Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

La vie en société peut susciter maintes questions sur les droits et devoirs des résidents. La maison de retraite est un lieu de vie et doit donc assurer une continuité de la vie à domicile. Mais la liberté des uns ne s’arrête-t-elle pas là où commence celle des autres ? La question de la consommation d’alcool en maison de retraite peut être épineuse. De nombreux établissements ont tout de même réussi à trouver un équilibre. Un aspect à considérer lorsqu’on cherche une résidence adaptée aux besoins et attentes d’une personne âgée…

Faut-il interdire l’alcool en maison de retraite ?

Si les Français boivent aujourd’hui moins de vin qu’il y a trente ans, les personnes âgées de 65 ans et plus sont restées des consommateurs réguliers. Près de quatre seniors sur dix en boivent ainsi régulièrement.

Le petit verre de rouge servi avec le repas est un plaisir que de nombreuses personnes âgées accueillies en maison de retraite souhaitent pouvoir conserver.

Boire un verre permet de rapprocher les individus et d’améliorer l’humeur morose. Plusieurs études prêtent également des effets bénéfiques à la consommation modérée d’alcool. Dans ces conditions, l’alcool n’a-t-il pas naturellement sa place en maison de retraite ?

La question se pose souvent pour les directeurs d’établissements, qui doivent jongler entre les droits des résidents de la maison de retraite et leur sécurité. En effet, les personnes âgées ne sont pas à l’abri des risques d’alcoolisme. Les résidents de maison de retraite sont d’ailleurs souvent plus vulnérables aux effets délétères de l’alcool.

Les risques de l’alcool pour les résidents en maison de retraite

Les dangers de l’alcool sont bien connus, ils sont souvent décuplés chez les personnes âgées :

  • Une consommation d’alcool aiguë ou chronique a une influence négative sur le fonctionnement cérébral et risque de provoquer ou d’accentuer des troubles cognitifs (d’après l’HAS).
  • Le risque d’alcoolisme chez les résidents de maison de retraite est bien réel. Avec l’âge, le résident fait face à des douleurs liées à diverses pathologies, l’entrée en maison de retraite peut être vécue comme une rupture… En outre, le deuil à la suite de la perte du conjoint et bien d’autres facteurs psychologiques, physiques ou financiers peuvent accroître la consommation d’alcool et favoriser la dépendance.
  • Lorsque la personne vieillit, sa tolérance à l’alcool faiblit et les effets de la boisson s’accentuent. Le métabolisme fonctionne moins bien et le buveur âgé risque d’avoir plus de problèmes de coordination, de mémoire et d’équilibre. Le risque de chute est donc accru, ce qui représente un danger pour le résident en maison de retraite.
  • L’alcool modifie aussi le métabolisme des médicaments : leur effet peut être diminué ou au contraire accru (avec les effets secondaires associés). Les résidents en maison de retraite reçoivent souvent de nombreux médicaments en raison de pathologies multiples. L’alcool peut alors interférer avec leur traitement.

Au regard de ces facteurs dont le directeur de la maison de retraite doit tenir compte, certains établissements limitent la « consommation abusive » d’alcool dans leur règlement.

Le bon équilibre entre le respect de la liberté et la sécurité des résidents

La maison de retraite est un lieu de vie pour le résident. Elle doit donc respecter au maximum la liberté de la personne accueillie et ses choix, notamment en matière de consommation d’alcool.

Avec la perte d’autonomie, les libertés et plaisirs des résidents sont déjà limités. De nombreux directeurs et médecins coordonnateurs de maison de retraite estiment qu’il est important de respecter ce « plaisir de l’oralité », un des derniers qui leur reste (Faut-il interdire l’alcool en Ehpad ? Mémoire des docteurs F. Collomp et Cl. Rabatel).

Plusieurs résidences interdisent l’alcool aux résidents vulnérables, voire à l’ensemble des personnes accueillies. Le défi est en effet réel pour le directeur et le médecin coordonnateur de la maison de retraite : il s’agit d’offrir la meilleure prise en charge médicale, en limitant les risques sanitaires, mais aussi de protéger les autres résidents.

Pourtant, interdire l’alcool en maison de retraite peut avoir l’effet inverse. La consommation d’alcool pour certains résidents est un besoin dont il faut tenir compte. Une interdiction pure et simple peut entraîner une consommation cachée bien plus dangereuse. En outre, un à deux verres quotidiens peuvent être bénéfiques pour la santé et le moral.

Chaque maison de retraite a sa façon de traiter la question et sera plus ou moins permissive au sujet de l’alcool. Le pichet de rouge pourra être présent sur les tables à la salle à manger, le personnel s’assurant notamment que les personnes souffrant de troubles cognitifs ne se servent pas malencontreusement.

Si la question de l’alcool en maison de retraite est importante pour vous ou pour votre proche âgé, renseignez-vous de la politique de l’établissement. La maison de retraite peut notamment inclure une prise en charge spécifique dans le projet de vie du résident et dans le contrat signé lors de l’admission.

Note de l’article (7 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (3)

Réagissez, posez une question…

  1. MONTEIL DANY

    Bonsoir,
    Je pense qu’il faut autoriser l’alcool de temps à autre en maison de retraite.
    Il fait parti des plaisirs de la vie.
    Je n’ai pas l’âge de la retraite mais bientôt (dans 3 ans) et je préfère la bière au vin.
    Et de temps à autre un whisky-coca.
    Oui à l’alcool dans la limite du raisonnable ou un peu plus s’il y a une fête : champagne.
    Cela permet de garder un meilleur moral, car en vieillissant les plaisirs se restreignent du aux problèmes de santé.
    Voilà mon opinion.
    Cordialement.

    Répondre
  2. DUMONT MONIQUE

    un verre de vin peut-être autorisé le midi. Des résidents plus résistants peuvent
    A voir avec les médecins car des résidents plus forts peuvent en absorber 2 ou 3….
    La surveillance doit être surveillée.

    Répondre
  3. GARCIA Sylvette

    Bonjour,
    Favorable au verre de vin lors des repas. Le résidence précise si il désire un verre de vin, ce dernier lui est servi à lui et pas au voisin ou voisine qui le lui donneront par gentillesse. Ou tout simplement le réserve aux dimanche et jours de fêtes. Bien entendu en fonction de la pathologie.
    Salutations.
    SG

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maison de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements dans lequel, il s'agit de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes âgées. Les…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les Résidences Services Seniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrés en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles, qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées, en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent, dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus