Les tests de dépistage d’Alzheimer

Il n’est pas encore possible de déceler la maladie d’Alzheimer à un stade précoce. Cette pathologie s’installe progressivement dans le cerveau, pendant plus d’une vingtaine d’années avant qu’apparaissent des signes visibles. Souvent, le diagnostic et donc la prise en charge arrivent tardivement, malgré l’existence des consultations mémoire. La mise en place de tests de dépistage de la maladie d’Alzheimer est donc un enjeu de taille.

Les tests de dépistage d’Alzheimer

Les consultations mémoire pour le dépistage d’Alzheimer

Dans le cadre des plans Alzheimer successifs, le gouvernement a encouragé la création de consultations mémoire pour favoriser le diagnostic et le dépistage d’Alzheimer. Il en existe plus de 500 en France.

Ouverts à toute personne présentant des troubles de la mémoire ou des troubles cognitifs (raisonnement, jugement, compréhension…), ces lieux d’examens, d’informations et d’accompagnement proposent une évaluation complète de l’état cérébral des patients :

  • bilan clinique,
  • interrogatoire du patient (au cours duquel le test Folstein [appelé en anglais test MMS ou encore test MMSE, et comprenant diverses questions permettant d’évaluer les troubles cognitifs] et celui de Dubois sont appliqués),
  • évaluation psychologique,
  • examens biologiques,
  • examens d’imagerie médicale.

Ces examens de dépistage d’Alzheimer permettent de rassurer le patient ou de déterminer avec fiabilité l’existence d’un syndrome démentiel.

Il est ensuite possible d’envisager la prise en charge adaptée :

Le dépistage d’Alzheimer est réalisé soit en hôpital, soit auprès de neurologues libéraux, en partenariat avec les médecins généralistes. En cas de diagnostic complexe, les patients sont dirigés vers les Centres Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR).

Des tests pour améliorer le dépistage de la maladie d'Alzheimer

Il est cependant rare de déceler la maladie d’Alzheimer à un stade très précoce : les symptômes de ne sont pas visibles et sont aussi fréquemment minimisés. Pourtant une prise en charge rapide permettrait d’améliorer le bien-être du malade.

Des tests de dépistage de la maladie d’Alzheimer sont donc en voie de développement pour établir un diagnostic probant de l’évolution potentielle de l’état cérébral des patients, avant qu’ils n’atteignent le stade de la démence et de la dépendance caractéristiques de la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs ont en effet découvert que les premières lésions cérébrales pouvaient apparaître vers 30-40 ans, pour ne révéler les premiers symptômes de la maladie que 25 à 30 ans plus tard ! La recherche se penche donc sur des moyens de dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer. D’autant plus que la démence sénile risque de s’étendre considérablement avec le vieillissement de la population.

Dépister les troubles cognitifs

La nécessité de plusieurs tests de dépistage d'Alzheimer pour se prononcer

S’appuyer sur un seul test de mémoire pour le dépistage d’Alzheimer n’est évidemment pas suffisant pour déterminer si une personne est atteinte ou non de la maladie. Le Pr Bruno Dubois (INSERM, Hôpital de la Salpêtrière Paris), avec une équipe de chercheurs, s’est donc penché sur le problème : le but est d’élaborer toute une série de tests permettant de détecter les « anomalies de la fonction amnésique».

Selon le Pr Dubois, « le croisement des résultats de ces tests, même s’ils ne sont pas fiables à 100 %, permet un dépistage de la maladie d’Alzheimer à un stade précoce ».

Il existe aujourd’hui plusieurs tests Alzheimer comme le test MMSE, encore appelé test MMS ou Folstein. Des sites proposent même des tests de dépistage d’Alzheimer en ligne (à titre indicatif).

Les tests se basent ainsi sur plusieurs domaines d’études :

  • neurophysiologie,
  • tests de mémoire (analyse du processus de mémorisation : enregistrement, stockage, restitution de l’information),
  • neuro-imagerie (IRM)
  • détermination de marqueurs biologiques, mesurant les variations des neurotransmetteurs.

Aujourd’hui, les recherches se poursuivent sur le sujet. Par exemple, une équipe de chercheurs français de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a présenté en 2009 un test de dépistage d’Alzheimer en 20 minutes. Ce dernier utilise l’imagerie du cerveau (IRM) pour analyser l’épaisseur de la matière grise des patients, le cortex, une zone particulièrement atteinte par la maladie. Cette technique de dépistage d’Alzheimer, mise au point par l’équipe du Dr Celsis, a l’avantage d’être simple, rapide et surtout prometteuse, même si elle est encore en cours d’étude.

Nos outils

Test de Mc Nair Faire une simulation

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la démence la plus fréquente en France. Elle touche essentiellement les personnes âgées et entraîne progressivement la perte d’autonomie. Les consultations mémoire permettent de poser le diagnostic, avant de mettre en place une prise en charge adaptée.

Lire la suite

Les causes de la maladie d’Alzheimer

Les causes de la maladie d’Alzheimer

Les causes de la maladie d’Alzheimer restent un mystère pour les scientifiques. Plusieurs facteurs de risque ont cependant été découverts et il est important de les connaître pour tenter de retarder au maximum la survenue de cette démence.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :

    Copyright © 2016 - Cap Retraite

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer une navigation optimale. Pour en savoir plus, cliquez ici