15 millions d’euros pour créer 3 000 logements en résidence autonomie. C’est le budget débloqué par la CNSA (caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) pour la caisse d’assurance retraite. L’objectif : inviter les conseils départementaux à développer leur parc d’habitations pour les personnes âgées à venir. 

En effet, avec 3 millions de seniors en perte d’autonomie prévus d’ici à 2030, les départements doivent anticiper les demandes de logements sénior, notamment dans les régions les moins équipées. Zoom sur ce projet inédit.

Qu’est-ce qu’un logement en résidence autonomie?

Une résidence pour seniors à vocation sociale

Les logements autonomie sont destinés aux personnes âgées non dépendantes, souhaitant vivre dans un lieu sécurisé et adapté à leur grand âge. Ces résidences pour senior actif sont :

  • Composées en moyenne d’une cinquantaine d’appartements privés (de type F1, F2 et plus rarement F3).
  • Conçues avec un accès à des parties communes pour la restauration, la blanchisserie et les activités.
  • Associées à des services collectifs. 
  • Localisées à proximité des commerces et des commodités.

Le rôle des résidences autonomie ? Proposer le compromis idéal entre le maintien à domicile et l’hébergement en Ehpad, tout en préservant l’indépendance des personnes âgées.

À qui bénéficie ces logements autonomies?

Ces logements pour personnes âgées autonomes, ou en légère perte d’autonomie, sont pensés et conçus pour accueillir les retraités à la recherche d’un environnement sécurisé, dans lequel vivre en toute indépendance et profiter des services collectifs avec un loyer abordable.

Pour en bénéficier, ces aînés doivent remplir quelques critères d’admission:

  • Être âgés de plus de 60 ans
  • Avoir une perte d’autonomie à GIR 5 ou 6*. Un GIR 4 est toléré sous l’accord conventionné d’un EHPAD et d’un SSIAD (services de soins infirmiers à domicile) ou SPASAD (services polyvalents d’aide et de soins à domicile).
  • Percevoir un revenu modeste.

* À savoir qu’une personne âgée catégorisée :

GIR 6 est suffisamment autonome pour gérer son quotidien. 

GIR 5 dépend d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

GIR 4 est soit handicapée ou a des difficultés pour se coucher et se lever malgré sa bonne motricité.

De nouvelles résidences autonomie

Pourquoi créer de nouveaux logements pour senior?

Aujourd’hui, un peu plus de 100 000 personnes sont logées dans des résidences autonomie. Un nombre qui tend à se multiplier par 1,5 à 2,5 en 2030. En effet, selon les projections de population de l’Insee 2020, la hausse de la population d’ici à 2070 concernerait en majorité les personnes âgées de 65 ans ou plus. Soit 21 millions prévus pour 2030, affirme la DRESS.

Projection de la population de 2025 à 2070 en vue de développer des résidences autonomie
Projection de la population en % par groupe d’âge selon l’Insee.

Avec elle, découle une augmentation de demande pour des structures adaptées. Sauf qu’à moins de 2800 établissements, l’offre de résidences pour personnes âgées autonomes s’avère insuffisante pour les années à venir. Surtout dans les 79 départements sous-dotés et les territoires d’Outre-mer où ces structures sont inexistantes.

Avec cette nouvelle mesure, l’assurance retraite espère rééquilibrer les compteurs pour loger les prochains aînés dans le besoin : 108 000, d’après les estimations.

Une initiative en accord avec les dispositions de la loi 3DS, relative à la différenciation, la décentralisation, la déconcentration, et portant diverses mesures de simplification de l’action publique locale.

Nouvelles maisons individuelles pour seniors: le plan d’action 

Aidée par le crédit Ségur de la santé, la CNSA débloque 15 millions d’euros à l’assurance retraite pour honorer ce projet inédit. Un budget qui s’ajoute au 22, 5 millions d’euros annoncés en mars dernier pour :

  • Rénover les résidences.
  • Créer un tiers lieu dans les établissements. C’est-à-dire, des espaces où le travail se mélange à d’autres aspects de la vie en collectif. Par exemple avec la création d’un potager communautaire, d’une vie de quartier avec des logements étudiants ou des crèches, etc.
  • Proposer des prestations intellectuelles pour accompagner les gestionnaires des chantiers.

Pour mener à bien cette initiative, les conseillers départementaux doivent décider du nombre de logements à implanter avant le 15 septembre 2022 auprès de la CNSA.

Fin 2022, un appel à la candidature sera lancé envers les organismes gestionnaires pour étendre ou créer les résidences. Les chantiers devront commencer avant la date limite du 30 juin 2026.

Chaque logement pourra ainsi recevoir jusqu’à 5000 euros de subvention (6000 euros en Corse et Outre-mer), cumulés aux aides du conseil départemental ou de la caisse régionale de l’assurance retraite.

résidence autonomie

Tarif résidence autonomie : quel budget prévoir pour les résidents?

Avec des prestations et services différents des maisons de retraite ou Ehpad, les loyers des logements autonomes sont volontairement modérés. Le tarif de ces habitations varie notamment selon leur localisation, la taille de l’appartement, les équipements à disposition et les services inclus.

Pour financer leur loyer, les résidents peuvent solliciter les aides publiques, telles que:

  • L’APL (l’aide personnalisée au logement).
  • L’APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).
  • L’ASH (l’aide sociale à l’hébergement).

Depuis leur apparition en France dans les années 1980, les foyers logements, restructurés en résidences autonomie en 2016, abritent des millions de personnes âgées. Pour préserver leur indépendance et leur bien-être social, ces structures sont régulièrement optimisées au fil des décennies et les besoins d’une population vieillissante.

Sophie , Conseillère Cap Retraite

Trouver une Résidence près de chez vous n’a jamais été si facile!

SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Accédez à notre Comparateur

SERVICE GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Note de l’article (4 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Cindy C.,

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maisons de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements. Pour bien choisir, il est important de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les résidences services séniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrées en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus