Au sommaire

    Outil de recherche 100% gratuit

    Comparer les EHPAD

    Partager :

    Cet article a été noté par 167 lecteurs

    Il est parfois difficile de reconnaître les premiers symptômes de la maladie de Parkinson et de savoir quand consulter un spécialiste. Plusieurs signes sont néanmoins associés à cette pathologie neurologique. Il est important de les connaître pour obtenir un diagnostic et mettre en place un traitement adapté.

    Quels sont les principaux symptômes de la maladie de Parkinson ?

    La maladie de Parkinson est une pathologie neurologique chronique, c’est-à-dire due à une dégénérescence de certaines cellules du cerveau. Elle touche davantage les personnes âgées, mais pas uniquement.

    >
    Principaux signes et symptômes de la maladie de Parkinson
    SymptômeNom scientifiqueDescription
    Tremblement de reposTremblement rythmique, qui touche d’abord un membre, le plus souvent la main ou les doigts.
    Ce signe est un symptôme caractéristique de la maladie de Parkinson lorsque les tremblements cessent avec le mouvement.
    Lenteur des mouvements Bradykinésie Avec le temps, la maladie peut ralentir vos mouvements et réduire votre capacité à bouger. Accomplir différentes tâches devient plus difficile et prend plus longtemps.

    La bradykinésie peut se traduire par :

    • une difficulté à se lever d’une chaise,
    • des pas plus courts lorsque vous marchez,
    • une impression de traîner la jambe…
    Rigidité des musclesHypertonie Cette rigidité peut apparaître dans n’importe quelle partie du corps.

    Elle entraîne :

    • des douleurs
    • une réduction de l’amplitude des mouvements.
    Difficulté à initier des mouvementsAkinésie Vous avez du mal à initier et à exécuter des mouvements automatiques, comme commencer à marcher.

    Signes caractéristiques :

    • marche à petits pas sans ballant des bras
    • faciès figé
    • rareté des clignements

    Ces symptômes apparaissent à un stade plus avancé de la maladie de Parkinson.

    Comment reconnaître les autres symptômes de Parkinson ?

    Les principaux symptômes de la maladie de Parkinson ont une influence sur d’autres domaines de la motricité. On trouvera donc d’autres signes caractéristiques :

    • Troubles de l’élocution : L’un des symptômes de la maladie de Parkinson dû aux difficultés motrices susmentionnées touche à la parole. Votre voix est chevrotante et son ton plus faible (hypophonie), vous avez des difficultés à articuler, vous hésitez avant de parler. Votre élocution est monotone, ralentie ou au contraire accélérée.
    • Modification de l’écriture : Vous pouvez avoir du mal à écrire. Votre écriture devient plus petite et serrée (micrographie).
    • Les troubles du sommeil : Vous bougez beaucoup dans votre sommeil et avez parfois tendance à tomber du lit.

    D’autres symptômes de la maladie de Parkinson peuvent se manifester, mais pas nécessairement de façon simultanée :

    • réduction de l’odorat,
    • constipation,
    • étourdissements ou évanouissements (dus à une faible tension artérielle),
    • dépression, anxiété,
    • salivation excessive,
    • aspect luisant de la peau du visage,
    • sensibilité à la chaleur.

    Quels sont les premiers symptômes de la maladie de Parkinson ?

    Les maladies neurodégénératives évoluent progressivement. Les effets de l’atteinte du cerveau ne se manifestent pas tous en même temps.

    Les premiers symptômes de la maladie de Parkinson sont les suivants :

    • tremblement de la main, des doigts, du pouce ou du menton ;
    • micrographie : petite écriture ;
    • perte de l’adorât ;
    • troubles du sommeil ;
    • difficultés à bouger ou marcher ;
    • constipation ;
    • voix douce ou basse ;
    • hypomimie : absence de mimique, visage « de marbre » n’exprimant rien ;
    • vertiges ou évanouissement.

    Pris séparément, ces signes ne sont pas nécessairement synonymes de la maladie de Parkinson. Mais, en présence de plusieurs symptômes, il est important de consulter un médecin.

    Que faire en présence de plusieurs signes ?

    Les symptômes de la maladie de Parkinson varient d’une personne à l’autre. Les signes avant-coureurs peuvent se déclarer de façon modérée et alors passer inaperçus. Souvent, les symptômes de la maladie de Parkinson commencent par toucher un côté de votre corps. Ils y restent généralement plus prononcés, même lorsqu’ils deviennent bilatéraux.

    Si vous présentez plusieurs de ces symptômes associés à la maladie de Parkinson, vous devez consultez un médecin pour qu’il procède à un diagnostic. Le médecin cherchera également à exclure d’autres causes pouvant entraîner des signes similaires aux symptômes de la maladie de Parkinson. Il vous orientera éventuellement vers un neurologue, qui adaptera ensuite votre prise en charge et pourra répondre à vos questions sur votre état.

    Il existe des médicaments qui permettront d’atténuer certains des symptômes de la maladie de Parkinson et ainsi faciliter la vie du patient. Pour plus d’information sur la prise en charge, consultez notre article : La maladie de Parkinson en Ehpad.

    Questions fréquentes

    Peut-on conduire avec la maladie de Parkinson ?

    De nombreuses personnes peuvent encore conduire aux premiers stades de la maladie de Parkinson, surtout si les symptômes sont bien contrôlés. Grâce aux traitements antiparkinsoniens, il est possible de poursuivre de nombreuses activités presque normalement.

    Mais attention, les médicaments eux-mêmes peuvent avoir des effets secondaires, impactant souvent la conduite. C’est le cas notamment de la combinaison lévodopa-carbidopa, qui entraîne souvent une somnolence et des étourdissements. Cette association médicamenteuse affecte aussi parfois les facultés mentales requises pour conduire prudemment.

    Malheureusement, la dégénérescence évolue avec le temps. En effet, il n’existe pas de médicament pour arrêter la maladie. Au fil des ans, l’efficacité du traitement symptomatique s’estompe et les troubles moteurs se manifestent à nouveau. Ils sont souvent accompagnés de troubles cognitifs.

    À ce stade, il est temps de renoncer à la conduite.

    Comment soulager les douleurs de Parkinson ?

    Les agonistes de la dopamine sont souvent la première arme du neurologue pour lutter contre les douleurs liées à la maladie de Parkinson. La lévodopa traite les symptômes moteurs, tels que la rigidité et la dystonie. Elle permet donc de soulager de nombreux types de douleurs, comme les brûlures musculaires.

    Les analgésiques (antidouleur) sont également souvent prescrits. Si vous en achetez sans ordonnance, n’oubliez pas d’en informer votre médecin traitant ou votre neurologue. De même pour les herbes, vitamines et compléments alimentaires. Il peut exister des interactions entre les différents médicaments.

    La kinésithérapie est probablement le traitement non médicamenteux le plus courant pour soulager les douleurs liées à la maladie de Parkinson. Les méthodes pouvant être utilisées par le thérapeute sont les suivantes :

    • massage,
    • ultrasons thérapeutiques,
    • chaleur ou glace,
    • exercices d’étirement et de renforcement,
    • activités d’aérobie…

    L’acupuncture a également fait ses preuves, à condition d’avoir recours à un praticien compétent et qualifié. Le Tai Chi et le yoga peuvent aussi traiter la douleur : ils améliorent la flexibilité et réduisent la rigidité musculaire.

    Cet article vous a-t-il été utile ?

    Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

    Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

    1 Commentaire

    Réagissez, posez une question…

    1. marie-josé lherbier

      je vous remercie pour vos info,je vais dés aujourd’hui prendre rendez vous chez monneurologue,merci beaucoup marie-josé

      Répondre

    Autres articles sur ce dossier

    Les internautes ont aussi lu ces articles