Respect de la confidentialité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies dans le but d’améliorer votre expérience et de mesurer l’audience de notre site. En savoir plus

OK

Le gouvernement prévoit de verser immédiatement les aides liées aux services à la personne, pour faciliter les démarches fiscales des usagers ayant recours à l’aide à domicile. Ce projet intervient après la facilitation des modalités de paiement et déclaration des prestataires à domicile. Explications.

Faciliter les paiements et démarches liés à l’aide à domicile

Le gouvernement œuvre à simplifier les démarches fiscales et sociales liées à l’emploi d’un salarié dans le secteur de l’aide à domicile. Une bonne nouvelle pour les seniors qui ont recours aux services à la personne.

Cette simplification de l’accès aux droits sociaux s’inscrit dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2020. Elle fait suite à la réforme du service Cesu, permettant de payer et déclarer un salarié à domicile.

Le Cesu +, de quoi s’agit-il ?

Les particuliers employeurs (c’est-à-dire les usagers qui emploient un salarié pour effectuer des prestations d’aide à domicile) doivent recruter, rémunérer et déclarer l’intervenant. La démarche administrative peut avoir de quoi décourager les seniors.

L’une des façons les plus simples de payer et déclarer un intervenant à domicile consiste à utiliser le système Cesu. Fut un temps où il existait même un CESU bancaire, chéquier associant déclaration et paiement, disparu en 2016. Il ne restait plus, jusqu’à encore récemment, que :

  • le CESU déclaratif pour déclarer l’aide à domicile et payer les charges sociales (en version papier ou sur le site cesu.urssaf.fr),
  • le CESU préfinancé remis par une entreprise ou l’État (sorte d’aide financière).

Depuis juin 2019, l’URSSAF a introduit le service Cesu +. Ce dispositif permet aux particuliers (personnes âgées, parents, etc.) de laisser l’URSSAF s’occuper de toutes les démarches liées à l’emploi d’un salarié du secteur de l’aide à domicile :

  • calcul et prélèvement des cotisations sociales,
  • versement du salaire,
  • prélèvement de l’impôt à la source (à partir du 1er janvier 2020).

L’utilisation du Cesu + nécessite l’accord de l’employé et se fait en ligne, sur le site du Chèque emploi service. Il suffit de compléter une attestation d’adhésion à Cesu + (avec le salarié) et de saisir les coordonnées bancaires des deux intéressés.

À la fin du mois, la personne âgée effectue sa déclaration sur son compte en ligne et le service prélève le salaire du compte de l’employeur (sous 2 jours ouvrés), puis le verse sur celui de l’employé (3 jours). Quant aux cotisations sociales, elles sont prélevées automatiquement à la date normale.

Par exemple, M. Dupont, âgé de 65 ans, emploie Damien pour l’aider à domicile. S’il a recours au Cesu +, il lui suffit de déclarer la rémunération le 1er novembre. Le Cesu prélève ce montant du compte de M. Dupont le 3 novembre, puis verse ce salaire sur le compte de Damien le 4 novembre. Les cotisations sont prélevées sur le compte de M. Dupont le 31 décembre.

Pour plus de simplicité, les aides bientôt versées directement

Si les démarches sont facilitées par le système Cesu +, le décalage entre le versement des différentes aides financières aux personnes âgées et la rémunération du prestataire d’aide à domicile reste un souci pour les particuliers employeurs.

Le dispositif « tout-en-un » que le gouvernement a mis en place avec le prélèvement à la source et le système Cesu+ sera ainsi élargi pour englober le paiement des aides sociales et fiscales, dans le domaine de l’aide à domicile. Le but : permettre aux particuliers (personnes âgées, mais pas seulement) de recevoir leurs aides au moment où ils doivent payer les services d’aide à la personne.

Sont concernées, d’après le dossier de presse du PLFSS 2020 : l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et le crédit d’impôt lié à l’emploi d’une aide à domicile.

La mise en place de ce nouveau système se déroulera en plusieurs étapes. En juillet 2020, il sera expérimenté dans deux premiers départements. Le dispositif concernera avant tout les personnes en perte d’autonomie. En fonction des résultats de ce pilote, la généralisation du projet pourrait avoir lieu en 2022.

Note de l’article (4 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (2)

Réagissez, posez une question…

  1. jocelyne martinez

    j ai 66 ans j ai apa la personne qui vient chez moi ne pourra plus exercer cher son empoyeur actuel donc par conseqence me propose cheque emploi service je n y comprends rien veuillez m eclairer pour le fonctionement de tout cela comment va ce passer son paiment comment et qui m enverra en temps uti le document pour ma decleration d impots tout cela pour moi est tres complique merci de me repondre

    Répondre
  2. Painset Robert

    Si j’opte pour césu plus, par qui sont gérés Lens chèque versé par lapa

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maison de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements dans lequel, il s'agit de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes âgées. Les…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les Résidences Services Seniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrés en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles, qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées, en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent, dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus

Perte d'autonomie

Prévenir la dépendance est primordial pour bien vieillir. Si la perte d’autonomie s’installe, il existe des solutions pour garantir une bonne qualité de vie.

En savoir plus

Maintien à domicile

Le maintien à domicile au grand âge est un défi. Pour le relever en toute sécurité, il doit être préparé minutieusement.

En savoir plus

Accidents et chutes à domicile

Les chutes sont un véritable fléau pour les personnes âgées. Les accidents à domicile peuvent être évités en prenant des mesures adaptées.

En savoir plus

Aménagement du domicile

Adapter son logement au vieillissement permet de continuer à vivre à domicile en toute sécurité. La perte d’autonomie impose divers aménagements.

En savoir plus