Mieux connaître le rôle de l’aide-soignante en Ehpad
Le 26/11/2017 - Maisons de retraite

Le métier d’aide-soignante n’est pas toujours apprécié à sa juste valeur. Si les études sont plus courtes que celles d’une infirmière diplômée d’État, le travail de l’aide-soignante en Ehpad exige un savant mélange de savoir-faire médical, de compétences relationnelles et de compassion. À ce titre, les aides-soignants jouent un rôle clé au sein de l’équipe soignante de la maison de retraite.

Mieux connaître le rôle de l’aide-soignante en Ehpad

L’aide-soignante en Ehpad, clé du bien-être des résidents

À l’occasion de la journée internationale des aides-soignants, il est intéressant de découvrir le rôle de l’aide-soignante en Ehpad (et de l’aide-soignant, même si ce métier est le plus souvent assuré par des femmes dans les maisons de retraite).

Les familles ne connaissent pas toujours le dévouement et la responsabilité qu’implique le métier d’aide-soignante en Ehpad. Lorsque votre proche âgé est pris en charge en maison de retraite, il est avant tout en contact avec les aides-soignantes, qui sont souvent les professionnelles les plus nombreuses de l’équipe soignante de l’Ehpad.

Aux côtés du médecin coordonnateur et surtout des infirmières, les aides-soignantes  en Ehpad sont responsables du bien-être des résidents, sur les plans aussi bien physiques et sanitaires qu’humains.

Le rôle de l’aide-soignante en Ehpad : prise en charge et soutien

Les aides-soignantes sont les plus proches des résidents en Ehpad. Elles assurent leurs différents besoins physiques et émotionnels, grâce à une aide quotidienne et une écoute de tous les instants.

L’aide-soignante en Ehpad, responsable des soins d’hygiène et de confort

Le rôle principal de l’aide-soignante en Ehpad est d’assister les personnes âgées dans les activités de la vie quotidienne. Elle assure ainsi le bien-être et le confort du résident en l’aidant avec empathie et sympathie  dans des tâches comme le lever, la toilette, l’habillage ou le coucher.

L’aide-soignante accompagne les personnes âgées à la salle à manger de l’Ehpad et les aide à s’alimenter. Elle peut également leur apporter le repas en chambre et les inciter à manger pour prévenir la dénutrition de la personne âgée. Elle aide le résident à assurer ses soins esthétiques et peut l’accompagner dans ses sorties dans le jardin ou le parc de la résidence.

L’aide-soignante en Ehpad assure également l’entretien des chambres des résidents et des locaux de l’établissement. Elle est responsable de l’entretien du matériel de soins.

Un rôle important de l’aide-soignante : stimulation et écoute des résidents

Au-delà du côté technique de ces soins (prévention des escarres, aide à l’élimination…), l’aide-soignante en Ehpad est à l’écoute des besoins et attentes des résidents et les stimule à maintenir au maximum leur autonomie.

Elle encourage les résidents à participer aux animations organisées par la maison de retraite et peut aider l’équipe d’animation à solliciter les capacités motrices et intellectuelles des personnes âgées.

L’aide-soignante, alliée de choix de l’infirmière

Par sa proximité quotidienne avec les résidents, l’aide-soignante en Ehpad a l’occasion d’observer l’état général, physique comme émotionnel, des personnes âgées. Elle mesure également les paramètres vitaux des résidents, de la prise de température en passant par la pesée. Elle informe l’équipe médicale de l’évolution de l’état de santé d’un résident qui a besoin de soins ou donne l’alerte lorsqu’une personne âgée ne se sent pas bien ou a un comportement sortant de l’ordinaire.

L’aide-soignante en Ehpad a pour rôle d’aider l’infirmière ou infirmier à dispenser des soins aux résidents. Elle distribue les médicaments et aide les personnes âgées à les prendre. Sa relation privilégiée avec les résidents permet de les apaiser et facilite l’octroi des soins nécessaires à leur prise en charge.

L’aide-soignante est souvent l’interlocutrice privilégiée des familles, qu’elle peut informer de l’état de santé et du ressenti du résident en Ehpad. Elle participe également au soutien des proches d’un résident en fin de vie.

L’aide-soignante en Ehpad porte de nombreuses casquettes dans sa relation avec les résidents. De l’aide matérielle au soutien moral quotidien, elle occupe une place importante au sein du personnel soignant. Elle est au cœur de l’accompagnement de la personne âgée et de sa famille. Une formation spécifique peut aussi lui permettre de s’occuper plus facilement des résidents atteints de la maladie d’Alzheimer.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.5/5 - 13 votes - Votre vote :

Articles connexes