« Porter les mesures pour bâtir la société du bien vieillir en France », c’est l’objectif de la Présidence de l’Assemblée Nationale depuis le 15 décembre dernier. Déposée par la majorité, l’Assemblée nationale a enregistré une proposition de loi.. Cette méthode inédite, constitue un appel au Gouvernement à faire de la politique du Grand Âge et de l’Autonomie en France, une « Grande cause nationale » pour 2023. 

Bien Vieillir : Que contient la proposition de loi?

Sans remplacer la grande réforme, cette proposition du bien vieillir compte 14 dispositions visant à : 

  • lutter contre la maltraitance,
  • prévenir les problèmes,
  • garantir les droits et la citoyenneté des seniors, 
  • favoriser l’habitat inclusif,
  • développer les métiers du domicile. 

Ces sujets permettront de faciliter la mobilité des professionnels du domicile et d’ouvrir la voie à un soutien financier des départements.

Garantir un hébergement de qualité et accessible à tous

Outre le souhait des 85 % de Français de bien vieillir chez soi, cette transition sociétale devient l’urgence à anticiper. Les auteurs de la proposition de loi insistent alors sur la nécessité d’amplifier les mesures en faveur d’un véritable virage domiciliaire pour permettre aux personnes âgées de rester dans leur logement le plus longtemps possible. 

Ce projet du bien vieillir est un sujet qui touche tous les Français. D’ici 2030, nous serons dans une transition démographique avec une aversion, où les moins de 15 ans seront minoritaires aux personnes de plus de 60 ans.

Précise Anne Vidal, députée de Seine-Maritime, lors de son interview aux Assises du Bien vieillir – Longevity dans la ville du Havre.

Parmi les solutions : développer les habitats inclusifs et les aides financières d’adaptation aux logements (Ma Prim’Adapt).

Sur ce dernier point, la proposition de loi rappelle au gouvernement l’importance de l’enjeu et suggère : 

  •  Un changement profond des méthodes d’accompagnement de la vieillesse afin de garantir que les personnes âgées puissent bénéficier d’un suivi de qualité.
  • L’accès à une aide financière adaptée aux besoins des seniors avec un système de gestion équitable et solidaire. 

Au sujet de « l’équité du soutien public », la majorité des députés réclame un rapport du gouvernement à propos de l’aide sociale à l’hébergement, en offrant une prise en charge des frais d’hébergement des personnes âgées. 

Lutter contre les maltraitances des personnes âgées

La prise en charge médico-sociale adaptée des seniors est un enjeu crucial du grand âge. 

Lutter contre la maltraitance pour bien vieillir

Nos aînés doivent avoir accès à des soins de qualité et à des services appropriés à leurs besoins. La proposition de loi appelle alors à une reconnaissance effective de leurs droits et citoyenneté en bénéficiant de traitements respectueux et dignes.

Mise en lumière par les dernières affaires juridiques, la maltraitance des personnes âgées reste un sujet important et complexe.  Si ces actes existent, les quantifier demeure difficile. L’idée ? Déterminer les types de violence pour trouver et apporter les meilleures réponses. 

  • La première action consiste à alerter et sensibiliser tous les professionnels en établissements et à domicile sur ce qu’est la maltraitance. En effet, de nombreuses personnes sont inconscientes d’agir de manière abusive ou de subir une brutalité. Afin de déclarer tous les cas pour mieux les définir, les comptabiliser et les étudier, les députés suggèrent la création de cellules territoriales d’analyse et suivi des alertes.
  • Dans le but de veiller au respect des droits et de la protection des personnes âgées, la proposition de loi prévoit également une obligation alimentaire afin de garantir aux seniors l’accès à un menu adapté à leurs besoins.

Faciliter l’exercice des métiers à domicile

Parmi les problèmes urgents posés par le vieillissement de la population, le texte de la majorité propose d’améliorer la situation des professionnels de l’aide à domicile. 

aider les aidants à domicile dans le projet de loi bien vieillir

Les députés (dont Catherine Lopez, directrice générale de la FESP et représentante des entreprises de services à la personne) suggèrent à : 

  • La Caisse nationale de la solidarité pour l’autonomie (CNSA), de soutenir financièrement les départements qui mettent en place des initiatives pour faciliter la mobilité des professionnels du domicile. 
  • Simplifier les déplacements des aidants. Leurs salaires, généralement bas, ne permettent pas d’assumer les frais kilométriques et de stationnement. De ce fait, les députées imaginent expérimenter la carte professionnelle pour les salariés à domicile. Cette carte pourra, comme pour les professionnels de santé: 
    • Donner accès à des avantages, en l’exemple du stationnement prioritaire. 
    • Mieux reconnaître leurs qualifications.
    • Faciliter les conditions de travail des aidants et intervenants médico-sociaux. 
  • L’État, d’uniformiser la rémunération des salariés de l’aide à domicile, comme il le fait pour les intervenants du secteur associatif afin de renforcer l’attractivité de ce métier et améliorer les conditions de travail des professionnels. 

En matière de prise en charge médico-sociale adaptée, de reconnaissance effective des droits et de citoyenneté, d’aide financière plus juste et solidaire, ainsi que d’accompagnement approfondi de la vieillesse… Le gouvernement est confronté à de nombreux enjeux pour préparer 2030. Cette proposition devrait donc être étudiée de manière approfondie en commission des affaires sociales au cours des mois de janvier et février 2023.

Sans compter qu’au fil des débats parlementaires et des retours du Conseil national de la refondation (CNR), la loi bien vieillir promet de s’enrichir d’autres initiatives. 

Note de l’article (3 votes)

Cet article vous a-t-il été utile ?

Notez cet article afin de nous permettre d’améliorer nos contenus.

Cindy C.,

1 Commentaire

Réagissez, posez une question…

  1. Marie Thérèse Leblé

    Dans une situation précaire, encore autonome, quelle aide financière possible pour un logement social avec une retraite inférieure à 1.200€ ? L’aide financière du département devrait elle être remboursée par mes fils ?

    Répondre

Les derniers articles

Articles les plus recherchés

Nos dossiers sur ce thème

Les différents types de maisons de retraite

Le terme général de maison de retraite inclut un ensemble d'établissements. Pour bien choisir, il est important de distinguer les diverses formes d'hébergements pour personnes…

En savoir plus

EHPAD

L'Ehpad est le type de maison de retraite le plus répandu en France. Son statut juridique et sa structure font de l'Ehpad le lieu d'accueil…

En savoir plus

Les résidences services séniors

En plein développement et de plus en plus abordables, les résidences services séniors sont des logements, à l'achat ou en location, destinés aux personnes âgées…

En savoir plus

Les tarifs des maisons de retraite

Dans un objectif de plus grande transparence des prix, des nouveautés au niveau des affichages de tarifs de maisons de retraite sont entrées en vigueur…

En savoir plus

L'entrée en maison de retraite

Cette rubrique prodigue des conseils destinés aux familles qui souhaitent aider leurs proches âgés à réussir leur entrée en maison de retraite. En effet, il…

En savoir plus

La bientraitance en maison de retraite

Les personnes âgées en perte d'autonomie ou dépendantes sont très souvent dans une situation de vulnérabilité et de fragilité. Il est donc primordial de leur…

En savoir plus

Le quotidien en maison de retraite

Les journées en maison de retraite sont, pour la plupart, rythmées de manière similaire. Cette rubrique s’articule autour du quotidien de nos aînés en maison…

En savoir plus

Les professionnels en maison de retraite

Pour qu’une résidence pour personnes âgées s’organise de manière optimale, elle doit s'articuler autour d'une répartition de rôles, bien précise. En premier lieu, nous aborderons…

En savoir plus

Perte d'autonomie

Prévenir la dépendance est primordial pour bien vieillir. Si la perte d’autonomie s’installe, il existe des solutions pour garantir une bonne qualité de vie.

En savoir plus

Maintien à domicile

Le maintien à domicile au grand âge est un défi. Pour le relever en toute sécurité, il doit être préparé minutieusement.

En savoir plus

Accidents et chutes à domicile

Les chutes sont un véritable fléau pour les personnes âgées. Les accidents à domicile peuvent être évités en prenant des mesures adaptées.

En savoir plus

Aménagement du domicile

Adapter son logement au vieillissement permet de continuer à vivre à domicile en toute sécurité. La perte d’autonomie impose divers aménagements.

En savoir plus