez que si vous signez un document à domicile sur lequel vous avez des doutes, vous disposez d’un délai de rétractation de 7 jours.
Si vous utilisez internet, prenez des précautions : installez un antivirus, ne réalisez des achats que sur des sites sécurisés, ne communiquez pas vos données bancaires par mail, et n’hésitez pas à demander un avis en cas de mail douteux.

La mise sous protection juridique

    Pour la protection des personnes âgées vulnérables, il existe des protections juridiques plus ou moins lourdes qui permettent au senior de se protéger de la mise en danger de soi-même et des tiers, de la mauvaise gestion de son patrimoine, ou d’un abus de faiblesse. La protection juridique comporte trois niveaux :
  • La sauvegarde de justice, qui est provisoire en cas d’altération temporaire des facultés mentales ;
  • La curatelle, qui permet au curateur d’assister le senior dans ses démarches, de les contrôler ;
  • La tutelle, qui permet au tuteur d’effectuer les tâches et engagements du senior à sa place, en son nom.

Pour éviter de surprotéger les personnes âgées vulnérables, des mesures ne sont prises par un juge que lorsque les capacités de la personne sont altérées. Si des mesures moins contraignantes qu’une protection juridique peuvent être prises, comme la procuration bancaire pour la gestion du patrimoine, alors une mesure juridique n’est pas forcément nécessaire. Les protections juridiques sont prononcées pour 5 ans, renouvelables et révisables à tout moment.

Les risques pour les personnes âgées vulnérables sont nombreux au quotidien, mais les solutions sont nombreuses aussi. N’hésitez pas à en parler avec vos proches et à faire les démarches en termes d’aménagement de votre domicile et d’équipements : il vaut toujours mieux prévenir que guérir. Et vous, quelles sont vos astuces pour assurer votre sécurité et celle de vos proches ?

L'avis des utilisateurs sur cet article
3.6/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes