Au sommaire

    Comparateur en ligne 100 % gratuit

    Trouver un accueil de jour

    Partager :

    Cet article a été noté par 13 lecteurs

    L’accueil de jour est une solution de répit pour les aidants d’une personne âgée en perte d’autonomie, recevant surtout des aînés atteints de la maladie d’Alzheimer. Il permet une prise en charge à la journée avec des activités stimulantes. Facilitant le maintien à domicile des seniors, cette solution peut être partiellement financée par l’APA ou d’autres aides financières.

    Qu’est-ce qu’un centre d’accueil de jour ?

    Un centre d’accueil de jour (CAJ) est une structure offrant une prise en charge en journée aux personnes âgées résidant à domicile. Il s’adresse aux seniors en perte d’autonomie, le plus souvent atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

    Les seniors peuvent s’y rendre une à plusieurs fois par semaine, pendant une journée ou une demi-journée. Ils y reçoivent un repas et bénéficient d’animations diverses.

    Un centre d’accueil de jour peut être adossé à un Ehpad ou à un établissement de santé. Il peut aussi être autonome et même itinérant.

    Les accueils de jour sont généralement ouverts du lundi au vendredi.

    Une personne âgée mangeant un repas à l'accueil de jour Alzheimer
    Un repas convivial à l’accueil de jour

    Quels sont les objectifs de l’accueil de jour pour la personne âgée à domicile ?

    L’accueil de jour vise à favoriser le maintien à domicile de la personne âgée en perte d’autonomie physique ou cognitive.

    Il s’est fortement développé dans le cadre du deuxième plan Alzheimer, adopté pour améliorer l’accompagnement du couple aidant-aidé. Ses objectifs sont larges :

    • améliorer la qualité de vie de la personne âgée en perte d’autonomie, grâce à :
      • un accompagnement personnalisé et adapté dans un environnement sécurisé,
      • la stimulation de ses capacités physiques et cognitives grâce à des activités à visée thérapeutique,
      • un suivi régulier par des professionnels attentifs,
      • une aide à la prise des médicaments (sur autorisation et prescription),
      • une assistance à l’accomplissement des actes ordinaires de la vie quotidienne : soins d’hygiène corporelle et de confort, aide à l’alimentation…
      • le renforcement des liens sociaux avec les autres personnes accueillies et le personnel.
    • soutenir les familles dans la prise en charge de leur proche dépendant, grâce à :
      • des temps de répit ou une solution ponctuelle en cas de non-disponibilité dans la journée,
      • une communication entre les aidants et des professionnels ou d’autres familles dans la même situation : rencontres avec un psychologue, informations sur les droits et services existant pour les aînés…

    Pour ce faire, le personnel de l’accueil de jour prépare un projet individualisé d’accompagnement de chaque nouvelle personne âgée prise en charge. Le but : définir ses besoins et les moyens d’y répondre dans le cadre des objectifs de la structure d’accueil de jour.

    Quels sont les professionnels intervenant en accueil de jour ?

    L’équipe des accueils de jour est pluridisciplinaire. Elle comprend la plupart des professionnels qui interviennent habituellement dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) :

    • infirmier/ère,
    • aide-soignant(e) ou aide médico-psychologique,
    • auxiliaire de vie sociale,
    • psychomotricien ou ergothérapeute,
    • animateur géronto-sportif pour les activités physiques,
    • psychologue, souvent en relation avec la famille de la personne accueillie.

    Le personnel des accueils de jour est généralement formé aux thérapies non médicamenteuses pour offrir les soins les plus adaptés.

    Des prestataires de l’extérieur peuvent aussi intervenir : thérapeutes des différents domaines (art, musique, zoothérapie…) ou bénévoles de diverses associations.

    Quelles sont les activités proposées en accueil de jour Alzheimer ?

    La majorité des aînés fréquentant des centres d’accueil de jour sont atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble apparenté. Le projet de service de l’établissement prévoit donc diverses actions pour socialiser et stimuler les personnes accueillies :

    • activités permettant de développer et maintenir les capacités cognitives : ateliers mémoire, jeux de mots, jeux de société, ateliers de groupe (réminiscence, souvenir…), atelier écriture, repérage dans le temps et l’espace, art-thérapie, musicothérapie, etc.
    • activités physiques pour rester en bonne santé et préserver les fonctions motrices : gymnastique douce, atelier équilibre, danse, jeux de mime, exercices de mobilité articulaire, etc.
    • animations pour prévenir la dénutrition de la personne âgée : atelier cuisine, préparation des repas, dressage de la table pour le déjeuner,
    • animations sociabilisantes et favorisant l’estime de soi : sorties et visites accompagnées par l’équipe de l’accueil de jour, jeux collectifs, ateliers intergénérationnels, atelier autour des 5 sens, jardin potager, etc.
    LIRE AUSSI:  EHPA : l’établissement d’hébergement pour personnes âgées

    Les animations et actions diffèrent bien sûr d’un site à l’autre. Les accueils de jour recevant des personnes atteintes de la maladie de Parkinson mettront ainsi l’accent sur les activités physiques renforçant la motricité.

    Senior participant à un atelier de peinture à l'accueil de jour en Ehpad
    Art-thérapie en accueil de jour Alzheimer

    Quel est le tarif de l’accueil de jour pour personnes âgées ?

    Le coût de l’accueil de jour, en sa qualité d’établissement médico-social recevant des personnes en perte d’autonomie, est divisé en :

    • tarif hébergement – identique pour tous les résidents, il couvre les dépenses hôtelières (logement, restauration, animateur et activités, entretien, etc.) ;
    • tarif dépendance – il existe trois niveaux en fonction de la perte d’autonomie de la personne (GIR 1 à 6). Un ticket modérateur est versé par tous les résidents (correspondant au niveau GIR 5-6). Il couvre l’accompagnement de la personne accueillie, la rémunération des aides-soignants, l’équipement lié à la dépendance, etc.

    Le tarif journalier

    Le tarif journalier de l’accueil de jour varie ainsi d’environ 30 € pour une personne peu dépendante à plus de 50 € pour une plus forte perte d’autonomie. Il est fixé chaque année par le Président du Conseil départemental.

    Le forfait transport de l’accueil de jour

    Le centre d’accueil de jour doit mettre en place un dispositif de transport adapté entre la maison de l’aîné et la structure. Les frais de transport sont pris en charge par l’Assurance maladie, sous forme d’un forfait perçu annuellement par les structures en fonction du nombre de places dont elles disposent.

    Si le senior effectue le trajet par ses propres moyens, le coût du transport est déduit du paiement final.

    Qui finance l’accueil de jour en Ehpad ?

    Les tarifs hébergement et dépendance de l’accueil de jour sont à la charge de la personne âgée accueillie.

    Plusieurs aides financières existent pour réduire la facture du senior et de ses aidants.

    L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

    Le plan d’aide personnalisé de l’APA à domicile peut prévoir des journées en accueil de jour, en plus ou à la place de l’aide à domicile. L’APA participe alors au financement des frais d’accueil.

    En outre, lorsque le plafond de l’APA est atteint, l’aidant de la personne âgée peut faire valoir son droit au répit. Instauré par la loi de 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, ce droit prévoit le financement d’une solution de répit.

    LIRE AUSSI:  Top 15 des grands groupes d'EHPAD en France

    Il s’adresse aux aidants indispensables aux bénéficiaires de l’APA et ne pouvant être remplacés par un autre proche. Il s’agit d’une somme de 540,23 € servant à financer un hébergement temporaire, un accueil de jour ou un relais à domicile. Il peut être utilisé lorsque l’aidant a besoin de souffler ou lorsqu’il est hospitalisé.

    L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

    Les frais d’hébergement peuvent être pris en charge par l’aide sociale du département. Dans ce cas, les frais de dépendance non couverts par l’APA sont aussi financés par le conseil départemental. Il s’agit d’une aide récupérable sur la succession de l’aîné.

    Les autres aides financières

    D’autres sources de financement existent pour couvrir le reste à charge :

    L’accueil de jour est-il déductible des impôts ?

    L’accueil de jour ouvre droit à une réduction d’impôt de 25 % des dépenses au titre de la dépendance et de l’hébergement, dans la limite de 10 000 € par personne et par an.

    Il n’y a pas de condition d’âge pour profiter de la réduction d’impôt. En revanche, le bénéficiaire doit supporter des frais de dépendance. La réduction s’applique sur les dépenses effectivement supportées (donc déduction faite des aides financières).

    Qui peut être admis en accueil de jour ?

    Les critères d’admission en accueil de jour sont relativement spécifiques, même s’ils sont susceptibles de varier d’un endroit à l’autre. Ils sont liés à la nature de la prise en charge qui n’a pas vocation médicale.

    En général, ils sont les suivants :

    • Être âgé de 60 ans ou plus (une dérogation d’âge peut être demandée au Conseil départemental pour un adulte handicapé plus jeune) ;
    • Être diagnostiqué avec une maladie neurodégénérative (comme Alzheimer ou la maladie à corps de Lewy, ou encore Parkinson) ou être en situation de handicap physique ou psychique (dépend du public accueil par la structure spécifique) ;
    • Être capable de se déplacer et effectuer les principaux gestes de la vie courante de manière relativement autonome ;
    • Pouvoir communiquer un minimum avec autrui et avec le personnel ;
    • Être en mesure de participer aux animations et activités ;
    • Être capable de vivre en communauté (pas d’agressivité ou de comportement violent).

    Comment bénéficier d’un accueil de jour ?

    Pour savoir où se situent les centres d’accueil de jour de votre secteur, contactez le CCAS de votre commune. Vous pouvez également demander aux conseillers Cap Retraite qui vous aideront à trouver une maison de retraite offrant ce genre de services.

    L’entrée en accueil de jour est soumise au dépôt d’un dossier d’admission. Ce dernier comprend un volet administratif, pour les coordonnées du futur résident, et un volet médical qui sera rempli par le médecin traitant.

    Une visite de pré-admission est généralement organisée avec le médecin coordonnateur et l’infirmière référente ou le psychologue. Un contrat de séjour sera signé lors de l’entrée pour définir les conditions d’accueil.

    Comparatif : avantages et inconvénients de l’accueil de jour

    L’accueil de jour offre une alternative intéressante au recours quotidien à une aide à domicile ou à l’hébergement permanent en maison de retraite. Mais, il a ses limites et ne convient pas à tous les aînés dépendants.

    Avantages et inconvénients de l’accueil de jour
    AVANTAGES
    INCONVÉNIENTS
    • Environnement sécurisé et supervision assurée par des professionnels
    • Animations stimulantes
    • Repas nutritifs garantis
    • Création de liens sociaux contre l’isolement
    • Aide à la réalisation de certaines activités de la vie quotidienne
    • Transport prévu
    • Modulable en fonction des besoins et préférences d’une à plusieurs journées
    • Repos et tranquillité d’esprit pour les aidants
    • Plus économique qu’un hébergement permanent en résidence ou l’intervention d’une aide à domicile toute la journée
    • Ne convient pas aux personnes très dépendantes
    • Nécessite un minimum de capacités physiques et mentales (communication, déplacements…)
    • Vie en communauté inadaptée aux personnes très introverties
    • Inadapté en cas de gros troubles du comportement (agressivité, problèmes d’inhibition…)
    • Fermé le week-end
    • Accueil de nuit généralement indisponible
    • Pas de réelle prise en charge médicale
    • Coût non négligeable malgré les aides financières   

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    Commentaires (0)

    Réagissez, posez une question…

    Pratique

    Les outils et parutions de Cap Retraite