Mythes et réalités sur l’accueil en maison de retraite en Tunisie
Maisons de retraite

Publié le 28/02/2019 . Mis à jour le 05/03/2019

Publié le 28 Fév. 2019 . Mis à jour le 5 Mar. 2019

L’idée d’habiter dans une maison de retraite en Tunisie vous tente ? Le concept est séduisant : vivre dans un hôtel 4 étoiles toute l’année ne peut que faire rêver. Mais le coût n’est pas à la portée de toutes les bourses et l’éloignement géographique peut finir par peser. Dès lors, faut-il opter pour une délocalisation à la retraite ?

Mythes et réalités sur l’accueil en maison de retraite en Tunisie

Une maison de retraite en Tunisie, vivre au soleil toute l’année

Trouver une place en Ehpad n’est pas toujours aisé. Les maisons de retraite publiques sont saturées et les établissements de proximité ne correspondent pas toujours aux critères de la personne âgée et de sa famille.

Dans ces conditions, plusieurs personnes ont fait le choix de s’installer dans une maison de retraite en Tunisie. Le concept est simple et fait régulièrement l’objet de reportages qui font rêver… Une résidence de ce genre s’est installée dans un hôtel 4 étoiles, dont une partie a été transformée en maison de retraite médicalisée.

  • Les chambres d’hôtel ont été reconverties pour accueillir, si besoin, des lits médicalisés.
  • Les repas sont pris dans les restaurants de l’établissement.

La maison de retraite, située à l’Est de la Tunisie, à Yasmine Hammamet, peut héberger jusqu’à 185 résidents en perte d’autonomie. L’établissement accepte également les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Ouverte depuis deux ans, la résidence accueille une douzaine de résidents dans un cadre luxueux, aux côtés des touristes, peu nombreux en raison de la situation sécuritaire en Tunisie. Le taux d’encadrement de cette maison de retraite est intéressant : 3 membres de personnel pour deux résidents, dont deux soignants. Il s’explique notamment par des salaires plus bas qu’en France.

La maison de retraite en Tunisie s’adresse à un public aisé

L’accueil dans cette maison de retraite en Tunisie, la plus connue du pays pour les seniors français, a un coût et pas des moindres : 2 600 € par mois.

À titre de comparaison, le tarif médian d’un accueil en Ehpad en France s’élève à environ 1 950 € par mois (Analyse statistique CNSA 2017). Par « tarif médian », on entend que la moitié des maisons de retraite médicalisées de France affichent des prix inférieurs à 2 000 €. On est loin des 2 600 € d’une maison de retraite en Tunisie.

Les promoteurs mettent en avant le niveau des prestations servies dans cet établissement. On trouve néanmoins en France aussi de très bonnes maisons de retraite pour ce prix, même au soleil. Les tarifs moyens des Ehpad dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur tournent ainsi autour des 2 000 à 2 600 €, en restant de ce côté de la Méditerranée.

Car choisir d’habiter dans une maison de retraite en Tunisie, c’est opter pour un déracinement, à un âge où l’on a besoin de ses repères, et un éloignement de la famille, alors que le prix moyen d’un billet aller-retour Paris-Tunis s’élève à plus de 280 € (d’après le comparateur Agofly).

Résider dans une maison de retraite en Tunisie ne donne droit à aucune aide financière, pas même l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), octroyée à toutes les personnes âgées dépendantes, sans conditions de ressources (avec une participation).

Des résidences médicalisées, mais pas d’Ehpad en Tunisie

Une maison de retraite en Tunisie n’est pas un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) à proprement parlé. En effet, ce terme recouvre un type d’établissements médico-sociaux très précis, défini par la loi française. Les Ehpad sont des maisons de retraite médicalisées qui ont signé une convention tripartite avec le Conseil général et l’Agence régionale de santé.

Le statut d’Ehpad est un gage de qualité, car il impose des normes très précises pour garantir le bien être et la sécurité des résidents :

  • le respect d’un cahier des charges strict assurant la qualité des soins et la taille des chambres,
  • la délivrance d’un contrat de séjour et d’un livret d’accueil (comprenant le règlement de fonctionnement de l’établissement et une charte des droits des résidents),
  • la mise en œuvre d’évaluations internes et externes.

La qualité de l’accueil, bien sûr, ne dépend pas que des normes, mais des moyens de l’établissement. Une maison de retraite en Tunisie pourra s’installer dans des locaux de luxe, les hôtels souffrant aujourd’hui d’une désertion des touristes, au regard d’une situation sécuritaire complexe depuis la révolution de 2011. Les aides-soignantes sont plus nombreuses, mais il ne faut pas oublier que les formations en France sont de plus en plus rigoureuses et spécifiques, garantissant une meilleure compréhension du public âgé français et des spécificités de la prise en charge de la maladie d’Alzheimer en Ehpad.

De nombreux facteurs sont à peser avec d’opter pour une maison de retraite en Tunisie ou de choisir un Ehpad en France. Pour comparer les établissements français à votre disposition, n’hésitez pas à consulter notre annuaire des maisons de retraite.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4/5 - 5 votes - Votre vote :

Articles connexes