Les symptômes de la maladie d’Alzheimer

Les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer se manifestent par une multiplication des troubles de la mémoire. Pour autant, tout oubli n’est pas l’apanage de cette pathologie neurodégénérative : les personnes âgées souffrent fréquemment de perte de mémoire sans autre cause que les effets de l’âge. Dès lors, comment reconnaître les premiers signes réels ?

Les symptômes de la maladie d’Alzheimer

L’apparition progressive des symptômes de la maladie d'Alzheimer

Actuellement incurable, la dégénérescence cérébrale associée à la maladie d’Alzheimer progresse le plus souvent vers la démence et la perte d’autonomie. L’évolution de cette pathologie est très lente et les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer se déclarent en général vers 70 ans.

Souvent, la consultation médicale intervient tardivement, lorsque la vie quotidienne de la personne âgée est déjà fortement perturbée par les symptômes de la maladie d’Alzheimer et que la famille constate qu’elle a besoin d’aide au quotidien. Or, un diagnostic précoce est aujourd’hui essentiel pour freiner l’évolution de cette pathologie et mieux vivre le plus longtemps possible.

La multiplication et la coexistence de différents signes cognitifs et comportementaux doivent inquiéter l’entourage. Même si la personne concernée ne se plaint pas, il peut s’agir de symptômes de la maladie d’Alzheimer. La connaissance de ces signes est importante pour la détection précoce de la maladie et une prise en charge rapide de la personne âgée.

Les symptômes cognitifs de la maladie d’Alzheimer

Les symptômes de la maladie d’Alzheimer peuvent être d’ordre cognitif, c’est-à-dire toucher les facultés intellectuelles et mentales. Ils sont dus aux lésions cérébrales touchant le cerveau.

  • Pertes de mémoire : les troubles répétés de la mémoire sont le symptôme le plus révélateur de la maladie d’Alzheimer. Alors que la mémoire à long terme (souvenirs d’enfance…) est préservée, la mémoire épisodique (des faits récents) est rapidement touchée. Le malade oublie des rendez-vous, des noms de proches, ne termine pas ce qu’il fait et cherche des objets.
  • Difficultés à accomplir les tâches courantes : le malade a du mal à accomplir des actes du quotidien : cuisiner, écrire, mâcher… Ce symptôme de la maladie d’Alzheimer entraîne une perte d’autonomie progressive.
  • Problèmes d’expression : le patient « cherche ses mots » : il ne peut parler clairement, faire des phrases correctes… L’orthographe et l’écriture vont devenir de moins en moins compréhensibles. Le fonctionnement intellectuel, la logique et le raisonnement sont perturbés.
  • Désorientation dans l’espace et dans le temps : l n’est pas rare que les personnes souffrant d’Alzheimer se perdent dans leur propre quartier ou oublient en quelle année nous sommes.
  • Difficultés face aux notions abstraites : le malade a du mal à accomplir des opérations abstraites, comme établir le solde de son compte-chèques.

Dépister les troubles cognitifs

Les symptômes comportementaux de la maladie d’Alzheimer

La personne atteinte de la maladie d’Alzheimer présente aussi des symptômes affectifs, émotionnels et comportementaux.

    • Changements d’humeur et troubles affectifs : sans raison, la personne atteinte d’Alzheimer n’est plus la même : elle se renferme, s’isole et devient moins active. Des changements d’humeur peuvent apparaître. Parfois, elle fait preuve d’obsessions maladives et d’une méfiance exagérée envers son entourage.

Les signes associés à ces symptômes de la maladie d’Alzheimer sont :

    • l’apathie (perte de la motivation),
    • l’irritabilité (accès de colère),
    • l’euphorie (joie déplacée),
    • la dépression (découragement, dévalorisation).
  • Troubles du comportement : les principales manifestations des symptômes comportementaux de la maladie d’Alzheimer sont :
    • la déambulation : le malade marche sans but précis, il erre au point qu’on parle de risque de fugue.
    • les troubles du sommeil et de l’appétit : le malade souffre d’insomnie, se lève au milieu de la nuit et dort dans la journée. Il peut avoir des comportements de grignotage compulsif ou encore soudain changer de goût.
    • les hallucinations : il discute avec une personne imaginaire ou voit des animaux dans la pièce. Il s’agit toutefois plus souvent du symptôme d’un trouble apparenté à la maladie d’Alzheimer : la maladie à corps de Lewy.
    • la désinhibition : il peut crier dans la rue, voire se déshabiller en public.
    • l’agressivité : le malade refuse l’aide qu’on lui propose. Il s’y oppose par la parole, des gestes violents, un refus de s’alimenter ou encore de faire sa toilette et d’aller se coucher.

Nos outils

Test de Mc Nair Faire une simulation

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la démence la plus fréquente en France. Elle touche essentiellement les personnes âgées et entraîne progressivement la perte d’autonomie. Les consultations mémoire permettent de poser le diagnostic, avant de mettre en place une prise en charge adaptée.

Lire la suite

Les causes de la maladie d’Alzheimer

Les causes de la maladie d’Alzheimer

Les causes de la maladie d’Alzheimer restent un mystère pour les scientifiques. Plusieurs facteurs de risque ont cependant été découverts et il est important de les connaître pour tenter de retarder au maximum la survenue de cette démence.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :