Les infections constituent l’une des principales causes de mortalité chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Si elles ne concernent pas que les personnes âgées, des maladies comme l’infection urinaire ou la grippe sont parfois plus difficiles à diagnostiquer chez les aînés et peuvent entraîner des troubles de santé chronique, voire un risque accru d’hospitalisation ou, dans les cas extrêmes, de décès. Apprenez à reconnaître les signes des infections les plus fréquentes chez les seniors.

Les infections chez les personnes âgées

Les personnes âgées sont plus vulnérables aux maladies infectieuses que les sujets jeunes. En effet, les seniors ont plus de risques de développer une infection, car leur résistance décline à cause des changements de leur système immunitaire et des modifications physiologiques de leurs organes.

Les maladies infectieuses évoluent rapidement et sont souvent accompagnées de complications chez les personnes âgées, augmentant les risques de décès.

Les facteurs de risque des infections sont :

Il est important pour les aidants familiaux de connaître les principales maladies infectieuses des personnes âgées et leurs symptômes, parfois difficiles à reconnaître. Des symptômes non spécifiques peuvent en effet être le signe d’une infection chez une personne âgée, notamment :

  • une perte d’appétit,
  • un déclin général du fonctionnement cognitif ou moteur,
  • une incontinence,
  • des chutes…

Les infections urinaires chez les personnes âgées

Les infections des voies urinaires sont l’infection nosocomiale la plus fréquente chez les personnes âgées (31 % des infections, d’après une étude épidémiologique de 2001).

L’utilisation de cathéters ou la présence d’un diabète peuvent augmenter les risques des personnes âgées de développer une infection urinaire.

Les signes d’une infection urinaire sont les suivants :

  • un changement soudain de comportement, tel que la confusion,
  • une démence qui empire subitement,
  • un début d’incontinence.

Chez les personnes âgées, l’infection urinaire ne provoque pas nécessaire des douleurs ou un inconfort.

Si vous soupçonnez une éventuelle infection urinaire chez un proche âgé, le médecin traitant procédera à une analyse d’urine ou une autre forme de test pour confirmer le diagnostic. Si nécessaire, il prescrira un antibiotique.

Les personnes âgées doivent boire beaucoup, car une bonne hydratation peut prévenir les infections urinaires.

Les infections cutanées

Les personnes âgées présentent un risque accru de développer une infection cutanée, car la peau change en vieillissant : elle est moins résistance et se régénère plus difficilement. Ce type de maladies infectieuses comprend notamment les troubles suivants :

  • l’herpès zoster (zona),
  • les ulcères de pression,
  • des infections bactériennes ou fongiques des pieds (souvent plus fréquentes chez les personnes atteintes du diabète),
  • la cellulite,
  • des infections résistantes aux médicaments, comme le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline.

Soyez attentif à toute démangeaison cutanée, lésion ou douleur et consultez un médecin si votre proche souffre. La plupart des maladies infectieuses cutanées peuvent être prévenues, notamment en maintenant une bonne hygiène, surtout lorsque la personne âgée vit dans une collectivité.

La pneumonie bactérienne chez les seniors

La pneumonie est l’un des principaux motifs de recours aux urgences des personnes âgées. Elles arrivent du reste au deuxième rang des infections nosocomiales chez les aînés (30 %).

Les seniors présentent un plus grand risque d’être atteints d’une pneumonie pour plusieurs raisons :

  • diminution de la capacité pulmonaire,
  • exposition accrue à la maladie dans les hébergements en collectivité,
  • vulnérabilité accrue à cause d’autres problèmes de santé qui les fragilisent, comme les maladies cardio-pulmonaires ou le diabète.

Les symptômes classiques de la pneumonie, tels que la fièvre, les frissons et la toux, sont moins fréquents chez les personnes âgées. En revanche, vous devez faire attention à des symptômes non respiratoires tels que :

  • faiblesse générale,
  • confusion,
  • syndrome confusionnel.

Les médecins prescrivent en général un traitement antibiotique pour soigner la pneumonie bactérienne chez les personnes âgées. Certains types de pneumonie peuvent, du reste, être prévenus efficacement grâce à un vaccin antipneumococcique, dont l’administration est d’autant plus recommandée lorsque le senior réside en Ehpad.

La grippe chez les personnes âgées

La grippe est également l’une des principales causes de décès chez les personnes âgées. En 2016-2017, près de 15 000 personnes (dont une majorité des seniors de 65 ans et plus) sont mortes des suites d’une grippe en France, soit presque autant que le nombre de victimes de la canicule de 2003.

Le système immunitaire fragile des personnes âgées, ainsi que les maladies chroniques dont de nombreux aînés sont atteints, augmentent en effet les risques de complications graves de la grippe, notamment la pneumonie.

Les principaux symptômes sont la fièvre, des frissons et une toux. Néanmoins, chez les personnes âgées, cette infection peut se manifester différemment. Les médecins recommandent chaque année aux personnes âgées de se faire vacciner contre la grippe saisonnière pour éviter cette maladie très contagieuse, surtout lorsqu’on vit dans un établissement d’hébergement.

Les infections gastro-intestinales

Avec l’âge, la digestion et la flore gastro-intestinale changent et les personnes âgées ont par conséquent plus de risques d’avoir des infections intestinales.

Les deux principales infections intestinales rencontrées chez les personnes âgées sont dues aux bactéries suivantes :

  • Helicobacter pylori: elle peut causer une nausée, des douleurs abdominales dans la partie supérieure de l’intestin et de la fièvre. Cette bactérie peut également provoquer des maladies de longue durée, comme l’ulcère ou la gastrite ;
  • Clostridium difficile: cause courante d’infection entraînant une diarrhée, elle est souvent liée à des traitements antibiotiques qui détruisent la flore gastro-intestinale.

L’Helicobacter pylori est traité à l’aide d’un cocktail d’antibiotiques et de médicaments pour protéger l’intestin. Le Clostridium difficile nécessite au contraire d’interrompre la prise des antibiotiques responsables.

La Covid-19

La Covid-19 qui bouleverse le monde depuis le début de l’année 2020 est une nouvelle maladie infectieuse qui touche particulièrement les personnes âgées. Elle est causée par un coronavirus.

Les coronavirus sont un large groupe de virus provoquant des maladies infectieuses chez les animaux et les humains. Ils circulent le plus souvent au sein du règne animal, et peuvent parfois évoluer et infecter les êtres humains. Chez l’homme, les virus peuvent provoquer des infections respiratoires légères, comme le rhume, mais aussi des maladies graves, comme la pneumonie.

Un nouveau coronavirus (SRAS-CoV-2) qui provoque la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est apparu sur un marché de fruits de mer et de volailles à Wuhan, en Chine, en décembre 2019. Des cas ont rapidement été détectés dans la plupart des pays du monde et le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié l’épidémie de pandémie.

La transmission entre êtres humains se fait par contact étroit, par le biais de gouttelettes respiratoires et de l’aérosolisation, c’est-à-dire lorsqu’on respire dans une même pièce fermée ou à proximité d’une personne contaminée.

Les symptômes sont relativement similaires à ceux de la grippe, mais ils varient fortement d’une personne à l’autre, en fonction de ses antécédents médicaux et peuvent perdurer même après la guérison (COVID longue).

Les symptômes peuvent apparaître entre deux et quatorze jours après l’exposition au virus. Ils incluent :

  • fièvre,
  • toux,
  • dyspnée (essoufflement ou difficultés à respirer),
  • frissons,
  • fatigue,
  • douleurs musculaires,
  • mal à la tête,
  • mal à la gorge,
  • perte de goût et d’odorat,
  • parfois congestion ou nez qui coule,
  • nausée ou vomissements,
  • diarrhée…

Les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies (comme le diabète, une insuffisance respiratoire et des maladies cardio-vasculaires) sont plus à risque de développer une forme sévère de la Covid-19.

Note de l’article (34 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (6)

Réagissez, posez une question…

  1. christine chambon

    bonjour maman etant agees je la surveille donc jela surveille et j;aime se cite

    Répondre
  2. Mustapha Hassani

    Article très bien fait, et les
    idées qu’il contient sont scientifiquement prouvées.

    Répondre
  3. Montpeirous

    Très bien merci beaucoup et util

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus