Le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise
Maisons de retraite

Publié le 19/01/2017 . Mis à jour le 29/01/2017

Publié le 19 Jan. 2017 . Mis à jour le 29 Jan. 2017

Lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, l’accueil en établissement permet de bénéficier d’une prise en charge globale. Mais le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise est loin d’être négligeable. De nombreuses personnes âgées doivent avoir recours à des aides financières pour financer leur hébergement.

Le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise

Le tarif hébergement des maisons de retraite dans le Val-d’Oise

        Près de 10 % des quelque 70 000 personnes âgées de 75 ans et plus résidant dans l’une des 124 maisons de retraite dans le Val-d’Oise (Ehpad, Usld, unités protégées Alzheimer, résidences-autonomie et résidences-services). Si l’offre d’hébergement est variée, le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise est parmi les plus élevés de France :

        • Le tarif hébergement moyen dans les Ehpad s’élève en effet à 2 318 € (selon l’Observatoire Cap Retraite 2014).
        • Il reste néanmoins plus faible que le tarif moyen en Ile-de-France : 2 501 €.
      • Le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise est près de 1 000 € moins élevé que celui des établissements situés à Paris : 3 294 €.

      Le reste à charge du tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise pèse fortement sur les personnes âgées dont la pension moyenne s’élève seulement à 1 861 €.

      Lorsque les ressources d’une personne âgée ne suffisent pas pour financer le tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise, même avec l’aide de ses proches, celle-ci peut choisir de s’éloigner géographiquement. Dans les deux départements voisins, l’Eure et l’Oise, le coût d’une maison de retraite s’élève en effet à 1 891 € par mois pour la partie hébergement, soit une économie de 18 % par rapport au tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise.

      Le tarif hébergement couvre les dépenses dites « hôtelières » et la gestion :

  • le logement,
  • la restauration,
  • l’entretien du linge collectif,
  • l’animation,
  • les frais administratifs.
  • Le tarif dépendance des Ehpad dans le Val-d’Oise

        En fait, les tarifs des maisons de retraite dans le Val-d’Oise ne se limitent pas à la partie hébergement. La facture en maison de retraite médicalisée (de type Ehpad) comprend également un tarif dépendance, qui couvre :
    • les aides matérielles et humaines, liées à la prise en charge de la perte d’autonomie,
      • les produits pour l’incontinence,
        • les frais de blanchisserie liés à la dépendance.
          Le tarif dépendance des maisons de retraite dans le Val-d’Oise comprend trois niveaux, en fonction de la dépendance du résident :
  • GIR 1-2 (pour les plus dépendants) : entre 15 et 25 € par jour,
    • GIR 3-4 (dépendance moyenne) : entre 9 et 16 € par jour,
        • GIR 5-6 (personnes valides ou semi-valides) : entre 4 et 7 € par jour.
          Lorsque les revenus du résident sont inférieurs à 2 437,81 € par mois, il paie le tarif correspondant au GIR 5-6. Si ses ressources sont supérieures, il s’acquitte du tarif dépendance correspondant à son niveau de dépendance, évalué par le médecin coordonnateur dans les maisons de retraite dans le Val-d’Oise.

    Les aides financières pour alléger la facture en maison de retraite

        Le reste à charge pour les personnes âgées et leurs familles est très élevé dans les maisons de retraite dans le Val d’Oise. Des aides financières pour les personnes âgées aux faibles revenus contribuent au financement des parties hébergement et dépendance dans les maisons de retraite dans le Val-d’Oise.
      • Les aides au logement : versées par la Caf ou la MSA, elles contribuent au financement du tarif hébergement ;
      • L’aide sociale à l’hébergement (ASH) : perçue par près de 1 500 personnes âgées de 60 ans et plus hébergées dans des maisons de retraite dans le Val-d’Oise, habilitées à l’aide sociale, elle intervient lorsque les ressources du résident et de ses obligés alimentaires sont insuffisantes pour payer le séjour ;
      • L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) : près de 4 800 personnes âgées en perte d’autonomie bénéficient de l’APA en établissement, dans le département. Cette aide allège la partie dépendance du tarif des maisons de retraite dans le Val-d’Oise ;
    • Les aides fiscales : les dépenses liées à l’hébergement et à la dépendance ouvrent droit à une réduction fiscale.
    L'avis des utilisateurs sur cet article
    3.4/5 - 8 votes - Votre vote :

    Articles connexes