Les cas d’arnaque à la vaccination se multiplient au regard de la crise sanitaire et de la volonté des Français de se protéger. Des rendez-vous souvent difficiles à obtenir, des files d’attente et la crainte de se voir refouler dans les lieux publics… Il n’en fallait pas plus pour les escrocs à l’affût de n’importe quelle occasion d’exploiter la vulnérabilité des personnes âgées. Apprenez à vous protéger.

Vaccination Covid-19 : ne vous faites pas arnaquer !

La campagne de vaccination contre la Covid-19 bat son plein. Les personnes de 55 ans et plus peuvent désormais se faire vacciner (avec les vaccins AstraZeneca ou Janssen), ainsi que les plus de 60 ans (avec le Moderna ou le Pfizer). Face à une demande croissante et, souvent, à des difficultés pour trouver des créneaux horaires disponibles, de nombreuses personnes deviennent la proie de prédateurs.

L’arnaque à la vaccination Covid-19 sévit depuis les premières annonces liées au vaccin contre un virus qui continue à faire peur. La presse locale rapporte des cas d’escroquerie visant le plus souvent des personnes âgées.

Comme pour les autres types de fraudes, les escrocs ne reculent devant aucun moyen : porte-à-porte, appels téléphoniques, email et réseaux sociaux sont tous mis à contribution.

L’arnaque à la vaccination Covid-19 peut prendre plusieurs formes :

  • Démarchage à votre domicile 

Si des inconnus se présentent chez vous et prétendent être des employés municipaux ou des agents d’un centre de vaccination, ne les laissez pas entrer chez vous.

À Épernay, de faux employés de mairie faisaient du porte-à-porte pour prétendument préparer la campagne de vaccination anti-Covid-19 dans la commune. De même à Cesson-Sévigné, où une personne âgée s’est fait cambrioler par un couple de femmes ayant affirmé appartenir à une association de promotion de la vaccination.

Le risque : un faux vaccin payant ou un prétexte pour s’introduire chez vous et vous dévaliser.

À savoir : le vaccin contre le coronavirus est gratuit. La vaccination à domicile est possible pour les personnes âgées de 55 ans et plus. Elle sera effectuée par le médecin traitant ou une infirmière à domicile. Quoi qu’il arrive, vous devez recevoir une prescription et prendre rendez-vous avec le médecin ou l’infirmière libérale, en amont. Pour se faire, contactez votre SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) ou consultez un site Internet proposant de prendre des rendez-vous en ligne (par exemple Medicalib).

  • Appels téléphoniques frauduleux et surtaxés

Attention également aux faux rendez-vous proposés par téléphone et à leurs variantes diverses.

Modus operandi : un étranger vous appelle et propose de vous fixer un rendez-vous en centre de vaccination contre la Covid-19. L’escroc exploite la difficulté de trouver des créneaux horaires dans votre secteur, en affirmant pouvoir vous obtenir un rendez-vous plus rapidement si vous payez ou si vous rappelez le numéro qu’il vous indique. Il s’agit souvent de numéro à 12 chiffres (communication vers l’étranger). Ces numéros sont surtaxés. Un tel appel peut vous coûter des dizaines d’euros.

À savoir : sont également surtaxés « les numéros à 10 chiffres commençant par 08, à 4 chiffres commençant par 3 ou 10 ou encore à 6 chiffres commençant par 118 » (d’après la DGCCRF).

Rappel : le vaccin est gratuit, de même que la prise de rendez-vous. Vous n’avez pas d’informations bancaires ou de numéro de carte de crédit à fournir !

  • Le faux appel de l’Assurance maladie.

Des escrocs profitent de la campagne de vaccination anti-Covid-19 « Aller vers » de la Sécurité sociale pour tenter de récupérer des informations importantes (comme votre compte en banque), là aussi par démarchage téléphonique.

À savoir : si l’Assurance maladie vous appelle ou vous envoie un SMS (dispositif réservé aux plus de 75 ans), vous verrez s’afficher le numéro 3646 ou le 09 86 01 36 46.

Les véritables collaborateurs de la Sécurité sociale ne vous demanderont jamais de données personnelles (comme votre numéro de sécurité sociale [ils sont censés l’avoir puisqu’ils vous contactent], votre adresse, votre numéro de compte bancaire, etc.)

En cas de doute, rappelez vous-même le numéro vert dédié (appel gratuit), appelé « coupe-file » : 0 800 730 956. Il est ouvert de 8 h à 20 h, 7 jours sur 7.

  • Les emails proposant de faux vaccins ou traitements

Les spams envahissent nos vies. Ils se font également le véhicule de tentatives d’arnaque à la vaccination Covid-19. Ignorez les courriels vous proposant des prises de rendez-vous accélérées, des doses de vaccin ou des traitements miracles.

Si vous recevez un email semblant provenir de l’Assurance maladie ou d’un centre médical officiel, vérifiez néanmoins la véracité du courriel avant de cliquer. Vous pouvez demander à un proche ou à votre médecin, ou encore faire une recherche rapide sur Google. Par exemple saisissez l’objet du mail dans la barre de recherche et vérifiez les résultats. Les spams y sont généralement dénoncés.

Comment se protéger des arnaques à la vaccination ?

Pour éviter d’être victime de l’une de ces différentes formes d’arnaque à la vaccination, suivez ces quelques conseils :

  • Le vaccin antiCovid-19 est GRATUIT. Nul n’est habilité à vous demander de payer la dose de vaccin ou d’avancer une somme quelconque pour obtenir un rendez-vous. Même en cas de vaccination à domicile, cet acte médical est pris en charge à 100 %, sans dépassement d’honoraires autorisé.
  • Si une personne autre que votre médecin traitant affirme que vous devez procéder à des analyses médicales avant le vaccin contre le coronavirus et vous demande de payer, attention, il s’agit d’une arnaque. En cas de doute sur votre état de santé et la possibilité de vous faire vacciner, contactez votre médecin traitant.
  • Les agents de la Sécurité sociale ou de toute autre collectivité officielle ne sont pas habilités à vous demander des données personnelles (surtout financières) en échange d’un rendez-vous ou d’une dose de vaccin.
  • Préférez les canaux officiels pour prendre rendez-vous :
    • utilisez le site Doctolib,
    • demandez à votre médecin,
    • appelez le numéro national des centres de vaccination (0 800 009 110) ou consultez le site Internet https://sante.fr.
  • Ignorez les publicités et offres de vaccin sur les réseaux sociaux et messageries automatiques (Facebook Messenger, WhatsApp, etc.) Méfiez-vous aussi des emails, dont les pièces jointes et les liens peuvent contenir des virus.
  • Ne publiez pas de photos de votre carte de vaccination ou de votre carte Vitale sur les réseaux sociaux. Elles contiennent des informations personnelles et ouvrent la porte aux arnaques à la vaccination.
  • Si l’on vous propose d’acheter un passeport vaccinal Covid-19, c’est une arnaque. Il n’existe pas encore de passeport Covid. Un certificat de vaccination vous sera remis par le centre de vaccination ou votre médecin/infirmier après les deux injections.

Note de l’article (20 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Yaël A.,Rédactrice chez Cap Retraite

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus

Pratique

Les outils et parutions de Cap Retraite