En France, 8 à 11 millions de personnes se retrouvent à prendre en charge un proche ou un parent âgé. Ils deviennent alors des aidants familiaux. Loin d’être inné, s’occuper d’une personne âgée en perte d’autonomie ou atteinte de démence demande une certaine connaissance des soins et des troubles du comportement. 

Pour supporter cette surcharge de travail et ce changement de vie, des formations d’aidant familial existent. Avec des cours riches d’enseignements et inspirés des situations réelles, découvrez comment performer et vous épanouir dans votre rôle de proche aidant.

L’aidant familial  : un rôle souvent improvisé

L’aidant familial est la personne qui apporte une assistance régulière et durable à un proche dépendant ou en situation de handicap. Bien souvent, cette personne figure dans l’entourage (époux, enfant, petit-enfant, cousin, voisin) et prend en charge son parent bénévolement. À cause d’une soudaine perte d’autonomie, cette nouvelle mission est rarement anticipée et s’effectue de façon naturelle.

Selon la régularité et le temps nécessaire aux soins, le proche aidant peut être secondé par une aide à domicile professionnelle (auxiliaire de vie, aide-soignante, infirmière, travailleur social, etc.). Une assistance précieuse pour pouvoir conjuguer cette mission avec sa vie de famille et son travail sans s’épuiser.

Pourquoi se former comme aidant familial ?

Depuis 2007, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) met en place de nombreuses formations dédiées aux aidants. L’occasion pour ces personnes d’être sensibilisées et accompagnées dans leur nouveau rôle.

Comment devenir aidant familial?

Si aucun enseignement n’est obligatoire pour devenir proche aidant, prendre soin d’une personne âgée en situation de handicap implique de maîtriser : 

  • les soins corporels, 
  • les positions ergonomiques, 
  • les gestes de premiers secours,,
  • sans oublier le soutien psychologique…

Parfois, des équipements spécifiques et l’agencement du domicile sont nécessaires pour maintenir une certaine autonomie.Un apprentissage d’outils et de techniques qui s’avèrent vite indispensables lors des formations.

Comment accompagner un senior atteint de démence?

Parfois, devenir aidant consiste à s’occuper d’un aîné atteint de démence sénile. 

Entre les malades d’Alzheimer, Parkinson, démences à corps de Lewy… Toute maladie neurodégénérative requiert des connaissances spécifiques au sein du cadre familial pour : 

  • Anticiper les troubles du comportement.
  • Repérer chaque nouveau symptôme.
  • Apprendre les attitudes et les gestes correspondants.

Pour beaucoup, être aidant implique de vivre et de partager son quotidien avec un senior en perte d’autonomie. Il est donc important de comprendre les causes et les conséquences de la pathologie dont souffre votre proche pour obtenir les aides adéquates.

Comment maintenir une bonne relation avec son proche ?

Se retrouver aidant d’un proche dépendant sans être préparé bouleverse le quotidien. Entre surcharge mentale, stress, culpabilité et surplus de travail (certains proches aidants cumulent cette activité en plus de leur emploi)… Ces changements sont difficiles à accepter et risquent de perturber la relation avec l’aîné. C’est pourquoi l’équilibre psychologique des aidants familiaux est un chapitre important abordé en formation. Face à ce chamboulement, l’aidant doit apprendre à : 

  • se préserver et se libérer de la culpabilité,
  • déléguer certaines tâches,
  • accepter la situation,
  • expliquer la conjoncture au proche dépendant.

Ainsi, suivre une formation adaptée procure plus de confiance à l’aidant et assure une prise en charge personnalisée à la personne dépendante. 

Quelles sont les formations d’aidants familiaux ?

aidant familial qui suit une formation en ligne

Aujourd’hui, les associations sont nombreuses à proposer des formations en ligne ou en presentiel. Dans l’objectif d’aider les aidants à préserver ou à renforcer leurs capacités d’accompagnement, elles sont totalement gratuites et non professionnalisantes.

Se former avec l’association française des aidants

Créée en 2003, l’Association française des Aidants milite pour la reconnaissance du rôle et de la place des aidants dans la société. L’organisme propose une formation composée de 6 modules de 3h chacune. Ces cours peuvent s’effectuer en ligne directement sur le site ou en presentiel. Chaque module répond aux questions liées aux situations relationnelles vécues avec le proche. 

  • Quand la maladie, le handicap s’immisce dans la relation au proche.
  • Être aidant : une posture, des besoins, des attentes et des limites.
  • La relation au quotidien avec son proche.
  • Trouver sa place avec les professionnels.
  • Comment s’y prendre avec son proche pour les gestes de la vie quotidienne?
  • Comment concilier sa vie d’aidant avec sa vie personnelle et sociale?

Les formations du CIF aidant

Le centre d’information et de formations aux aidants (CIF) propose différentes formations continues pour accompagner un proche aidant et concilier vie professionnelle et rôle d’aidant. 

Leurs programmes proposent des plannings souples afin d’adapter les séances sur une journée ou en plusieurs ½ journées. 

Parmi les points abordés : 

  • Être aidant.
  • Aider son proche : les bonnes pratiques.
  • Les aides : juridiques, financières, matérielles.
  • Prévention des risques

Le CIF aidant propose également des ateliers d’informations et des formations à thème sur demande.

« Néophyte en gérontologie, je n’imaginais pas toutes les précautions indispensables lors de la prise en charge de mon frère. Avec la formation, j’ai découvert un tas de solutions pour les aidants qui m’ont soulagé.

L’équipe enseignante est très pédagogique et nous forme aux troubles du comportement avec des anecdotes concrètes pour alléger certains sujets lourds.

Aujourd’hui,  je me sens beaucoup plus confiant pour m’occuper de mon frère, car j’ai appris à anticiper et à gérer ses crises»

Stéphane, formé par le CIF

Devenir proche aidant avec France Alzheimer

France Alzheimer maladies développe des actions pour les aidants. Parmi elles, une formation dédiée aux aidants non professionnels (familles, amis, voisins) qui accompagnent régulièrement une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou apparentée.

Au programme, 14h de cours animées par un psychologue et un bénévole d’association sont réparties sur plusieurs semaines. Ces 5 à 6 séances abordent comment : 

  • Mieux comprendre les difficultés de leur proche malade. 
  • S’adapter à l’environnement de la personne malade, 
  • Améliorer la communication et sa relation avec son proche.
  • Préparer l’entrée en Ehpad et vivre en établissement, pour les aidants ayant un proche Alzheimer en Ehpad ou en accueil de jour. 

En outre, les aidants peuvent partager leurs expériences et leurs vécus, pour des échanges plus concrets et constructifs.

Comprendre les maladies dégénératives avec l’ARS

La mesure 50 du plan maladies neuro dégénératives (PMND) propose des temps de formation pour chaque aidant familial. Dans les centres associatifs et hôpitaux, des ateliers d’informations et de sensibilisation apportent aux familles les outils essentiels pour : 

  • comprendre les difficultés du malade, 
  • savoir s’adapter à l’environnement,
  • maintenir la relation patient aidant. 

14 heures de formations composées en 5 modules apprennent à l’aidant à construire un projet de vie avec le malade tout en se préservant. 

La formation Alzheimer m’a sauvée !

J’ai découvert les dispositifs et formations pour proches aidant grâce à mon médecin.

À force de me voir à bout de fatigue, il m’ordonne de travailler à mi-temps et m’encourage à trouver de l’aide auprès des associations. Je me sentais perdue, épuisée et isolée.

Après avoir suivi les cours pour accompagner mon mari diagnostiqué Alzheimer, j’ai compris que si je voulais que mon accompagnement dure dans le temps, la personne à aider… C’était moi.

 

Caroline, formée à l’hôpital d’Argenteuil.

Face au nombre croissant de proches aidants, les formations pour aidant familial sont nombreuses et accessibles en ligne ou près de chez vous. Pour vous inscrire, renseignez-vous sur les conditions d’admission auprès des associations concernées. 

Note de l’article (1 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Cindy C.,

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maisons de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements. Pour bien choisir, il est important de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les résidences services séniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrées en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus

Perte d'autonomie

Prévenir la dépendance est primordial pour bien vieillir. Si la perte d’autonomie s’installe, il existe des solutions pour garantir une bonne qualité de vie.

En savoir plus

Maintien à domicile

Le maintien à domicile au grand âge est un défi. Pour le relever en toute sécurité, il doit être préparé minutieusement.

En savoir plus

Accidents et chutes à domicile

Les chutes sont un véritable fléau pour les personnes âgées. Les accidents à domicile peuvent être évités en prenant des mesures adaptées.

En savoir plus

Aménagement du domicile

Adapter son logement au vieillissement permet de continuer à vivre à domicile en toute sécurité. La perte d’autonomie impose divers aménagements.

En savoir plus