Cohabitation intergénérationnelle : les initiatives se développent en France
Maintien à domicile

Publié le 24/02/2017

Publié le 24 Fév. 2017

La cohabitation intergénérationnelle, autrefois bien ancrée dans les mœurs, se fait de plus en plus rare. L’éclatement de la famille est désormais courant, et c’est une des premières causes de l’isolement des personnes âgées. Pourtant, les avantages de la cohabitation intergénérationnelle sont nombreux, et de plus en plus d’initiatives voient le jour en France. Zoom sur l’évolution de la cohabitation intergénérationnelle.

Cohabitation intergénérationnelle : les initiatives se développent en France

La cohabitation intergénérationnelle : une relation gagnant-gagnant

En France, de nombreuses associations existent pour recréer du lien entre les générations. Un lien précieux, puisqu’en 2014 on comptait plus de 1,5 millions de personnes de plus de 75 ans souffrant de solitude . Du côté des plus jeunes générations, on compte 7 jeunes sur 10 rencontrant des difficultés d’accès à un logement en France. La cohabitation intergénérationnelle prend alors tout son sens : plusieurs associations mettent en contact jeunes et personnes âgées, afin de permettre aux seniors de garder leur logement, d’avoir un complément de revenu, ou simplement de la compagnie, et éviter aux jeunes une situation précaire. Une initiative que l’on retrouve également dans les maisons de retraite qui voient les crèches fleurir dans leurs enceintes. Une compagnie stimulante pour les seniors, un rappel de leur vie active, et une présence apaisante pour les enfants, avec des ateliers divers et variés organisés pour partager des moments privilégiés.

Les associations pour la cohabitation intergénérationnelle entre seniors et étudiants

La cohabitation seniors – étudiants est avantageuse pour les deux parties mais n’est pas toujours simple à organiser par soi-même. C’est pourquoi les associations encourageant la cohabitation intergénérationnelle se développent. Passer par une association permet de sécuriser la relation entre jeunes et personnes âgées, d’avoir un suivi extérieur pour que chacun y trouve son compte. Ainsi les associations recherchent pour chaque senior l’étudiant au caractère le plus compatible, pour favoriser une bonne entente. Elles organisent également plusieurs formules : l’hébergement des étudiants contre un faible loyer et une présence pour le senior, un hébergement gratuit contre quelques services, etc. Des rencontres sont organisées entre les deux générations pour permettre d’échanger et de construire la cohabitation la plus confortable possible.
Pour vous aider à trouver une association proche de chez vous, le réseau COSI (Cohabitation Solidaire Intergénérationnelle) regroupe une trentaine d’associations engagées pour la cohabitation intergénérationnelle. Parmi elles, on trouve notamment Le Paris Solidaire Ile De France, 1 toit 2 générations, Le PariSolidaire Lyon, PASS’AGE. On retrouve aussi des associations qui organisent des activités intergénérationnelles comme Solidâges21 pour encourager les rencontres entre générations.

La cohabitation intergénérationnelle entre crèches et maisons de retraite

Depuis les années 90, une nouveau type de cohabitation intergénérationnelle voit le jour entre petits bouts et seniors. En effet, plusieurs maisons de retraite accueillent désormais des crèches dans leur enceinte, partout en France. Une innovation sociale et une expérience réussie puisque chacun y trouve son compte. Les personnes âgées apprécient la compagnie des jeunes enfants, qui leur rappelle leur vie active, leurs petits enfants. Une compagnie qui les stimule et qui donne lieu à des ateliers lecture, cuisine, peinture entre générations, qui redonne sourire et énergie aux séniors. Pour les enfants, la compagnie des personnes âgées est apaisante. Ils les identifient comme des grands-parents supplémentaires, avec qui ils échangent des histoires et des activités différentes de celles en crèche traditionnelle. Une initiative également saluée par les parents des petits bouts, qui voient les bienfaits d’une telle relation chez leurs enfants. Vous pouvez retrouver ces structures partout en France, notamment à travers des réseaux de crèches comme « Rigolo comme la vie » qui encourage le développement de crèches intergénérationnelles, écologiques, ou encore adaptées aux enfants handicapés.
Sous la forme de crèches, d’activités associatives ou de cohabitation avec des étudiants, la cohabitation intergénérationnelle évolue chaque jour. Une solution qui permet de recréer du lien et de lutter contre l’isolement des personnes âgées avec succès. Vous avez testé la cohabitation intergénérationnelle ? Partagez votre expérience en commentaire !

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.3/5 - 7 votes - Votre vote :

Articles connexes