6 faits à connaître sur les hommes et le vieillissement
Actualités

Publié le 16/06/2017 . Mis à jour le 19/06/2017

Publié le 16 Juin. 2017 . Mis à jour le 19 Juin. 2017

À l’approche de la fête des Pères, entre la recherche du cadeau parfait pour vos pères et grands-pères, ne vous êtes-vous jamais interrogés sur les particularités des hommes au grand âge ? Au-delà de la différence d’espérance de vie, le vieillissement n’affecte pas les deux sexes de la même manière. S’ils vivent moins longtemps, les hommes ont également moins peur de vieillir que les femmes et se disent plus souvent heureux au grand âge que les femmes. Découvrez quelques faits intéressants sur les hommes et le grand âge.

6 faits à connaître sur les hommes et le vieillissement

Les hommes vivent moins longtemps que les femmes

Face au vieillissement, les hommes et les femmes ne sont pas égaux ! Rien de nouveau sous le soleil, mais l’espérance de vie des hommes est inférieure de près de 6 ans à celle des femmes ! Dans les conditions de mortalité de 2016, une femme vivrait en moyenne 85,4 ans et un homme 79,3 ans.

L’espérance de vie à 60 ans est également différente : une femme de 60 ans peut espérer vivre encore en moyenne 27,6 ans et un homme 23,2 ans.

En outre, neuf centenaires sur dix sont des femmes.

Cette différence face au vieillissement est due à plusieurs facteurs, notamment :

  • les hommes ont un mode de vie plus risqué : abus d’alcool ou de tabac, conduite plus dangereuse…
  • des différences dans le système immunitaire des hommes seraient également responsables de cet écart,
  • les hommes ont un risque accru d’avoir une crise cardiaque engageant le pronostic vital à un âge plus jeune que les femmes. Les trois quarts des femmes qui décèdent d’une crise cardiaque sont âgées de 75 ans et plus.

Seulement les deux tiers des résidents des maisons de retraite sont des hommes

Les trois quarts des personnes résidant en Ehpad ou en maison de retraite sont des femmes, d’après la DRESS. Avec le vieillissement, la différence s’accentue :

  • en maison de retraite, il y a 80 femmes pour 100 hommes, pour les moins de 65 ans,
  • 347 femmes pour 100 hommes pour les 75 ans à 89 ans,
  • 504 femmes pour 100 hommes pour les 90 ans ou plus.

Cette différence est liée naturellement au point précédent : l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes.

Les hommes âgés se disent plus heureux que les femmes

Une étude américaine montrait en 1996 que les hommes avaient plus de difficultés à s’adapter aux changements liés au vieillissement. « Le déclin lié au vieillissement peut avoir un effet dévastateur sur les hommes, conditionnés toute leur vie à être forts, dominants et indépendants », affirme l’étude publiée dans le journal Geriatric Nursing.

Pourtant, malgré le vieillissement, les hommes sont plus nombreux à être satisfaits de leur vie au grand âge. 25 % des hommes âgés se disent « très heureux » contre 20 % des femmes, d’après une étude de l’université du Michigan.

Les hommes craignent moins le vieillissement

Une étude réalisée par l’université de l’État de Floride a constaté que les hommes sont moins inquiets face au vieillissement.

Si les hommes ont moins peur de vieillir, une certaine appréhension existe tout de même. Une étude de la société américaine de gériatrie a demandé aux hommes quelles étaient leurs craintes principales face au vieillissement. Leurs principales inquiétudes des hommes portaient sur :

  • la faiblesse physique,
  • la perte de but dans la vie,
  • l’impotence,
  • le risque de dépendre d’autrui,
  • la démence.

Les hommes sont moins touchés par la maladie d’Alzheimer

Le vieillissement et le sexe sont des facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer.

Les femmes sont plus exposées à la maladie d’Alzheimer que les hommes, d’après l’étude PAQUID1, réalisée en France : sur 25 malades, 10 sont des hommes et 15 des femmes. Avec le vieillissement, l’écart est encore plus marqué (à partir de 75 ans).

L’influence du sexe sur la prévalence de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées est controversée. La différence est en effet liée aux écarts d’espérance de vie et à d’autres pathologies qui touchent les hommes et les femmes d’une manière différente.

Moins d’aidants familiaux de sexe masculin

Seulement 43 % des quelque 8,3 millions d’aidants familiaux qui accompagnent des proches âgés dépendants ou des personnes handicapées sont des hommes.

En outre, les hommes sont plus nombreux que les femmes à éprouver des difficultés liées à la dépendance physique de leur proche atteint de la maladie d’Alzheimer, d’après l’étude de Coudin G. et Mollard J. « Être aidant de malade Alzheimer : stratégies de faire face et gratifications ».

En revanche, si près de la moitié des aidants affirment ne « ressentir aucune gratification à apporter de l’aide » à leur proche malade, seulement un quart des hommes aidants éprouvent ce sentiment.

Quels sont les faits liés aux hommes face au vieillissement qui vous surprennent le plus ? Saviez-vous que seulement un quart des résidents en Ehpad sont des hommes ?

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.8/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes