Plus de 3 millions de Français sont soignés pour un diabète de type 1 ou 2. Les personnes âgées sont plus particulièrement touchées : un quart des patients traités pour un diabète sont âgés de 75 ans et plus. À l’occasion de la Journée mondiale du diabète, apprenez à reconnaître les symptômes du diabète et les facteurs de risque à éviter.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique caractérisée par un taux élevé de sucre dans le sang, appelé une hyperglycémie. La prévalence du diabète augmente régulièrement en France, surtout chez les sujets masculins, les jeunes de moins de 20 ans et les personnes âgées de plus de 80 ans.

On distingue deux principaux types de diabète :

  • Le diabète de type 1 représente 6 % des cas et concerne en général des sujets jeunes. Dans cette forme de diabète, le pancréas produit une quantité insuffisante d’insuline pour maintenir des taux corrects de glucose dans le sang.
  • Le diabète de type 2 concerne 92 % de la population et se manifeste le plus souvent chez des personnes âgées de 40 ans ou plus. Ce diabète se caractérise par une hyperglycémie et une résistance à l’insuline. Il peut entraîner une cécité, une atteinte des pieds (susceptible de nécessiter une amputation), des infarctus et des AVC, ainsi qu’une insuffisance rénale.

Quels sont les symptômes du diabète de type 2 chez les personnes âgées ?

Les personnes âgées sont davantage concernées par le diabète de type 2. Mais, elles peuvent aussi souffrir de diabète de type 1.

Quels sont les symptômes du diabète ?

Quel que soit le type de diabète, les symptômes les plus fréquents sont les suivants :

  • envie d’uriner fréquente, plus particulièrement la nuit ;
  • perte de poids involontaire et inexpliquée ;
  • faim extrême ;
  • vision floue ;
  • fatigue importante ;
  • engourdissement et picotement des membres (mains et pieds) ;
  • irritabilité ;
  • ralentissement de la guérison des plaies et lésions ;
  • peau très sèche ;
  • infections fréquentes, notamment de la peau, des gencives ou des parties génitales ;
  • présence de cétones (corps cétoniques) dans l’urine.

Les symptômes du diabète de type 1 (moins fréquent chez les seniors) se développent rapidement, quelques semaines ou mois. Ils se manifestent de manière plus grave et comprennent aussi des nausées, vomissements et douleurs abdominales.

Les symptômes du diabète de type 2, nettement plus courant chez les personnes âgées, se développent sur plusieurs années . Ils passent même inaperçus assez longtemps.

Comment se manifestent et évoluent les symptômes du diabète ?

Le diabète de type 2 demeure asymptomatique pendant plusieurs années, avant que les premiers signes révélateurs de la maladie se déclarent chez les personnes âgées :

Les premiers symptômes les plus courants du diabète, chez les personnes âgées comme chez les adultes, sont une soif intense et des urines abondantes. La glycémie élevée dans le sang prive les tissus de leur eau, entraînant un besoin accru en liquides.

Les personnes âgées atteintes de diabète se sentent souvent léthargiques, fatiguées ou faibles. Lorsque le corps ne parvient pas à traiter le sucre correctement, le patient a l’impression de manquer d’énergie.

Alors que leur corps tente de compenser la perte de liquides et d’énergie, les personnes âgées atteintes de diabète peuvent avoir tendance à manger plus. L’inverse se produit également souvent : même en mangeant davantage, les personnes âgées risquent de perdre du poids, car les muscles ne sont pas suffisamment alimentés en glucose.

La glycémie élevée endommage les vaisseaux sanguins de la rétine et augmente les risques de développer une cataracte, opacifiant l’œil et provocant une vision trouble. Lorsque la vision des personnes âgées change sérieusement et subitement, il est important de consulter rapidement le médecin traitant.

Les infections urinaires sont fréquentes chez les personnes âgées atteintes du diabète. En effet, l’hyperglycémie atteint le système immunitaire et réduit les chances du corps de lutter efficacement contre les bactéries et les virus.

Une moins bonne circulation sanguine due à l’hyperglycémie risque d’entraîner une neuropathie (atteinte des nerfs). Une absence de sensation ou au contraire une sensation de brûlure dans les jambes, pieds, bras ou mains sont souvent des symptômes du diabète chez les  personnes âgées.

Les troubles bucco-dentaires chez les personnes âgées peuvent également être un signe du diabète. Cette maladie provoque en effet souvent des gingivites et risque de menacer sérieusement la santé des dents de votre proche âgé.

Quels sont les facteurs de risque du diabète ?

Les risques de développer un diabète sont plus élevés chez les personnes âgées de 45 ans et plus. Les récepteurs spécifiques de l’insuline peuvent en effet s’user avec le temps.

D’autres facteurs de risque sont liés au mode de vie sédentaire si fréquent dans les pays développés, plus particulièrement chez les personnes âgées éprouvant davantage de difficultés à se déplacer.

Outre l’âge, les principaux facteurs de risque du diabète chez les personnes âgées sont donc :

  • le surpoids et l’obésité : l’excès de tissus graisseux augmente la résistance à l’insuline. Même une faible perte de poids peut avoir un effet bénéfique pour les personnes âgées atteintes du diabète ;
  • le facteur familial : les antécédents de diabète de type 2 chez les parents ou dans la fratrie sont souvent un facteur de risque pour les personnes âgées ;
  • le stress et la dépression : le stress libère des hormones, notamment le cortisol, provoquant une hausse de la glycémie dans le sang. Au fil du temps, cette réaction au stress augmente la résistance à l’insuline et, par conséquent, la probabilité de développer un diabète ;
  • certains virus ou médicaments qui dérèglent le fonctionnement de l’insuline et déforment les récepteurs se trouvant sur les cellules ;
  • un traumatisme du pancréas entraînant une atteinte mécanique des cellules produisant l’insuline.

Quelles sont les conséquences du diabète ?

Mal stabilisé, le diabète peut avoir des conséquences désastreuses sur l’organisme et favoriser maintes maladies.

Les principales complications du diabète sur le long terme sont les suivantes :

  • néphropathie : insuffisance rénale due à l’effort que font les reins pour filtrer et évacuer l’excès de sucre à travers l’urine ;
  • rétinopathie : atteinte des yeux et de la vue, due aux dépôts de sucre sur la rétine ;
  • neuropathie : atteinte du système nerveux périphérique — le sucre en trop grande quantité dans le sang altère les nerfs. Résultats : des douleurs dans les membres inférieurs, l’appareil digestif, etc.
  • atteinte des pieds et risque d’amputation : liés à la baisse de sensibilité des nerfs de contact ;
  • angiopathie : atteinte des vaisseaux sanguins et accélération de l’athérosclérose, en raison de l’accumulation de dépôts de sucre dans les artères ;
  • maladies cardio-vasculaires : une complication grave du diabète est le risque d’infarctus silencieux, c’est-à-dire une crise cardiaque sans la douleur classique dans la poitrine (à cause de l’atteinte des nerfs sensitifs). Le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) est également accru ;
  • caries dentaires et maladies parodontales (gingivite…) : elles sont dues notamment à la réduction de la production de salive et au fait que celle-ci devient plus sucrée ;
  • troubles du sommeil : notamment en raison d’une mauvaise régulation glycémique, mais aussi des levers liés à l’envie d’aller aux toilettes.

Quels sont les risques immédiats du diabète ?

Le taux de glycémie normal est de 70 à 120 mg/dl, à jeun, d’après les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS). Après le repas, il doit être inférieur à :

  • 160 mg/dl pour un diabète de type 1 ;
  • 180 mg/dl pour un diabète de type 2.

La personne âgée diabétique peut avoir besoin d’une prise en charge urgente dans deux situations liées à un dérèglement du taux de glycémie :

  • hypoglycémie : manque de sucre dans le sang ;
  • hyperglycémie : excès de sucre dans le sang.
HypoglycémieHyperglycémie
DéfinitionForte baisse du taux de sucre dans le sang, accompagnée de signes qui disparaissent avec l’administration de glucoseExcès de glucose dans le sang et manque d’insuline
CaractéristiquesUn taux de glycémie < 60 mg/dl nécessite une intervention immédiate

Les symptômes de l’hypoglycémie se développent rapidement (quelques minutes)
Taux de glycémie supérieur aux taux normaux à jeun ou après le repas

Les symptômes de l’hyperglycémie se développent progressivement (plusieurs heures)

Moins dangereux que l’hypoglycémie
Causes
  • Prise d’insuline trop importante
  • Oubli d’un repas ou jeûne
  • Activité physique trop intense
  • Alcoolisme
  • Maladie du foie
  • Infection
  • Repas trop copieux
  • Oubli/insuffisance de la prise d’insuline ou des médicaments antidiabétiques
  • Stress physique (maladie, fièvre) ou psychologique
  • Infection
Signes
  • Altération rapide de l’état de conscience
  • Pouls rapide et faible
  • Irritabilité et agressivité
  • Blancheur
  • Faiblesse et mauvaise coordination
  • Confusion, apathie, faim ou tremblement
  • Convulsions
  • Urine abondante
  • Peau sèche et chaude
  • Pouls rapide
  • Odeur d’acétone ou haleine fruitée
  • Perte de connaissance
  • Baisse de la tension
Dangers
  • Perte de connaissance
  • Dommages cérébraux
  • Déshydratation
  • Pertes de sels
  • Troubles du rythme cardiaque
InterventionNe jamais négliger les signes d’hypoglycémie !

Appeler le Samu

Si la personne peut boire, lui donner un verre de jus sucré, puis un sandwich (tant qu’elle est consciente)
En présence de signes d’hyperglycémie :

faire boire la personne et appeler le Samu
Tableau : Que faire en cas d’hypoglycémie ou d’hyperglycémie ?

Comment se déroule le diagnostic du diabète ?

Le diabète est diagnostiqué en vérifiant le taux de glucose à l’aide d’une prise de sang. Il existe trois tests pour mesurer la glycémie :

Le test de glycémie à jeun 

Une prise de sang est effectuée après un jeûne d’au moins 8 à 12 heures. Elle permet de déterminer le taux de glucose dans le sang.

  • une glycémie normale est inférieure à 110 mg/dl ;
  • une glycémie à jeun entre 110 et 125 mg/dl indique un prédiabète ;
  • un taux supérieur à 126 mg/dl, lors de deux prises de sang, est considéré comme un diabète.

Le test de glycémie aléatoire

La prise de sang est effectuée à n’importe quel moment de la journée, sans besoin de jeûner. Une glycémie supérieure à 200 mg/dl suggère un diabète. Le test doit être répété deux fois.

Le test A1c ou HbA1C 

Là aussi il s’agit d’une prise de sang. Le test précise la glycémie moyenne au cours des deux à trois derniers mois. Il mesure la quantité de glucose attachée à l’hémoglobine, la protéine des globules rouges qui transporte l’oxygène. Il n’est pas nécessaire de jeûner avant ce test.

  • un taux d’A1c supérieur ou égal à 6,5 % sur deux tests distincts signale un diabète.
  • un taux d’A1c entre 5,7 et 6,4 % indique un prédiabète.
  • un taux inférieur à 5,7 est considéré comme normal.

Comment prévenir le diabète chez les personnes âgées ?

Comme on le voit, le diabète est fortement lié à un mode de vie inadapté. On sait aujourd’hui qu’il est possible de prévenir, voire d’inverser les effets du diabète en adoptant une hygiène de vie plus appropriée.

Certes les régimes au grand âge ne sont pas anodins, mais il est toujours possible d’éviter de manger trop et surtout des aliments malsains. Le plus important pour les personnes âgées sera d’éliminer au maximum le sucre et les graisses du menu, et de leur préférer des légumes et des céréales complètes.

Des activités physiques adaptées aux personnes âgées sont importantes pour prévenir le diabète, mais aussi d’autres problèmes de santé liés au sédentarisme. Même le simple fait de marcher régulièrement ou du faire un peu de jardinage est bénéfique pour les aînés.

Si le stress est peut-être moins fréquent chez les personnes âgées, celles qui se sentent tendues peuvent essayer des activités relaxantes, comme la méditation, le tai-chi ou le yoga.

 

Prévenir le diabète est d’autant plus important pour les personnes âgées qu’au-delà des risques de maladies cardio-vasculaires, d’infections et de troubles de la vision susmentionnés, le diabète est aujourd’hui associé à la maladie d’Alzheimer, les deux conditions se favorisant mutuellement.

Questions fréquentes

Une personne âgée atteinte du diabète a-t-elle plus de risques d’attraper la Covid-19 ?

Le diabète en soi n’est pas un facteur de risque de contracter la Covid-19, comme le rappelle la Fédération des diabétiques sur son site Internet.

Les personnes atteintes de diabète sont dites à risque face à la Covid-19, non parce qu’elles ont davantage de risques d’être malades, mais parce qu’elles en ont plus de développer une forme sévère de la maladie.

Pourquoi les personnes atteintes de diabète ont plus de risques d’avoir une forme sévère de la Covid-19 ?

Les maladies infectieuses, comme la grippe ou la Covid-19, sont plus délicates à soigner chez les personnes atteintes de diabète.

Une glycémie régulièrement élevée affaiblit le système immunitaire et augmente les risques de complications. De même, une infection comme la Covid-19 peut déséquilibrer les taux de glycémie et empirer les complications du diabète lui-même.

Note de l’article (265 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (18)

Réagissez, posez une question…

  1. Abderrahmane NIMOUR

    Bonjour,
    Je pense, notamment, que le diabète est une maladie,hors du commun.C’est une maladie intrinsèquement, liée au mode de consommation moderne, industrialisé par excès : que nous appelons,la malbouffe.En un mot,notre relation affective et émotionnelle, a été complètement changé,par une minorité de personnes, incrédules et irresponsables, à des fins,en contradiction avec le devenir de l’espèce humaine et son environnement environnement (la flore etla faune).Un homme averti en vaut deux.Merci.

    Répondre
  2. marie claire Kerbrat

    jesuis diabéte type 2 est ce normal que j’ai tendance à perdre l’équlibre agée de quatre vingt ans et ai le bout des doigts indolore est ce le diabéte qui donne tout celà

    Répondre
    1. Quattri André

      Ce soir je n’ai mangé qu’une soupe et j’ai un taux de 3’98

      Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus