Les MARPA

La maison d’accueil rural pour les personnes âgées (MARPA) assure un encadrement personnalisé, particulièrement adapté aux personnes âgées ayant toujours vécu à la campagne et craignant un déracinement. De la même manière, l’accueil familial permet de vivre dans un cadre rappelant le domicile.

Les MARPA

Qu’est-ce qu’une MARPA ?

La Mutualité sociale agricole (MSA) a lancé le concept des MARPA (maison d’accueil rural pour personnes âgées) dans les années 1980, comme une alternative à la maison de retraite. Les aînés souffrant d’une légère perte d’autonomie n’avaient dès lors plus à choisir entre rester chez eux et entrer dans une résidence d’hébergement pour les personnes âgées.

Par définition, les MARPA sont des établissements habilités à accueillir au maximum 24 résidents âgés. Une capacité bien moins importante qu’en maison de retraite.

    Les seniors sont accueillis dans des logements privatifs, en milieu rural, et peuvent profiter de services communs :

  • restauration,
  • blanchisserie,
  • animations…

Le but : permettre à l’occupant de se sentir réellement « chez lui ». Le résident d’une MARPA peut donc meubler son espace comme il le souhaite et le décorer à son goût.

Ce respect de l’intimité du résident n’exclut pas la participation aux animations et aux tâches collectives. La préparation des repas ou les sorties au village, par exemple, sont autant d’occasions pour les pensionnaires de se rencontrer. Les MARPA semblent même redonner une impulsion de vie aux zones rurales reculées.

On dénombre en France environ 190 structures de ce type, proposant quelque 4 500 places.

Ces structures conçues de plain-pied sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Les résidents présentant un niveau de dépendance élevée devront toutefois préférer une solution d’accueil différente, telle qu’un Ehpad. Les MARPA ne sont pas des établissements médicalisés, mais les résidents bénéficient d’un système de téléassistance pour contacter le personnel.

Un séjour temporaire à la campagne en MARPA

Si les personnes âgées issues de milieux ruraux s’adaptent très rapidement à la vie en MARPA, il en va autrement pour les citadins. Il ne faut, en effet, pas occulter les difficultés éventuelles comme les mœurs un peu différentes, les dialectes régionaux et la perte des repères occasionnée par le changement de cadre de vie.

Alors, même si l’idée de changer d’air semble attrayante, mieux vaut commencer par occuper une place en hébergement temporaire. L’été, certaines MARPA mettent à disposition des logements d’accueil temporaire pour les aînés qui souhaitent respirer l’air frais de la campagne, le temps des vacances…

Le coût de ce séjour est variable en fonction de l’établissement et de l’état de santé de l’individu. Il est possible de se renseigner auprès de la Fédération Nationale des MARPA, qui répertorie par ailleurs les structures existantes, par département.

Les familles d'accueil : un succès en zones rurales

L’accueil familial est une formule chaleureuse permettant à une famille de prendre en charge une ou deux personnes âgées ou handicapées dans son propre foyer, contre une rémunération. Pour encadrer ce type d’activité, les règles de l’accueil familial sont clairement définies par la Loi du 10 juillet 1989.

    La famille d’accueil doit recevoir un agrément du Conseil général, après un stage de formation. Une enquête des services sociaux est par ailleurs obligatoire. Un contrat doit être signé entre les parties afin de définir les conditions du séjour :

  • durée,
  • rémunération fixée par décret,
  • indemnité de loyer et d’entretien,
  • services fournis et conditions de résiliation, etc.

Cette formalité est essentielle pour le bon déroulement du séjour.

Les témoignages recueillis traduisent un enthousiasme vis-à-vis de cette formule, humaine et enrichissante. Cependant, tout comme les MARPA, elle reste destinée aux personnes relativement peu dépendantes au moment de leur admission.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

Les unités de soins de longue durée

Les unités de soins de longue durée

La prise en charge d’une personne âgée malade très dépendante est souvent plus aisée dans une unité de soins de longue durée (USLD), où les patients bénéficient d’une surveillance médicale constante. Ces établissements ont le plus souvent le statut d’Ehpad.

Lire la suite
Copyright © 2016 - Cap Retraite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici