La « plus belle œuvre » de Verdi : une maison de retraite pour les musiciens
Maisons de retraite

Publié le 22/03/2019 . Mis à jour le 29/03/2019

Publié le 22 Mar. 2019 . Mis à jour le 29 Mar. 2019

À Milan, une maison de retraite accueille d’anciens musiciens dans un magnifique bâtiment, situé à proximité de l’opéra La Scala. L’établissement, la casa Verdi a été offert par le compositeur italien et héberge une soixantaine de résidents, aux côtés d’étudiants qui bénéficient de leur longue expérience.

La « plus belle œuvre » de Verdi : une maison de retraite pour les musiciens
Crédit photo : Paolobon140 - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=33650692

Une maison de retraite pour les musiciens, créée par un grand compositeur

À la fin du XIXe siècle, le compositeur italien Giuseppe Verdi fait construire une maison de retraite pour les musiciens. Le but : offrir une prise en charge décente aux artistes n’ayant pas les moyens de payer leur accueil en établissement. Achevé en 1899, le bâtiment au style néo-gothique est situé à Milan. Appelée la « casa di riposo per musicisti », la résidence est plus connue sous le nom de « Casa Verdi ».

La maison de retraite ouvre ses portes en 1902, un an après la mort du compositeur d’Otello, qui souhaitait éviter que les résidents se sentent obligés de le remercier. En effet, la maison de retraite fonctionne alors avec les droits d’auteur de Verdi. Plus d’un siècle plus tard, l’établissement profite des placements faits à partir de ces fonds et d’autres dons. Les musiciens accueillis paient en fonction d’un barème proportionnel à leurs revenus. Tel était le souhait de Verdi : offrir un sanctuaire aux musiciens indigents.

Aujourd’hui, malgré une situation économique plus favorable, la casa Verdi reçoit chaque année de nombreuses demandes d’admission de compositeurs, chefs d’orchestre, musiciens et toute personne dont la profession était « l’art de la musique ». La maison de retraite accueille actuellement une soixantaine de résidents.

Un paradis pour les musiciens âgés

« De toutes mes œuvres, celle qui me plaît le plus, c’est la casa que j’ai construite à Milan pour accueillir des chanteurs âgés qui n’ont pas été favorisés par la fortune ou qui, dans leur jeunesse, n’ont pas eu le bon sens de faire des économies », écrit Verdi dans une lettre.

La casa Verdi est une maison de retraite hors du commun :

  • En plus d’un siècle d’existence, la maison de retraite de Verdi a accueilli certains des meilleurs musiciens de l’opéra italien, notamment Gemma Bosini et Mariano Stabile, qui ont interprété des rôles importants dans le dernier opéra créé par le compositeur, Falstaff. Comme toutes les personnes âgées hébergées en maison de retraite, ces musiciens bénéficient d’une prise en charge médicale et de prestations de bien-être. Mais, ils sont traités comme d’anciennes stars et vivent dans un environnement musical.
  • Le bâtiment sort de l’ordinaire : Verdi n’a pas lésiné sur les dépenses. Le bâtiment construit sur deux étages, auquel un étage a été ajouté ultérieurement est de style néo-gothique. Les poignées de porte ont la forme de lyres, les plafonds sont magnifiquement décorés et la crypte accueille les tombes de Verdi et de son épouse. Naturellement, on peut voir et entendre des instruments de musique dans tout l’établissement. L’édifice dispose de salles de musique, quinze pianos, un orgue, des harpes et même une batterie.
  • La maison de retraite favorise les relations intergénérationnelles : la Fondation Verdi accueille à la casa Verdi quelques étudiants en musique. Une quinzaine de jeunes gens profitent ainsi de l’expérience de leurs aînés, reçoivent des cours et jouent parfois avec les résidents dans le cadre d’une série de récitals organisés par l’établissement.
  • La casa Verdi se trouve à proximité de La Scala (l’un des plus opéras les plus renommés d’Italie). L’opéra envoie souvent des chanteurs se produire à la maison de retraite et les résidents autonomes n’ont que quelques stations de métro à traverser pour s’y rendre.

Une maison de retraite pour les anciens du cinéma à Los Angeles

La casa Verdi n’est pas la seule maison de retraite à accueillir des anciens artistes. À Los Angeles, une maison de retraite, le « Motion Picture Country House and Hospital » héberge des personnes âgées qui travaillaient dans le cinéma, notamment des acteurs, des scénaristes, des décorateurs, etc.

La maison de retraite a ouvert ses portes en 1948 et est financée par des stars, notamment Michael Douglas et Steven Spielberg. Elle accueille quelque 250 résidents, dont notamment une centenaire qui a coloré Mickey à l’époque où les dessins animés ne se faisaient pas encore par ordinateur. Les résidents paient là aussi une participation calculée en fonction de leurs revenus.

L’établissement dispose d’un golf offert par Michael Douglas et d’une piscine donnée par Jodie Foster. Il favorise également les relations intergénérationnelles, puisque les résidents partagent leur savoir-faire avec de jeunes artistes.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.5/5 - 2 votes - Votre vote :

Articles connexes