Les 6 étapes pour bien préparer l’entrée en maison de retraite
Maisons de retraite

Publié le 09/02/2017 . Mis à jour le 13/02/2017

Publié le 9 Fév. 2017 . Mis à jour le 13 Fév. 2017

Réaliser qu’un proche âgé a besoin d’une prise en charge en maison de retraite peut être difficile à vivre. De même que nos parents ont pris soin de nous lorsque nous en avions besoin, il arrive un jour où nous devons les aider à aborder ce tournant dans leur vie. Découvrez les étapes à suivre pour préparer l’entrée en maison de retraite en douceur.

Les 6 étapes pour bien préparer l’entrée en maison de retraite

Entrée en maison de retraite : les étapes à suivre

Si la plupart des personnes âgées préfèrent le maintien à domicile, elles ont souvent besoin de l’aide de leurs aidants familiaux pour rester chez elles lorsque la perte d’autonomie pointe son nez ou que leur santé se détériore. Certaines familles tentent même de prendre en charge leur proche âgé chez elles pour lui permettre de rester entouré le plus longtemps possible. Mais ces solutions ne sont pas toujours possibles au long terme et il leur faut un jour envisager l’entrée en maison de retraite.

Idéalement, la personne âgée doit faire partie intégrante du processus de décision d’une entrée en maison de retraite. Toutefois, lorsque l’aîné est atteint de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre démence, il est parfois nécessaire pour les enfants d’être proactifs et de prendre l’initiative du processus de décision et de la recherche d’une résidence adaptée.

Si vous pensez qu’il est temps pour votre proche âgé d’envisager une entrée en maison de retraite, voici quelques conseils qui vous aideront à trouver la prise en charge adaptée et à faciliter ce changement dans la vie de votre parent.

    1- Impliquez votre parent âgé dans la préparation à l’entrée en maison de retraite

Plus l’aîné concerné est impliqué dans la prise de décision et dans la recherche d’une maison de retraite adaptée, plus le processus sera facilité. Vous pouvez bien sûr vous occuper de la majorité des démarches pour lui, mais il est important d’avoir des conversations avec le futur résident sur ses désirs et préférences en matière d’entrée en maison de retraite. Dans l’absolu, il est préférable de lui présenter plusieurs possibilités (type d’accueil, établissements aux prestations différentes, zone géographique…).

    2- Vérifier ce que votre budget vous permet de choisir

L’argent est le nerf de la guerre, qu’on le veuille ou non. Le budget de la personne âgée sera nécessairement un facteur déterminant de la recherche en amont de l’entrée en maison de retraite. Il est parfois nécessaire pour les proches de participer aux frais d’hébergement de la personne âgée. Le futur résident devra peut-être vendre un bien ou utiliser son assurance-vie. Déterminez ce que votre famille peut se permettre de consacrer chaque mois pour l’accueil en établissement.

    3- Prenez contact avec un conseiller pour la recherche d’une maison de retraite

Tentez de définir les critères de choix de la maison de retraite répondant aux besoins de la personne âgée. Vous pouvez ensuite vous faire aider d’un conseiller Cap Retraite pour obtenir une liste des résidences susceptibles de correspondre à vos attentes.

Ces experts vous renseigneront sur :

    4- Visitez les maisons de retraite sélectionnées

Ne vous contentez pas des brochures des résidences ou d’une consultation de leurs sites Internet. Prévoyez de visiter au moins trois maisons de retraite avec votre proche. Il peut être intéressant d’effectuer la visite à l’heure du repas, pour goûter la nourriture et se faire une idée de l’atmosphère qui règne lors de ces temps en commun. Vous pouvez également y retourner à l’improviste pour vérifier vos premières impressions.

    5- Prenez votre décision quant à l’entrée en maison de retraite

Que votre parent choisisse sa maison de retraite lui-même ou que vous soyez obligé de le faire pour lui, parce qu’il souffre de la maladie d’Alzheimer, essayez de vous assurer que le choix convient à toute la famille.

Lorsque c’est possible, débattez des avantages et inconvénients de l’entrée en maison de retraite et trouvez un consensus, si la situation n’est pas idéale pour tout le monde.

    6- Franchissez le pas

Si vous êtes arrivé jusqu’à cette étape du processus, il n’y a pas de raison de reporter davantage l’entrée en maison de retraite. Il peut être risqué de tergiverser à ce stade, car plus l’entrée en établissement est retardée, plus le risque de chute ou autres accidents et troubles médicaux se multiplie.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.2/5 - 13 votes - Votre vote :

Articles connexes