L’asthme chez les personnes âgées
Santé

Publié le 30/08/2019

Publié le 30 Août. 2019

Si l’asthme est plus fréquent chez les enfants et les adolescents, il ne disparaît pas nécessairement avec l’âge. L’asthme a un effet négatif sur la qualité de vie des personnes âgées. Pourtant il est souvent sous-diagnostiqué et mal traité.

L’asthme chez les personnes âgées

Vous avez du mal à respirer, est-ce de l’asthme ?

Les difficultés respiratoires ne sont pas une conséquence « normale » du vieillissement, même si le corps change au grand âge. Si vous êtes plus essoufflé qu’avant, n’ignorez pas vos symptômes… L’essoufflement et la dyspnée peuvent être le signe que :

  • Vous souffrez d’asthme non diagnostiqué : de nombreuses personnes atteintes d’asthme ne consultent jamais le médecin malgré leurs difficultés. Elles pensent que leurs symptômes (essoufflement et toux) sont un phénomène normal. Pourtant l’asthme peut se déclarer au grand âge, souvent après une infection des voies respiratoires mal contrôlée ;
  • Votre asthme empire : attention ! Les deux tiers des personnes âgées admises aux urgences pour exacerbation de leur asthme présentaient une aggravation de leurs symptômes depuis déjà deux semaines. Lorsque l’asthme « vieillit », les symptômes peuvent changer et les médicaments agir différemment. N’attendez pas avant de réagir ;
  • Vous êtes atteint d’un autre trouble respiratoire : les causes des difficultés respiratoires sont variées. Elles peuvent être le signe de différents troubles :
    • crise de panique,
    • pneumonie,
    • maladie cardio-vasculaire,
    • bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)…

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou votre pneumologue si vous souffrez de dyspnée. Il prescrira probablement des explorations fonctionnelles respiratoires. Ces examens permettent de vérifier comment vous inspirez et expirez (si vous parvenez à emplir d’air vos poumons, puis à les vider). Vous « réussirez » peut-être moins bien le test d’effort, mais c’est normal au grand âge.

Comment gérer l’asthme au grand âge ?

Les symptômes de l’asthme chez les personnes âgées sont essentiellement les mêmes que chez les adolescents et les adultes. Néanmoins, au grand âge la dyspnée peut être continue et l’intensité des symptômes change parfois.

Si vous avez toujours eu de l’asthme, en vieillissant vous pouvez constater :

  • une exacerbation ou une réduction des symptômes,
  • une efficacité moindre des médicaments,
  • des effets indésirables plus importants du traitement médicamenteux,
  • de nouveaux événements déclencheurs de vos crises d’asthme.

Si c’est le cas, notez les changements pour en parler avec votre médecin traitant (généraliste ou pneumologue).

L’asthme chez les personnes âgées peut être exacerbé par différents facteurs, notamment des maladies associées, comme le diabète ou les pathologies cardiovasculaires. Il sera donc souvent nécessaire de modifier votre style de vie et d’adapter les médicaments que vous prenez, pour éviter les interactions médicamenteuses.

Chez les seniors, les médicaments prescrits pour traiter l’asthme peuvent aussi avoir des effets indésirables plus importants, comme une augmentation de la fréquence cardiaque et des tremblements liés à l’utilisation de l’inhalateur.

Le rôle du médecin consistera alors à peser le pour et le contre, afin de proposer le meilleur traitement. N’hésitez pas à demander de l’aide pour apprendre à bien utiliser l’inhalateur. Lorsque les fonctions cognitives d’un patient sont altérées, l’utilisation de l’inhalateur peut être difficile. Une bonne démonstration aide la personne âgée à soigner correctement son asthme.

Comment prévenir l'asthme ou son aggravation chez les aînés ?

Pour éviter de développer de l’asthme au grand âge ou d’empirer les symptômes d’une maladie déjà présente, vous pouvez agir de plusieurs manières :

  • Restez actifl’activité physique permet de garder une bonne santé cardio-vasculaire et de protéger vos poumons ;
  • Gardez un poids « santé » – le surpoids augmente les symptômes de l’asthme chez les personnes âgées ;
  • Arrêtez de fumer – abandonner la cigarette permet de réduire les effets de l’asthme et d’améliorer l’efficacité des médicaments ;
  • Attention au moral – le stress, l’anxiété et la dépression empirent l’asthme, car ils font partie des facteurs déclencheurs de crises d’asthme.
L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 1 votes - Votre vote :

Articles connexes