Alzheimer : une maladie qui fait peur et souvent mal connue
Le 19/10/2017 - Maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des pathologies neurodégénératives. Elle touche près d’un million de personnes et concerne de nombreuses familles en France. Avec ses symptômes qui modifient la personnalité et le quotidien du patient, cette démence fait peur. La perception des Français à l’égard de la maladie d’Alzheimer témoigne de cette crainte et d’un espoir de voir la recherche améliorer le quotidien des malades et de leurs aidants.

Alzheimer : une maladie qui fait peur et souvent mal connue

La maladie d’Alzheimer fait peur aux Français

Une étude, réalisée par l’Ipsos pour plusieurs magazines français et la Fondation Recherche d’Alzheimer, au cours du mois de juin dernier, décrit la perception de la population face à une maladie très médiatisée, mais finalement mal connue.

Une chose est sûre : la maladie d’Alzheimer fait peur aux Français. Si le cancer est la pathologie qui suscite le plus de craintes auprès du public (38 %), la maladie d’Alzheimer arrive en deuxième position, auprès des accidents vasculaires cérébraux (AVC), avec 20 % des réponses des personnes interrogées.

Ainsi les deux tiers des Français craignent d’être touchés par cette démence. Aussi étrange que cela puisse paraître, les plus jeunes sont les plus inquiets, alors que la crainte d’être atteint par la maladie d’Alzheimer est (un peu) moins prononcée chez les 45 à 60 ans.

Au-delà de cette crainte, la probabilité d’être effectivement touché par la maladie d’Alzheimer est jugée comme importante par plus du tiers de la population.

La moitié des Français concernés par la maladie d’Alzheimer

Une personne sur deux affirme connaître ou avoir connu une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Quatre personnes sur cinq pensent d’ailleurs que le nombre de malades est plus important aujourd’hui qu’il y a dix ans.

La crainte de la maladie d’Alzheimer est telle qu’un tiers des Français ont déjà soupçonné une maladie d’Alzheimer chez une personne de leur connaissance et 12 % chez eux-mêmes.

Une ignorance encore importante face à la maladie

Le public interrogé dans le cadre de cette étude estime être mal informé sur de nombreux aspects de la maladie d’Alzheimer :

  • cette ignorance porte sur la maladie en général chez plus de la moitié des Français,
  • près des deux tiers affirment ne pas bien connaître les symptômes de la maladie d’Alzheimer,
  • le diagnostic, qu’il s’agisse des professionnels compétents ou des méthodes de dépistage, est également mal connu par près de 7 Français sur 10.
  • quant à la prévention, c’est à ce niveau que le public se sent le moins bien informé.

Par exemple, les trois quarts des Français ignorent qu’il existe des comportements susceptibles de réduire le risque d’être touché par la maladie d’Alzheimer. La même proportion de personnes pense que cette démence est souvent héréditaire, alors que les formes familiales de la maladie d’Alzheimer sont très rares (moins de 1 % des cas).

Les Français optimistes quant à la recherche sur Alzheimer

Malgré l’appréhension que suscite la maladie d’Alzheimer, le public est assez confiant dans l’avenir de la recherche sur la maladie :

Entre 7 et 8 Français sur 10 estiment que, d’ici dix ans, la recherche permettra de mieux diagnostiquer la maladie d’Alzheimer et d’en ralentir la progression.

Cet optimisme a néanmoins ses limites : six français sur dix ne croient pas que la recherche pourra un jour guérir la maladie d’Alzheimer.

Dans cet optique de recherche pour améliorer le quotidien des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, la Fondation Recherche d’Alzheimer mène une opération de soutien pour « Mettre Alzheimer K.O. », grâce à un don de 2 €. Pour participer et faire don de cette somme finalement insignifiante au niveau personnel, mais qui accumulée peut faire avancer la recherche, envoyez par SMS « DON2 » au numéro 92 500.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes