Votre proche âgée souffre des tendons de la main ? Il est peut être touché par la ténosynovite De Quervain ou tendinite de De Quervain, une inflammation des tendons qui s’étendent du poignet aux doigts. Parmi les 6.4% de tendinites du poignet, celle de De Quervain est la plus courante (4.8 %). 

Une affection fréquente chez les personnes âgées et les femmes, souvent provoquée par un excès de stress ou une sollicitation répétée des muscles des mains. Pour en savoir plus, découvrez les causes et les conséquences de cette inflammation pour mieux la traiter et soulager votre aîné. Renseignez-vous sur la santé du Grand-âge.

La tendinite de De Quervain : les causes et symptômes 

La tendinite de De Quervain est une inflammation des tendons longs abducteurs et courts extenseurs du pouce, situés sur le bord radial du poignet. Cette gêne s’installe le plus souvent à la suite de micro-traumatismes répétés sur la gaine synoviale qui usent les tendons. 

Anatomie et explication Ténosynovite De Quervain

Les mécanismes chroniques

Les douleurs proviennent des mouvements de flexion et extension pouce-index fréquemment répétés lors d’activités comme: 

  • La pratique de sport, tels que le tennis, le basket, le golf, le bowling.
  • La manipulation d’objets lourds. 
  • Une activité professionnelle manuelle (travaux de construction, menuiserie, couture, blanchisserie, secrétariat…) D’ailleurs, la pathologie est reconnue par l’INRS (Institut National de Recherches et de Sécurité), comme maladie professionnelle, disposant d’un délai de prise en charge de 7 jours.
  • Des activités sollicitant le pouce et le poignet ( jardinage, musicien, poterie…)
  • L’utilisation intensive de la souris d’ordinateur ou du téléphone portable pour écrire des messages.
Mal au poignet à cause de l'usage de l'ordinateur

D’ailleurs, les femmes (dont les jeunes mères portant leur bébé) sont statistiquement plus prédisposées à déclencher une tendinite de De Quervain que les hommes. 

Les facteurs de risques liés à l’âge

Avec les années, les tendons perdent en élasticité. Fragilisés, ils créent de multiples micro-déchirures qui déclenchent des lésions et des inflammations. C’est pourquoi la tendinite de De Quervain touche en moyenne 10% des personnes âgées. 

En effet, les seniors possèdent certaines prédispositions aux frictions et déchirures :

  • Une blessure antérieure du poignet (entorse ou fracture) : la tendinopathie découle généralement des petites déchirures progressives.
  • Du diabète
  • Des années de tabagisme.
  • La polyarthrite rhumatoïde
  • la goutte, qui engendre un dépôt de cristaux d’acide urique dans la gaine des tendons.,..
  • Une concentration très élevée de cholestérol dans le sang.

Les symptômes de la ténosynovite De Quervain

La tendinite de De Quervain est reconnaissable par les douleurs qui commencent à la base du pouce, sur le bord externe avant d’irradier sur tout l’avant-bras. Les symptômes peuvent aussi être :

  • Une sensation de blocage ou de traction lorsque l’on touche les doigts. 
  • Une douleur dans les doigts qui s’intensifie dans certaines positions de la main ou du poignet.
  • Une réduction des mouvements articulaires du pouce.
  • Un épaississement des tendons du pouce.
  • Le poignet gonfle, rougit et chauffe.
  • Des mouvements limités.
  • Une douleur aiguë au niveau du tendon pour saisir ou pincer quelque chose.
  • Une difficulté à fermer la main complètement.

Ignorée, la tendinite évolue jusqu’à toucher les tissus périphériques, entraînant des lésions ostéo-articulaires de type arthrose.

Comment diagnostiquer la tendinite de De Quervain ?

La ténosynovite de De Quervain est diagnostiqué par un chirurgien orthopédique selon :

  • Les symptômes. 
  • Les antécédents médicaux : âge, problèmes de santé et blessures antérieures.
  • Un examen physique pour vérifier la force de préhension, l’amplitude des mouvements et l’alignement du poignet et des doigts. Le praticien peut observer un claquement en bougeant le pouce, ou un grincement tendineux.

En fonction des résultats et des réponses, l’orthopédiste peut demander des examens d’ imagerie médicale pour confirmer l’inflammation tendineuse :

  • Une radiographie ou échographie du pouce.
  • Une scintigraphie osseuse.
  • Une IRM. 

La ténosynovite de De Quervain : les traitements

Des traitements existent pour traiter la tendinite de De Quervain, leur efficacité dépend néanmoins de l’affection et l’ancienneté de l’inflammation. Ainsi, votre médecin peut vous prescrire:

Un traitement non chirurgical

  • Du repos : imposez-vous des pauses ou arrêter l’activité à l’origine de la douleur
  • Des anti-inflammatoires : ces médicaments non stéroïdiens soulagent et aident à retrouver la capacité de saisir et de pincer. 
  • Une attelle ou orthèse au poignet pour l’immobiliser
  • Une infiltration de corticoïdes au niveau de la gaine entourant les tendons.
Soigner sa tendinite de De Quervain avec bandage

Une intervention chirurgicale

Si les solutions précédentes échouent ou que la tendinite s’avère chronique, une chirurgie ambulatoire permet de libérer la pression et assouplir les tendons. Après l’opération, du repos et des séances de kinésithérapie seront recommandés pendant quelques mois, le temps de renforcer et rééduquer la zone de la main et du poignet.

La tendinite de De Quervain chez les séniors : les bonnes pratiques

Pour éviter les douleurs et l’opération chirurgicale, quelques exercices peuvent retarder l’inflammation et garder les muscles des mains en bonne santé.

  • Étirer régulièrement les poignets et les doigts.
  • Renforcer les muscles et les tendons avec des exercices de résistances. 
  • Éviter les mouvements brusques et les gestes répétitifs qui irritent les tendons.
  • Masser régulièrement le poignet et l’avant-bras.

Avec un risque de tendinopathie plus présent, les personnes âgées doivent redoubler de vigilance :

  • Minimiser les activités physiques trop extrêmes et les mouvements contre-indiqués. 
  • Surveiller son alimentation et avoir une bonne hydratation. 
  • Suivre un régime alimentaire anti-inflammatoire, à base de compléments alimentaires riches en végétaux et faible en aliments transformés et sucres. Certains ingrédients agissent comme des anti-inflammatoires naturels. C’est le cas de l’huile essentielle de gaulthérie, du curcuma ou de la capsaïcine.
  • Prendre du calcium, du magnésium et du zinc, pour aider la guérison des tissus conjonctifs et des muscles.

Ces bonnes pratiques aident le système immunitaire à réparer les tissus endommagés, donc à soigner la tendinite de De Quervain.

Note de l’article (3 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Cindy C.,

Commentaires (0)

Réagissez, posez une question…

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

La santé du Grand-âge

L'accroissement de la longévité s'accompagne de la multiplication de pathologies propres aux personnes âgées. Nous abordons dans ce dossier intitulé "la santé au grand âge"…

En savoir plus

Face à la maladie d'Alzheimer

Nous avons consacré un dossier spécifique à la maladie d’Alzheimer, pour appréhender à sa mesure ce véritable fléau, qui touche en France 800 000 personnes,…

En savoir plus

Face à la maladie de Parkinson

Affection dégénérative du cerveau la plus courante après Alzheimer, la maladie de Parkinson touche plus de 2 % de la population française de plus de…

En savoir plus