Les soins de la personne âgée

La prise en charge médicale du résident est l’un des facteurs les plus importants du choix d’un établissement. Sa qualité est assurée par le projet de soins de la personne âgée, élaboré par le personnel soignant de la maison de retraite, garant de sa mise en œuvre au quotidien.

Les soins de la personne âgée

Qu'est-ce que le projet de soins de la personne âgée ?

Peu après l’entrée d’un nouveau résident en maison de retraite médicalisée (Ehpad), l’équipe soignante, dirigée par le médecin coordonnateur et l’infirmière référente, élabore le projet de soins personnalisé de la personne âgée. Ce document permet de réaliser un diagnostic afin de satisfaire tous les besoins fondamentaux de la personne âgée en matière de soins.

La prise en charge exposée dans le projet de soins est déterminée en tenant compte :

  • des besoins relatifs à l’état de santé de la personne âgée,
  • des besoins liés à son niveau de dépendance physique, psychologique et social,
  • de l’aide que peut apporter l’équipe de l’établissement.

Au-delà des simples traitements, le projet de soins vise à prendre globalement en charge la personne âgée. Il permet :

  • de mettre en place des actions de prévention de la perte d’autonomie,
  • d’éviter la désorientation du résident,
  • d’organiser la continuité des soins de la personne âgée,
  • d’adapter la formation des équipes soignantes.

Tous les membres du personnel médical prennent part à la mise en œuvre du projet de soins des personnes âgées et sont sollicités dans ce cadre au quotidien.

Comment l'équipe soignante en assure-t-elle les soins de la personne âgée ?

Le médecin coordonnateur qui dirige l’équipe soignante a pour objectif de garantir la prise en charge gériatrique optimale des résidents de la maison de retraite où il exerce.

Avec le reste de l’équipe soignante, il détermine les priorités des soins des personnes âgées, coordonne l’intervention des prestataires de soins externes à l’établissement et doit veiller à la maîtrise des dépenses de santé au sein de la résidence. Il doit également assurer la formation gériatrique continue du personnel et donner son avis sur les admissions.

L’infirmière référente va seconder et aider le médecin coordonnateur, encadrer et animer de facto l’équipe soignante, et surtout s’assurer du respect des prescriptions et de la continuité des soins des personnes âgées accueillies.

Enfin, les aides-soignantes et les aides médico-psychologiques interviennent de manière polyvalente dans le fonctionnement de la maison de retraite et l’octroi de soins aux personnes âgées. Ces employés sont en contact permanent avec les résidents, qu’ils accompagnent au quotidien.

Quels sont les soins gérontologiques spécifiques en maison de retraite ?

Le personnel soignant en maison de retraite est bien évidemment tenu de s’occuper de l’état de santé de chaque résident dès lors qu’un quelconque soin est requis.

Les pouvoirs publics requièrent néanmoins des établissements d’accueil pour personnes âgées que l’accent soit mis sur :

Par ailleurs, les buts du personnel soignants sont les suivants :

  • préserver ou restaurer l’autonomie du résident,
  • maintenir les relations avec ses proches et l’extérieur,
  • favoriser la communication avec le résident et sa famille,
  • garantir la qualité des soins de la personne âgée.

L’octroi de soins de qualité à la personne âgée est rendu possible par :

  • une bonne communication et une coordination optimale entre les membres de l’équipe médicale,
  • l’élaboration d’un protocole des situations d’urgence,
  • la présence d’une garde médicale 24 heures sur 24.

L’existence d’une unité protégée Alzheimer permet d’offrir des soins plus spécifiques aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, grâce à un personnel formé notamment à la prise en charge des troubles du comportement.

Enfin, lorsque les soins dont a besoin la personne âgée accueillie en maison de retraite deviennent trop lourds, un passage en Unité de soins de longue durée (USLD) sera envisagé. Tout dépendra de la situation sociale et médicale du résident.

Dans les établissements non médicalisés, comme les résidences-autonomie, le résident peut faire appel à des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes