Au sommaire

    Comparateur en ligne 100% gratuit

    Trouver une maison de retraite

    Partager :

    Cet article a été noté par 91 lecteurs

    La prise en charge des personnes âgées très dépendantes nécessite souvent un suivi médical constant et continu, qu’on ne peut trouver que dans des unités de soins de longue durée (USLD), adossées à un hôpital. Ces structures assurent l’hébergement et la prise en charge médicale des résidents. La procédure d’admission en USLD est la même que dans une maison de retraite médicalisée, à la différence près qu’elle doit être prescrite par un médecin. Du fait, la tarification est la même qu’en Ehpad.

    Qu’est-ce qu’une unité de soins de longue durée (USLD) ? Définition, prise en charge ?

    Les unités de soins de longue durée (USLD) sont des structures hébergeant les personnes âgées n’ayant plus leur autonomie de vie et dont l’état de santé nécessite une surveillance constante et continue, ainsi que des traitements médicaux d’entretien. Dans la majorité des cas, les unités de soins de longue durée sont rattachées à un établissement sanitaire public ou privé (centre hospitalier, clinique).

    Pour répondre aux besoins médicaux et quotidiens des personnes âgées très dépendantes accueillies, les USLD proposent une prise en charge médicale accrue. Ces services comprennent :

    • une surveillance médicale permanente,
    • des soins infirmiers, d’hygiène et de confort,
    • la présence d’un veilleur de nuit,
    • une adaptation du régime alimentaire aux problèmes de santé,
    • une rééducation motrice, le cas échéant,
    • une assistance dans les gestes de la vie quotidienne.

    Les unités de soins de longue durée assurent également toutes les prestations liées à l’hébergement et au bien-être des résidents, comme dans les Ehpad :

    • restauration en pension complète,
    • blanchisserie,
    • animations et activités pour garantir le bien-être et la qualité de vie du patient.

    L’équipe de l’USLD a aussi pour rôle d’accompagner la personne âgée dans son retour à domicile ou en établissement.

    En 2019, la France comptait 587 unités de soins de longue durée (DREES, 2022).

    Patient âgé couché dans un lit de sa chambre en USLD

    Quels sont les critères d’admission en USLD ?

    Les critères d’admission en USLD peuvent varier légèrement d’un établissement à l’autre, mais ils comprennent généralement les éléments suivants :

    • État de santé : le patient a un état de santé qui nécessite des soins médicaux continus, souvent 24 heures sur 24. Cela peut inclure des conditions médicales graves et chroniques, des problèmes de mobilité sévères, ou la récupération d’une maladie grave ou d’une intervention chirurgicale majeure.
    • Besoin de surveillance médicale : la personne âgée a besoin d’une surveillance médicale régulière. Ceci implique en général des contrôles réguliers, l’administration de médicaments, des soins infirmiers, etc.
    • Incapacité à être soigné à domicile ou dans une autre structure médico-sociale : les USLD sont souvent réservées aux patients qui ne peuvent pas être soignés de manière appropriée à domicile en résidence senior. En outre, ils ne peuvent pas être accueillis dans les autres types de maisons de retraite, en raison de leurs besoins médicaux complexes.
    LIRE AUSSI:  Les maisons de retraite médicalisées

    L’admission en USLD à l’hôpital est généralement décidée par une équipe pluridisciplinaire, qui peut inclure des médecins, des infirmières, des travailleurs sociaux et d’autres professionnels de santé. Ces décisions sont souvent prises sur la base d’une évaluation complète des besoins et des capacités du patient.

    Comment se passe l’admission dans les unités de soins de longue durée ?

    L’admission des personnes âgées dépendantes dans les unités de soins de longue durée suit généralement une hospitalisation, un passage aux urgences ou une importante altération de leur état de santé. L’accueil en USLD est prescrit par le médecin traitant ou le médecin de l’établissement de santé où sont admises les personnes âgées.

    Comme dans les Ehpad, l’admission dans les unités de soins de longue durée se fait sur dossier. Le dossier d’admission en Ehpad comporte deux parties :

    Rempli parRôle

    Volet médical
    le médecin traitant ou d’un service hospitalieril précise l’état de santé et de perte d’autonomie de l’aîné

    Volet administratif
    le patient ou toute personne habilitée pour le faireil renseigne l’état civil du résident, le choix de la personne de confiance, etc.

     

    Le dossier d’admission dans les unités de soins de longue durée doit être accompagné de justificatifs des pensions et du dernier avis d’imposition ou de non-imposition.

    Les USLD font partie d’un établissement de santé et dans ce cadre, les résidents sont protégés par la Charte des droits des patients à l’hôpital.

    Infographie sur les USLD en centre hospitalier

    Quel financement : USLD vs Ehpad ?

    Les USLD sont des structures de santé, mais elles fonctionnent sur le même modèle que les Ehpad. Une convention tripartite doit du reste être signée entre la structure, le Conseil général et l’Agence régionale de santé (ARS). Ces conventions, obligatoires depuis 2002 pour tous les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes, régissent la tarification des unités de soins de longue durée et des Ehpad.

    Le tarif de l’accueil dans une unité de soins de longue durée se décompose donc en trois postes de dépenses :

    • tarif hébergement : il couvre les prestations dites hôtelières (logement, restauration…) – à la charge du résident ;
    • tarif dépendance: il dépend du GIR du résident et couvre les prestations liées à la prise en charge de la perte d’autonomie – à la charge du résident ;
    • tarif soins : il couvre les frais hospitaliers et médicaux – pris en charge par l’assurance maladie.

    Les aides financières dont peuvent bénéficier les résidents des USLD sont les suivantes :

    • l’aide sociale à l’hébergement (ASH) : elle couvre une partie des frais d’hébergement d’un résident aux faibles ressources (dans les unités de soins de longue durée habilitées à l’aide sociale) ;
    • l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : elle participe au financement du tarif dépendance pour les résidents de GIR 1 à 4 (fixé par la grille AGGIR d’évaluation de la perte d’autonomie) ;
    • les aides au logement : elles prennent en charge une partie du tarif hébergement (dans les unités de soins de longue durée conventionnées ou dont les chambres répondent à des critères précis).
    LIRE AUSSI:  EHPA : l’établissement d’hébergement pour personnes âgées
    Sophie, conseillère Cap Retraite

    Trouver un EHPAD adapté à votre proche n’a jamais été aussi simple !

    SERVICE GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

    Accédez à notre Comparateur

    SERVICE GRATUIT ET SANS ENGAGEMENT

    Questions fréquentes

    Quelle est la durée de vie en USLD ?

    La durée de vie en USLD est en moyenne de 1 an et 8 mois, d’après l’enquête EHPA 2019 de la DREES, publiée en 2022.

    • Les femmes y restent un peu plus longtemps : 1 an et 11 mois ;
    • Les hommes y séjournent en moyenne : 1 an et 4 mois.

    La durée de séjour atteint près de 5 ans pour un dixième des patients.

    Bien sûr, la durée de vie en USLD peut beaucoup varier en fonction de différents facteurs, notamment :

    • l’âge du patient lors de son admission,
    • son état de santé global,
    • le type et la qualité des soins reçus,
    • divers facteurs individuels.

    Quelle est la différence entre une USLD et un Ehpad ?

    La différence entre un USLD et une Ehpad réside essentiellement dans l’état de santé des personnes accueillies et le niveau de soins médicaux assurés.

    Les Ehpad sont des maisons de retraite médicalisées qui peuvent accueillir des résidents très dépendants. Un personnel soignant composé d’un médecin coordonnateur, d’infirmières et d’aides-soignantes octroie toute une gamme de soins nécessaires aux aînés vulnérables.

    Néanmoins, ils ne peuvent pas assurer une surveillance médicale constante ni des soins médicaux poussés et spécifiques (pour le cancer, etc.).

    Les USLD sont des unités au sein de centres hospitaliers. Elles octroient donc des soins médicaux beaucoup plus larges et complexes. Des médecins spécialistes peuvent y intervenir.

    Aujourd’hui la majorité des USLD ont également le statut juridique d’Ehpad.

    Un malade atteint de la maladie d’Alzheimer peut-il être pris en charge en USLD ?

    Oui, un patient atteint de la maladie d’Alzheimer peut être pris en charge en unité de soins longue durée (USLD). Ces structures sont conçues pour les personnes nécessitant des soins médicaux constants, souvent liés à des maladies chroniques ou des troubles sévères comme Alzheimer.

    La prise en charge comprend une surveillance médicale continue, des soins infirmiers, ainsi que des activités adaptées pour maintenir les capacités cognitives et physiques des résidents. Ces unités offrent un environnement sécurisé et spécialisé, pouvant ainsi répondre de manière adéquate aux besoins spécifiques des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

    L’admission en USLD dépend de l’évaluation individuelle des besoins de soins du patient. Parfois, l’accueil en unité d’hébergement renforcée (UHR) peut être plus adapté. L’équipe médicale suivant le senior saura l’orienter vers la meilleure solution d’accompagnement.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Avatar auteur, Yaël A.
    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    1 Commentaire

    Réagissez, posez une question…

    1. Sylvie LANSON

      Que ce soit sur service public.fr ou CCAS ou personnes âgées.gouv.fr ou la DiLA i.possible de trouver le cerfa pour l’allocation personnalisée pour l’autonomie APA pour une entrée en Ehpad ….j.ai bien rempli le formulaire qui es déposé pour m.entrée en EHPAD présent partout…

      Répondre