Les causes de la maladie de Parkinson

Malgré des années de recherche, les causes de la maladie de Parkinson restent inconnues. La plupart des scientifiques estiment que cette pathologie neurologique est due à une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux, susceptibles de varier d’une personne à l’autre.

Les causes de la maladie de Parkinson

La perte de dopamine

C’est la mort progressive de certaines cellules nerveuses d’une zone du cerveau appelée la substance noire qui cause les symptômes de la maladie de Parkinson. Ces cellules du système nerveux, les neurones, produisent un messager chimique appelé la dopamine, responsable notamment du contrôle des mouvements. La lente perte de neurones et la baisse du niveau de dopamine qui en résulte entraînent une activité cérébrale anomale. Cette dégénérescence cause les symptômes de la maladie de Parkinson et les différents troubles qui se manifestent progressivement au fil de l’évolution de la pathologie.

Les causes exactes de la maladie de Parkinson sont inconnues, mais plusieurs facteurs favorisent la dégénérescence des neurones. Il est en effet généralement admis qu’une interaction entre des prédispositions génétiques et des facteurs environnementaux entraîne la maladie de Parkinson.

Les causes génétiques de la maladie de Parkinson

Les scientifiques ont identifié des mutations génétiques susceptibles d’être l’une des causes de la maladie de Parkinson. Ces mutations sont néanmoins peu courantes, sauf dans des formes rares et héréditaires de la maladie (environ 5 % des cas de Parkinson).

La recherche a identifié 21 variants génétiques qui semblent être des facteurs de risques, sans pour autant constituer de véritables causes de la maladie de Parkinson. Les chercheurs s’intéressent au rôle des gènes dans les formes héréditaires de la maladie, afin de mieux comprendre le processus de destruction des cellules nerveuses. Ces recherches permettent aussi d’identifier d’éventuels facteurs protecteurs.

Les causes environnementales de la maladie de Parkinson

Au-delà de la génétique, l’environnement semble jouer un rôle important. L’exposition à certains facteurs environnementaux et à diverses toxines est susceptible d’être l’une des causes de la maladie de Parkinson ou du moins de constituer un facteur de risque. Ces toxines détruiraient de manière sélective les neurones dopaminergiques, dont la perte entraîne la maladie de Parkinson.

Les principaux facteurs environnementaux mis en cause dans la maladie de Parkinson sont :

  • le manganèse,
  • le monoxyde de carbone,
  • le sulfure de carbone,
  • certains métaux lourds,
  • certains pesticides (roténone, paraquat…).

Une neurotoxine, appelée MPTP, peut être considéré comme une cause immédiate et permanente de la maladie de Parkinson. Ce produit, dont des traces ont été trouvées dans de l’héroïne dans les années 1980, a entraîné une forme sévère de la pathologie chez les consommateurs de drogue contaminée. La MPTP est aujourd’hui largement utilisée dans les études sur le développement de la maladie de Parkinson.

Certains médicaments entraînent des symptômes parkinsoniens (maladies légèrement différentes de Parkinson).

Néanmoins, l’exposition à un facteur environnemental n’est pas une cause suffisante de la maladie de Parkinson. La majorité des personnes exposées à des toxines ne développent pas la maladie. En fait, il n’existe aucune preuve scientifique probante qu’un facteur environnemental seul puisse être considéré comme une cause de la maladie de Parkinson.

Les corps de Lewy, un pas vers la découverte des causes de la maladie de Parkinson

Des scientifiques ont également constaté de nombreux changements dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie de Parkinson, même s’ils n’en connaissent pas encore les causes. Ces changements comprennent :

  • La présence de corps de Lewy:
    Les dépôts de substances spécifiques dans les cellules du cerveau, appelés corps de Lewy, constituent des indicateurs microscopiques de la maladie. Les scientifiques pensent que les corps de Lewy sont une piste importante pour comprendre les causes de la maladie de Parkinson et trouver un nouveau traitement.
  • L’alpha-synucléine trouvée dans les corps de Lewy :
    Bien qu’on trouve de nombreuses substances dans les corps de Lewy, les chercheurs suspectent la protéine appelée alpha-synucléine de jouer un rôle important. Elle s’y accumule d’une telle manière que les cellules ne peuvent s’en libérer. Cette piste est également largement explorée dans la recherche des causes de la maladie de Parkinson.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La maladie de Parkinson en Ehpad

La maladie de Parkinson en Ehpad

La maladie de Parkinson conduit progressivement à la perte d’autonomie de l’individu. Les traitements actuellement disponibles retardent seulement le déclin. Aussi, il arrive un jour où la question de la prise en charge quotidienne du patient devient inéluctable. Alors que le maintien à domicile s’avère souvent risqué, l’accueil du malade de Parkinson en Ehpad permet d’adapter le suivi médical.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici