Même si les études réalisées sur l’art thérapie et Alzheimer sont encore peu nombreuses, les Ehpad proposant des ateliers d’art thérapie pour les malades d’Alzheimer obtiennent de très bons résultats. Le but : redonner les mots, éveiller les souvenirs à travers des sons et des sensations, apaiser les patients sujets à des crises d’agressivité, les aider à communiquer d’une manière alternative… Zoom sur cette thérapie douce.

Comment l’art thérapie soulage Alzheimer ?

L’art thérapie est un traitement non médicamenteux qui permet aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de retrouver une forme d’expression autre que la parole, quand les mots leur manquent bien souvent. C’est aussi une manière de recréer du lien avec le monde extérieur et son entourage et éviter le repli sur soi grâce à un nouveau mode de communication.

L’art thérapie permet aussi aux malades de réveiller leurs souvenirs, à travers des :

  • sensations,
  • images,
  • couleurs,
  • odeurs,
  • sons.

Chez le malade Alzheimer, l’art thérapie permet en effet d’aller réveiller des souvenirs enfouis dans le subconscient, qui sont difficiles à faire émerger autrement qu’en repassant par les sensations ressenties sur l’instant.

L’art thérapie est loin d’être une nouveauté puisque cette approche thérapeutique douce a été mise au point dans les années 1940. Or, jusqu’ici cette méthode reste peu utilisée en France, et pourtant les résultats parlent d’eux-mêmes.

Quelle thérapie douce en groupe ?

Les ateliers thérapeutiques Alzheimer sont dispensés dans divers établissements : EHPAD, structure spécialisée Alzheimer, hôpitaux, associations et même certains musées proposent désormais des ateliers en partenariat avec des structures dédiées aux personnes âgées.

Les ateliers d’art thérapie se déroulent pour la plupart en petits groupes avec différentes disciplines disponibles :

  • musique,
  • peinture,
  • dessin,
  • pâte à modeler,
  • collage,
  • danse,
  • théâtre, etc.

Chaque discipline apporte des éléments variés aux malades, il faut donc laisser chaque patient s’exprimer dans le mode qui lui convient le mieux.

Chacun réalise son œuvre avec les outils qui l’attire le plus. Un art-thérapeute et des bénévoles sont présents pour encadrer l’atelier, assister les malades dans leurs créations. Une fois les œuvres achevées, chacun est invité à expliquer son œuvre, ce qu’il a représenté, ce qu’il a ressenti.

Un temps d’échange entre les malades et les intervenants, autour de la création, qui permet à chacun d’exprimer ses sentiments, ses frustrations, et de trouver un soutien auprès des autres malades. Une façon de libérer la parole et de sortir des échanges purement médicaux.

Quels sont les différents types d’ateliers d’art thérapie ?

L’atelier d’art thérapie en Ehpad peut être organisé dans les disciplines artistiques suivantes :

  • La musique : la musique a avant tout un effet apaisant sur les malades d’Alzheimer. Avec les patients sujets à des crises agressives, la musique permet de les calmer. En petits concerts et animations musicales, ou simplement en diffusant de la musique dans la chambre ou lors de la pratique des soins, le patient se concentre sur ce qu’il entend et parvient à lâcher prise davantage. Aussi, la musique permet d’éveiller chez le patient le souvenir d’anciennes mélodies et de renouer avec de lointains souvenirs. La musique a la particularité d’activer automatiquement certaines parties du cerveau, et certains patients qui avaient perdu la mémoire parviennent alors à retenir de nouvelles musiques et à les reproduire.
  • Dessin, peinture, modelage, sculpture : le dessin et la peinture sont souvent proposés en ateliers, puisqu’ils offrent un mode d’expression large. Peinture, fusain, feutre, aquarelle, avec un pinceau ou à la main, sur une  toile ou sur une petite feuille, le patient est acteur de son œuvre et choisit ses outils. Les couleurs et les formes deviennent des outils d’expression. Les malades peuvent alors exprimer leurs sentiments, retrouver des sensations corporelles en manipulant les outils, retrouver des souvenirs et une capacité d’attention en se concentrant sur son œuvre.
  • Danse et théâtre : pour les patients qui ont encore une bonne autonomie, des ateliers utilisant de petits exercices de théâtre et de danse sont possibles, avec des mouvements et des textes très simples. Un temps d’expression qui permet aux malades de retrouver une meilleure mobilité, à travers des exercices simples.

L’art thérapie a de nombreuses vertus chez les patients atteints d’Alzheimer : elle permet de lutter contre la dépression et le repli sur soi en invitant le patient à communiquer de manière ludique et créative. Elle permet de lutter contre la perte de mémoire et d’améliorer les capacités d’attention. Une thérapie très efficace pour ralentir les effets de la maladie, bien qu’elle ne permette pas de la guérir.

Vous avez déjà assisté à un atelier d’art thérapie ? Partagez votre expérience en commentaire !

Note de l’article (30 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Gaelle,

Commentaires (4)

Réagissez, posez une question…

  1. Astrid Vaccaro

    Je suis art-thérapeute et j’utilise la médiation arts-plastiques pour accompagner les résidents de l’Ehpad qui me sont confiés. Je constate tout les jours les nombreux bienfaits de l’art-thérapie sur ces personnes. La couleur, la forme, la matière deviennent des partenaires de jeu. Les émotions, les ressentis trouvent un canal pour enfin s’exprimer là où la parole ne permet plus de le faire.
    Le recours à cette méthode de soin sort la personne de l’isolement, l’anxiété et la dépression diminuent. La personne ne se voit plus comme un malade mais comme une personne capable d’exprimer encore son monde intérieur. Si l’art-thérapie ne guérit pas, elle permet à la personne de retrouver un mieux-être et un bien-être.

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus