shutterstock_282561065 Alors que le macaron S suscite un vif débat ces derniers jours, une étude américaine démontre qu’arrêter de conduire accélère la perte d’autonomie physique et mentale des seniors.

Un macaron S pour les seniors au volant

La conduite des seniors se trouve ces derniers jours au centre d’un débat, après le lancement du macaron S par l’association Signal Senior. L’idée est simple : les personnes âgées qui ne se sentent plus rassurées sur la route peuvent placer à l’arrière de leur véhicule un autocollant permettant aux autres automobilistes de les identifier aisément et de redoubler de vigilance.   Aujourd’hui, quelque 16 % des automobilistes ont 65 ans et plus et leur chiffre ne fera qu’augmenter avec le vieillissement de la population. Si les seniors sont moins souvent victimes d’accidents de la circulation, 49 % des personnes tuées sur les routes sont âgées de 65 ans et plus. Et leurs blessures sont plus sérieuses que chez le reste de la population en raison de leur fragilité physique.   La conduite des seniors représente donc un défi et les mesures envisagées par les services publics ont été repoussées, car jugées discriminantes (visite médicale, test de conduite, etc.) Le macaron S pourrait offrir un début de solution, surtout qu’arrêter la conduite n’en est pas une, comme le montre une étude américaine, publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society.

L’arrêt de la conduite néfaste pour la santé des seniors

D’après une revue de 16 études passées au peigne fin par une équipe de la Mailman School of Public Health, l’arrêt de la conduite double les risques de développer des symptômes dépressifs chez les seniors de 55 ans et plus. Pour les seniors, la conduite est en effet synonyme d’indépendance et souvent nécessaire pour continuer à participer à la vie de la cité. Or, d’après l’une des études répertoriées, les seniors qui abandonnent le volant voient leur cercle de relations sociales se réduire de 51 %.     Ce déclin de l’activité sociale est du reste plus prononcé chez les femmes. Deux études établissent un lien entre l’arrêt de la conduite et la mortalité. Chez les seniors qui ont abandonné le volant, la probabilité de décéder dans les trois ans est de quatre à six fois plus élevée que chez ceux qui continuent à conduire, d’après la première étude. Tandis que la seconde a observé une hausse de 68 % du risque de mortalité à cinq ans.     D’autre part, le déclin des capacités cognitives et la perte d’autonomie des seniors qui ont arrêté de conduire est tel que la probabilité d’une entrée en institution est augmentée par cinq. Aussi, comme l’écrit le principal auteur de l’étude, Dr Guohua Li, la conduite est « plus qu’un privilège pour les seniors », elle assure le maintien de leur autonomie et de leur liberté.

Note de l’article (4 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Elsa Blanc,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maison de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements dans lequel, il s'agit de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes âgées. Les…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les Résidences Services Seniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrés en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles, qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées, en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent, dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus

Perte d'autonomie

Prévenir la dépendance est primordial pour bien vieillir. Si la perte d’autonomie s’installe, il existe des solutions pour garantir une bonne qualité de vie.

En savoir plus

Maintien à domicile

Le maintien à domicile au grand âge est un défi. Pour le relever en toute sécurité, il doit être préparé minutieusement.

En savoir plus

Accidents et chutes à domicile

Les chutes sont un véritable fléau pour les personnes âgées. Les accidents à domicile peuvent être évités en prenant des mesures adaptées.

En savoir plus

Aménagement du domicile

Adapter son logement au vieillissement permet de continuer à vivre à domicile en toute sécurité. La perte d’autonomie impose divers aménagements.

En savoir plus