Perte d’autonomie : faut-il se séparer de son animal de compagnie ?
Le 10/10/2017 - Actualités

La question des animaux de compagnie préoccupe beaucoup de seniors en perte d’autonomie. Est-il possible de garder son compagnon malgré tout ? Dans quel cas est-il nécessaire de s’en séparer ? Quelles solutions pour s’assurer du bonheur de l’animal ? Découvrez les conseils de Cap Retraite pour assurer votre bien-être et celui de votre fidèle compagnon.

Perte d’autonomie : faut-il se séparer de son animal de compagnie ?

Est-il temps de se séparer de son animal ?

Les animaux de compagnie sont souvent de fidèles compagnons de longue date, auxquels nous sommes très attachés. Lorsqu’on commence à perdre en autonomie, la question difficile de garder son animal se pose. Dans la mesure où vous êtes capable de vous occuper de l’animal et de subvenir à tous ses besoins (balades, toilette, nourriture), sans que cela vous épuise, tout va bien. Il est même très bon d’avoir un animal à ses côtés, car les bienfaits des animaux de compagnie sur la perte d’autonomie ont été mis en lumière à de nombreuses reprises.

Cependant, si le bien-être de l’animal est en jeu, et qu’il ne reçoit pas les soins dont il a besoin, car il vous ait difficile de vous en occuper, la question se pose. Si l’animal est malheureux, son comportement s’en ressentira, et vous souffrirez aussi de le voir malheureux. D’un autre côté, il faut également penser à votre sécurité. En effet, de nombreuses chutes de personnes âgées sont provoquées par leurs animaux domestiques : le chien tire trop fort sur la laisse, vous saute dessus, ou le chat se balade dans vos pieds… Bien qu’il s’agisse du comportement normal de l’animal, s’il vous met en danger, il faut réfléchir à des solutions.

Enfin, si vous entrez en maison de retraite ou en EHPAD, de nombreux établissements refusent les animaux. Un problème à anticiper pour éviter une séparation trop brusque et douloureuse, pour vous comme pour l’animal, et pour trouver une solution qui vous garantit un bel avenir pour votre compagnon.

Comment assurer le bonheur de l’animal ?

Dans le cas où la séparation est la seule possibilité, il existe des solutions pour assurer le bonheur de l’animal. De nombreuses associations sont présentes partout en France, pour recueillir les animaux que les propriétaires ne peuvent garder, tous âge et espèces confondus. On retrouve les grands réseaux comme la SPA ou encore Croc-Blanc, mais il existe plein de petites associations locales également.

Une autre option pour garder un œil sur votre animal et avoir des nouvelles : vous pouvez mettre une annonce dans votre commune ou proposer l’animal à votre famille, vos amis ou voisins… Si vous connaissez la personne, vous saurez que l’animal est entre de bonnes mains, et pourrait peut-être même le revoir de temps en temps !

Enfin pour les animaux âgés, il existe des maisons de retraite dédiées à nos amis à quatre pattes. On retrouve par exemple la Fondation Assistance Aux Animaux, qui dispose de maisons de retraite partout en France pour animaux, où chiens et chats se baladent librement et reçoivent tous les soins pour profiter d’une fin de vie paisible.

Des solutions pour garder son animal de compagnie

Bien qu’elles soient encore trop rares, il existe des maisons de retraite qui acceptent les animaux de compagnie. Simplement, il faut que le résident s’occupe de l’hygiène de l’animal. Attention donc, même en maison de retraite, il faut être en mesure de vous occuper de votre animal.

Si vous ne vous sentez pas capable d’apporter les soins nécessaires à votre compagnon, à domicile ou en maison de retraite, pourquoi ne pas demander de l’aide ? Soit à vos proches, soit en postant une annonce dans votre commune. En effet, certaines personnes s’occupent de promener les chiens ou d’apporter les soins nécessaires au chat pour un petit complément de revenus.

Enfin, peut-être avez-vous parmi vos voisins un amoureux des animaux qui peut passer de temps en temps s’occuper un peu de l’animal ? N’hésitez pas à en parler autour de vous et à vos proches, il est souvent possible de trouver des solutions à travers une aide de proximité.

 

Se résoudre à se séparer de son animal de compagnie est une épreuve difficile pour nombre de seniors. Parlez-en autour de vous pour essayer de garder votre animal le plus longtemps possible, et trouver des solutions avec l’aide de vos proches. Si la séparation est nécessaire, anticipez au maximum pour trouver une association dans laquelle l’animal sera heureux.

Laissez un commentaire

Vous pouvez réagir à cet article en laissant un commentaire

Articles connexes