Adaptation du logement : les conseils de Cap Retraite

L’adaptation du logement d’un senior est indispensable pour prévenir les chutes et assurer un maintien à domicile sécurisé. Voici quelques conseils pour optimiser l’aménagement du domicile d’une personne âgée et lui permettre de vivre plus longtemps chez elle.

Adaptation du logement : les conseils de Cap Retraite

Comment vérifier l'adaptation du logement pour prévenir les chutes ?

La chute concerne encore trop de personnes âgées (9 000 décès par an) et reste l’accident domestique le plus fréquent chez les seniors. Mais chuter n’est pas une fatalité : l’adaptation du logement au vieillissement peut permettre de poursuivre le maintien à domicile en toute sécurité le plus longtemps possible.

    L’adaptation du logement d’un senior passe en premier lieu par la vérification des cinq points suivants dans l’ensemble de la maison :

  • des lieux de passage dégagés et une bonne accessibilité  : la personne âgée doit pouvoir se déplacer dans sa maison sans risquer de buter dans des objets encombrant le sol : pots de fleurs…
  • un éclairage suffisant : l’entrée de la maison et toutes les pièces du domicile doivent être bien éclairées, sans zone d’ombre ;
  • des revêtements de sol appropriés : la moquette permet de ne pas glisser. On peut également installer des tapis antidérapants ;
  • des portes et fenêtres faciles à ouvrir ;
  • des prises électriques accessibles : elles doivent être en nombre suffisant et situées à la bonne hauteur. Les fils électriques ne doivent pas traîner au sol : il est recommandé de les fixer au mur.

Comment procéder à l’adaptation du logement pièce par pièce ?

L’aménagement du logement des personnes âgées nécessite une adaptation des différentes pièces aux difficultés liées au grand âge :

  • troubles de la vue et de la marche,
  • perte de l’équilibre,
  • lenteur des réflexes,
  • incontinence qui pousse les aînés à se déplacer avec précipitation, etc.

Le salon est la première pièce à prendre en compte lors de l’adaptation du logement, la personne âgée y passe une importante partie de la journée. Exemples de mesures à prendre :

  • agencer la pièce de manière à éviter les déplacements (rangements accessibles, objets usuels à portée de main) ;
  • veiller au revêtement de sol : éviter ou fixer les tapis, ne pas cirer le parquet. Un projet d’adaptation du logement pourra comprendre la pose de moquette.

Plusieurs points sont à prendre en considération dans la chambre à coucher lors de l’adaptation du logement de la personne âgée :

  • prévoir un lit adapté : il doit être à une hauteur facilitant les transferts et le matelas doit permettre une bonne stabilité ;
  • s’assurer un éclairage adapté : il doit permettre d’aller aux toilettes en toute sécurité, les interrupteurs devront être accessibles depuis le lit. S’il y a une lampe de chevet, elle doit être stable et posée sur une table bien organisée (lunettes, téléphone et médicaments à portée de main).

Il faudra également porter une attention particulière à la cuisine lors de l’adaptation du logement. Il faudra donc veiller à avoir :

  • un sol propre et antidérapant ;
  • un bon accès aux ustensiles les plus utilisés ;
  • des rangements accessibles.

Quelles sont les pièces les plus dangereuses ?

De nombreuses chutes se produisent dans la salle de bain, dont le sol humide peut être très glissant. Il est important d’y installer un carrelage ou un tapis antidérapant.

Le plan d’adaptation du logement doit comprendre des barres d’appui dans l’ensemble de la maison et plus particulièrement dans la salle de bain et les toilettes.

Autres mesures à mettre en œuvre pour optimiser l’adaptation des salles d’eau du logement :

  • sécuriser la baignoire avec des barres murales et tapis antidérapants ;
  • installer une douche pour éviter d’enjamber une baignoire ;
  • installer des mitigeurs pour faciliter la manipulation ;
  • utiliser un rehausseur de cuvette dans les toilettes ;
  • rendre les toilettes accessibles depuis la chambre est l’un des aménagements importants à entreprendre lors de l’adaptation du logement.

Tous ces travaux ont un coût qui peut s’avérer élevé lorsqu’ils sont réalisés par des professionnels. Fort heureusement, il existe des aides financières pour l’aménagement du domicile. Il est possible d’en profiter dans le cadre de l’APA, notamment.

L'avis des utilisateurs sur cet article
2.8/5 - 4 votes - Votre vote :

Articles connexes