La pneumonie est la première cause de mortalité par infection dans les pays développés. Elle touche fréquemment les personnes âgées. À l’occasion de la Journée mondiale de la pneumonie, Cap Retraite fait le point sur les 5 gestes susceptibles de réduire le risque de pneumonie chez les personnes âgées de votre entourage.

La pneumonie, une maladie fréquente chez les personnes âgées

La pneumonie est une infection respiratoire aiguë qui fait des millions de victimes chaque année. Si elle tue deux enfants chaque minute dans le monde (d’après un communiqué de l’association Save the children), cette maladie infectieuse n’épargne pas les personnes âgées.

L’incidence de la pneumonie à pneumocoque touche ainsi 3 fois plus les personnes âgées que les adultes jeunes. D’où l’importance de la prévention à l’approche de l’hiver.

Apprenez à reconnaître les symptômes de la pneumonie chez les personnes âgées

La pneumonie peut être d’origine bactérienne ou virale, voire être une complication de la bronchite ou d’une grippe.

Chez les personnes âgées, il est parfois plus difficile de diagnostiquer cette infection respiratoire, car les seniors ne présentent pas toujours les symptômes classiques de la pneumonie.

Des symptômes non respiratoires peuvent ainsi se manifester chez les personnes âgées :

  • faiblesse,
  • confusion,
  • dyspnée,
  • étourdissement.

Chez les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, les symptômes peuvent être encore plus difficiles à distinguer, attendu que la confusion peut déjà exister chez le patient. Il est donc important de consulter le médecin traitant, si vous constatez des symptômes inhabituels ou un changement d’état soudain de votre proche.

Renforcez l’hygiène autour de vos proches âgés

D’autres infections respiratoires, notamment la grippe ou la bronchite, peuvent également entraîner une pneumonie chez les personnes âgées. Il est donc recommandé de renforcer vos habitudes d’hygiène :

  • lavez-vous les mains régulièrement, avec du savon ;
  • évitez les mouchoirs en tissu et préférez-leur un mouchoir en papier jetable ;
  • aérez la chambre/maison des personnes âgées pour renouveler l’air.

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire est également susceptible de favoriser la pneumonie chez les personnes âgées, d’où l’importance de soigner les dents des seniors.

Pensez au vaccin pour protéger les personnes âgées de la pneumonie

Les autorités sanitaires recommandent l’administration du vaccin anti-pneumococcique aux personnes âgées de 65 ans et plus. Il est recommandé de renouveler ce vaccin tous les cinq ans.

Le vaccin antigrippal permet également de protéger les personnes âgées contre la pneumonie, car cette infection peut être la complication d’une grippe.

Arrêtez de fumer !

Le tabagisme est l’un des facteurs de risque de la pneumonie : le tabac accroît sérieusement les risques de pneumonie chez les personnes âgées, car il gêne les poumons à se défendre contre les infections.

Prenez soin de votre santé en général

Prévenir différentes maladies chez les personnes âgées, et plus particulièrement la pneumonie, passe par une prévention globale. Adopter un mode de vie sain permet de maintenir un système immunitaire en bonne santé, capable de lutter contre les maladies infectieuses.

Pour booster le système immunitaire, il n’y a pas de secret : l’activité physique, associée à une bonne alimentation est la clé de la bonne santé au grand âge.

Des suppléments alimentaires, plus ou moins naturels, existent aussi pour renforcer le corps en hiver.

Protéger les personnes âgées des risques de la pneumonie et de la grippe est important pour tous les aidants familiaux. Ces maladies font encore trop de victimes chaque année chez les aînés. Les professionnels dans les maisons de retraite s’appliquent à respecter les mesures d’hygiène et à encourager les résidents âgés à faire une activité physique pour garder la forme. À domicile, vous pouvez aussi aider votre proche âgé à se protéger, en vous assurant qu’il s’est fait vacciner et qu’il se protège au mieux des risques du froid. Cap Retraite vous aide aussi en publiant chaque année une Fiche Grand Froid, avec des conseils pour aider les personnes âgées à passer un bon hiver !

 

Note de l’article (18 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (6)

Réagissez, posez une question…

  1. MONIQUE COUVRAT

    Bonsoir,
    J’ai plus de 90 ans.
    Je souffre surtout de douleurs à cause de mon ostéoporose, j’ai eu des opérations de vertèbres, avec injections de ciment. Et j’ai eu un Erysipèle à la jambe gauche en décembre. Je me suis soignée avec des massages huiles essentielles.
    Je réside en Espagne.
    Comme je suis toujours assez fatiguée, je prends régulièrement des compléments alimentaires.
    Pour le Corona Virus, qui tue facilement les gens âgés, me conseillez-vous de faire le vaccin anti-pneumonie, ou puis-je essayer d’éviter avec les huiles essentielles : Ravintsara, Tea-Tree, Laurier Noble. Et j’ai commencé aussi Quercetine, Vitamines, protéines, etc.
    Merci pour votre conseil, j’ai très peur de ce Virus.
    Merci,
    Monique C.

    Répondre
    1. Yael

      Bonsoir Monique,
      Le plus prudent est de demander conseil à votre médecin traitant ! Il pourra vous orienter exactement en fonction de votre situation spécifique.
      Bonne santé !
      L’équipe de Cap Retraite

      Répondre
  2. agnes aiglon

    chaque hiver meme l ete je fais une sacree bronchite…. enfant tres fragile dejas marque par un debut de tuberculose , est ce dut a ça ? de plus j ais une maladie auto immune goujerot je v ais avoir 70 ans cette annee merci

    Répondre
Voir plus de commentaires

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus