Les prises en charge spécifiques en Ehpad

Certaines pathologies nécessitent une prise en charge spécifique en Ehpad. Les personnes handicapées vieillissantes, ou encore les aînés atteints de maladies autres que les démences habituelles rencontrées dans les unités protégées, ont des besoins différents. Un personnel formé permet généralement de leur offrir une réponse adaptée.

Les prises en charge spécifiques en Ehpad

Quelles sont les prises en charge spécifiques proposées en Ehpad ?

Les maisons de retraite accueillent de plus en plus de personnes âgées dépendantes. Plus du tiers (d’après la DRESS, voire une proportion nettement supérieure selon d’autres études) des résidents sont atteints de démence et bénéficient d’une prise en charge spécifique en Ehpad pour les troubles cognitifs ou comportementaux (unités protégées Alzheimer, PASA, UHR…).

Chez nombre de résidents, la dépendance est plutôt physique : la vieillesse entraîne une perte d’autonomie et la nécessité d’une prise en charge spécifique dans le cadre sécurisé d’un Ehpad, avec une surveillance accrue.

Les maisons de retraite accueillent également d’autres profils de résidents avec des besoins différents. Quadriplégie spastique, SIDA, maladies psychotiques, déficiences intellectuelles ou autisme, polyhandicaps ou encore maladies neurodégénératives précoces : autant de situations pour lesquelles les Ehpad doivent proposer une prise en charge spécifique (kinésithérapie, soutien psychiatrique…). La réponse aux besoins de ces différents publics diffère de celle apportée aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer.

Quelle prise en charge offre l'unité protégée ?

Tous ces publics peuvent cependant profiter d’une prise en charge spécifique dans une petite unité de vie en Ehpad. Ces services, s’ils s’adressent a priori aux personnes atteintes d’Alzheimer ou de maladies apparentées, peuvent convenir à d’autres résidents présentant des troubles du comportement, notamment les déficients intellectuels vieillissants issus d’un ESAT.

Ces unités de vie permettent d’offrir une prise en charge spécifique au sein de l’Ehpad, grâce à :

Parmi les résidents nécessitant une prise en charge spécifique en Ehpad, on trouve souvent des personnes handicapées vieillissantes de moins de 60 ans. Celles-ci peuvent avoir besoin d’une dérogation d’âge du département lorsqu’elles font une demande d’aide sociale à l’hébergement (ASH), souvent nécessaire puisqu’elles bénéficient de minima sociaux liés à leur handicap.

Les établissements disposant de plusieurs unités peuvent regrouper les personnes plus jeunes entre elles au sein d’une même unité, notamment pour qu’elles puissent s’identifier à la population de la structure. On évite ainsi l’écart d’âge important, qui constitue souvent un frein à l’admission des résidents jeunes.

Quelle prise en charge spécifique offre l'USLD ?

Grâce aux projets de soins et de vies, les Ehpad qui relèvent le défi de l’admission de résidents aux différents besoins peuvent octroyer une prise en charge spécifique :

  • les résidents jeunes déficients, mais encore valides reçoivent moins de soins physiques et le personnel a pour tâche de les stimuler à se laver ou s’habiller, de leur proposer des animations et de les accompagner dans leurs sorties,
  • les personnes en situation de dépendance physique (quadriplégie, etc.) bénéficient d’une surveillance, d’un accompagnement médical 24 heures sur 24 et de l’intervention de professionnels paramédicaux (kinésithérapeute, ergothérapeute…)

Pour réaliser ces prises en charge spécifiques dans des conditions optimales en Ehpad, les établissements mettent en place des conventions avec des partenaires extérieurs:

  • services de psychiatrie d’un hôpital,
  • équipes mobiles de soins palliatifs,
  • hospitalisation à domicile (HAD)…

Il arrive l’Ehpad classique n’ait pas les moyens matériels d’accueillir les malades arrivés à un stade avancé d’une maladie évolutive handicapante. Ces personnes peuvent bénéficier d’une prise en charge spécifique dans une unité de soins de longue durée (USLD). La majorité bénéficie aujourd’hui du statut d’Ehpad.

Documents associés

Quels documents souhaitez vous recevoir

Articles connexes

Le dossier d’admission en Ehpad

Le dossier d’admission en Ehpad

Lorsque la décision de l’entrée en maison de retraite est prise, la première étape consiste à trouver un établissement adapté. Il est ensuite nécessaire de remplir un dossier d’admission en Ehpad pour demander une place dans la résidence choisie. Divers critères entrent ensuite en compte dans l’admission du nouveau résident.

Lire la suite

La dépendance en Ehpad

La dépendance en Ehpad

La dépendance est prise en charge en Ehpad par une équipe médicale formée spécifiquement. Pour adapter l’accompagnement aux besoins du résident, le médecin coordonnateur utilise la grille AGGIR. De cette évaluation dépend également le tarif dépendance et le montant de l’APA.

Lire la suite

Je cherche une maison de retraite à :