Grippe : qui peut se faire vacciner à la pharmacie ?
Le 14/10/2018 - Actualités

La campagne de vaccination contre la grippe a commencé début octobre. Dans certaines régions, il sera possible de se faire vacciner en pharmacie. Qui est concerné ?

Qui est concerné par la vaccination en pharmacie ?

Au regard de la faible proportion de personnes à risque se faisant vacciner contre la grippe chaque année, le gouvernement français a tenté une expérimentation dès la saison grippale précédente et l’élargit cette année. Le principe : le vaccin pourra être administré aux publics à risque par leur pharmacien.

Cette année sont concernées par cette mesure l’ensemble des personnes dites à risque :

  • les personnes âgées de 65 ans et plus,
  • les personnes atteintes de maladies chroniques (notamment le diabète, les insuffisances respiratoires et les maladies cardio-vasculaires),
  • les personnes obèses morbides,
  • les femmes enceintes,
  • le personnel médical ou en contact avec des personnes fragiles.

Les « primo-accédants » à la vaccination (patients recevant le vaccin pour la première fois) pourront également demander au pharmacien de les vacciner, alors qu’ils étaient exclus de ce dispositif l’an passé.

Rappelons que la saison grippale 2017-2018 a fait 13 000 victimes, dont 93 % de personnes âgées. C’est dire l’importance de faciliter l’accès au vaccin de la grippe pour les seniors les plus vulnérables.

Dans quelles régions peut-on faire le vaccin en pharmacie ?

L’an passé, seulement deux régions ont participé à l’expérimentation. Quelque 160 000 vaccins ont tout de même été administrés dans ce cadre.

Pour la saison grippale 2018-2019, les seniors et autres personnes à risque pourront bénéficier de la vaccination en pharmacie dans quatre régions :

  • Nouvelle-Aquitaine,
  • Auvergne-Rhône-Alpes,
  • Hauts-de-France,
  • Occitanie.

Dès la saison suivante (2019-2020), le dispositif pourrait être disponible dans tout le territoire.

La vaccination en pharmacie répond-elle aux besoins des seniors ?

Les personnes concernées par la vaccination en pharmacie apprécient cette nouvelle possibilité et lui accordent une note de 9,6 sur 10, d’après un sondage Ipsos publié le 20 septembre dernier.

Les bénéficiaires de la mesure citent les avantages suivants de l’administration du vaccin de la grippe par le pharmacien :

  • simplicité de la démarche (8 sur 10),
  • facilité d’accès (8 sur 10),
  • rapidité de l’acte (près de 8 sur 10).

Une minorité d’usagers ont néanmoins les craintes suivantes :

  • mauvaise coordination entre le pharmacien et le médecin traitant (2 sur 10),
  • manque de suivi médical (3 sur 10).

Les médecins partagent cette inquiétude quant au risque de manque de suivi médical si les patients recourent à la vaccination contre la grippe en pharmacie. Ils accordent ainsi une note plus faible (4,8 sur 10) à cette nouvelle mesure.

Ce dispositif pourrait pourtant soulager le désengorgement des cabinets médicaux et peut-être augmenter le taux de vaccination des plus de 65 ans, en baisse depuis 2008, d’après l’OCDE.

Ainsi, le taux de seniors vaccinés entre 2000 et 2008 oscillait autour des 65 %, alors qu’il ne concernait plus que la moitié des 65 ans et plus en 2015.

La vaccination en pharmacie sera-t-elle la solution pour mieux protéger les seniors contre la grippe ? Affaire à suivre…

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.7/5 - 3 votes - Votre vote :

Articles connexes