Appareil auditif : comment choisir la meilleure solution ?
Le 30/08/2018 - Santé

Les prothèses auditives sont une solution de traitement des troubles de l’audition idéale pour améliorer votre qualité vie au quotidien. Il en existe plusieurs types et le choix peut sembler complexe. Découvrez comment choisir l’appareil auditif adapté à vos besoins, où vous adresser pour vous équiper et quel budget prévoir.

Appareil auditif : comment choisir la meilleure solution ?
Une femme âgée portant un appareil auditif.

Qui a besoin d’un appareil auditif ?

Les troubles de l’audition touchent un Français sur dix (Sécurité sociale, 2017). Or, les personnes âgées sont bien sûr parmi les premières concernées : un tiers des seniors de 65 ans et plus souffrent d’une perte auditive sévère (OMS).

Même les personnes qui entendent bien doivent faire attention et adopter de bonnes habitudes pour préserver leur audition au grand âge.

Qu’est-ce que la surdité ?

  • On parle de surdité légère à partir d’une perte d’audition de 20 décibels dans la meilleure oreille.
  • C’est à partir de 40 décibels de perte d’audition (surdité moyenne) que l’on parle réellement de handicap (Assurance maladie, 2018).

Quelles sont les conséquences de la surdité pour les seniors ?

Chez les aînés, les problèmes d’audition vont parfois de pair avec d’autres difficultés physiques, comme les troubles de la vision ou une baisse de la mobilité.

Mal entendre son entourage peut alors favoriser la perte d’autonomie de la personne âgée et un isolement forcé, délétère pour sa santé physique, comme mentale. Qui a envie de faire répéter ses interlocuteurs ou de se trouver dans un environnement où il ne comprend qu’une partie de ce qui se dit ? Le risque de solitude est d’autant plus fort que la personne âgée se renferme sur elle-même pour éviter de déranger les autres ou par honte de ses difficultés.

Même partielle, la surdité est rarement curable, surtout au grand âge. Il existe néanmoins des solutions (appareils auditifs et assistants d’audition) pour améliorer l’audition et la qualité de vie de la personne que la baisse d’audition empêche d’entendre ses interlocuteurs et son environnement.

Pourtant seulement 17 % des personnes concernées utilisent un appareil d’audition. La faute à un manque d’information ?

Comment fonctionne l’appareil auditif ?

Les appareils auditifs n’ont pas pour vocation de restaurer une audition normale, mais ils peuvent l’améliorer en amplifiant les sons.

Tous les appareils auditifs (aussi appelés prothèses auditives) comportent les mêmes pièces de base pour transmettre les sons de l’environnement vers votre oreille et les amplifier. Ils sont le plus souvent numériques et alimentés par une batterie.

Ils se composent des éléments suivants :

  • un petit microphone – pour collecter les sons de l’environnement ;
  • une puce informatique avec un amplificateur qui convertit le son en code numérique, l’analyse et l’ajuste en fonction de votre perte auditive, vos besoins et le niveau des sons qui vous entourent, avant de reconvertir ce code en ondes sonores ;
  • un écouteur, qui vous transmet les ondes sonores amplifiées.

Quels sont les types d’appareils auditifs ?

Les différents appareils auditifs varient fortement (et leur prix en conséquence), en fonction des paramètres suivants :

  • taille,
  • fonctionnalités,
  • méthode d’installation dans l’oreille.

On peut parler principalement de trois grands types d’appareils auditifs :

Appareil auditif intra-auriculaireAppareil auditif contour d’oreilleAppareil auditif micro-contour d’oreille à écouteur déporté (RIC)
DescriptionConçu sur mesure pour se loger à l’intérieur du conduit auditif.
  • Le boîtier se fixe au-dessus et derrière l’oreille.
  • Un tube le relie à un embout auriculaire adapté sur mesure à votre conduit auditif.
  • Le boîtier est derrière le pavillon de l’oreille. Un petit fil (au lieu d’un tube) connecte les pièces.
  • L’écouteur est dans le conduit auditif.
Avantages
  • Esthétique : pas de boîtier, presque invisible.
  • Pratique : ne gêne pas pour parler au téléphone.
  • Confort : moins sensible aux bruits du vent.
  • Puissant : convient aux personnes de tous âges et à tous les types de perte auditive (surtout les plus sévères).
  • Solide et bonne autonomie.
  • Plus esthétique que le contour d’oreille classique.
  • Bonne autonomie.
Inconvénients
  • Plus faible autonomie.
  • Ne convient pas à tous les conduits auditifs.
  • Ni à tous les types de pertes auditives (inefficace pour les plus sévères).
  • Le cérumen peut s’y accumuler.
  • Fonctionnalités restreintes.
  • Taille importante.
  • Plus sensible au bruit du vent.
  • Pièce externe plus gênante.
  • Plutôt pour les pertes d’audition légères.
  • Le cérumen peut s’y accumuler.

Quelles sont les fonctionnalités complémentaires existantes ?

L’appareil auditif peut comprendre certaines fonctionnalités optionnelles. Le but : améliorer votre capacité à entendre dans certaines situations plus difficiles ou accroître le confort.

Quelques exemples de fonctionnalités que vous pouvez désirer trouver sur votre appareil auditif :

  • Réduction des bruits de fond: Tous les appareils auditifs réduisent d’une manière ou d’une autre les bruits de fond. La qualité de cette réduction varie d’un modèle à l’autre.
  • Microphones directionnels: Ils sont alignés sur l’appareil auditif pour permettre une meilleure détection des sons venant de devant vous, avec une réduction des sons venant de l’arrière ou latéraux. Les microphones directionnels peuvent améliorer l’audition dans un environnement très bruyant.
  • Batteries rechargeables: Certains appareils auditifs ont des piles rechargeables. Cela peut faciliter la maintenance : inutile de changer régulièrement la batterie.
  • Connectivité sans fil: les appareils auditifs peuvent de plus en plus souvent être connectés sans fil avec des appareils compatibles « Bluetooth », tels que les téléphones portables, les lecteurs audios et les téléviseurs.
  • Télécommandes: Certains appareils auditifs sont équipés d’une télécommande, pour ajuster les différentes fonctionnalités sans toucher l’appareil auditif.
  • Entrée audio directe: Cette fonctionnalité vous permet de brancher l’appareil auditif à la prise audio d’un téléviseur, ordinateur ou chaîne hi-fi avec un fil.
  • Programmation variable: Certains appareils auditifs peuvent garder en mémoire plusieurs réglages préprogrammés pour vos différents besoins et environnements d’écoute.
  • Synchronisation: Si vous avez deux appareils auditifs, certains peuvent être programmés pour se synchroniser. Le but : reporter les ajustements apportés à un appareil auditif sur l’autre.

Que faire avant d’acheter un appareil auditif ?

Avant d’acheter un appareil auditif, il est important de connaître les étapes à suivre et penser à vos besoins. À la différence des assistants d’écoute, que vous pouvez acheter en pharmacie sans ordonnance, l’appareil auditif nécessite une ordonnance et une personnalisation.

  • Faites un bilan de santé : Consultez votre médecin ORL pour écarter d’éventuelles causes de la perte auditive susceptibles d’être corrigées : accumulation de cérumen ou infection. Le médecin déterminera votre niveau de perte d’audition et vous remettra l’ordonnance nécessaire pour acheter un appareil auditif. Et faites tester votre audition par un audioprothésiste.
  • Demander la référence d’un bon audioprothésiste : Si vous ne connaissez pas de bon audioprothésiste, demandez conseil à votre médecin. C’est le spécialiste qui vous aidera à choisir l’appareil auditif le plus adapté et à l’ajuster pour répondre à vos besoins.
  • Renseignez-vous sur la période d’essai : Vous pouvez généralement commander un appareil auditif avec une période d’essai. Il faut en effet un certain temps pour s’habituer à un nouvel appareil et décider s’il vous convient. L’audioprothésiste a l’obligation de vous fournir un devis comprenant : le prix de la prothèse auditive et des prestations, les caractéristiques de l’appareil, le nombre de réglages et les modalités de remboursement par l’Assurance maladie.
  • Pensez à vos besoins futurs : Demandez à l’audioprothésiste si la puissance de l’appareil auditif que vous avez choisi peut augmenter, pour rester utilisable si votre perte d’audition empire.
  • Vérifiez la garantie : Assurez-vous que l’appareil auditif comprend une garantie couvrant les pièces et la main-d’œuvre pour une période donnée (en général deux ans). La durée de vie d’un appareil auditif est d’environ 5 ou 6 ans.

Quelle prise en charge par la Sécurité sociale ?

L’Assurance maladie prend en charge les appareils auditifs, sur prescription médicale. Le remboursement est de 60 % de la base de tarifs officiels, qui dépend de votre âge et votre handicap.

La prise en charge comprend l’achat de l’appareil auditif et de ses accessoires, ainsi que la prise en charge et le suivi par l’audioprothésiste.

Pour les personnes âgées de plus de 20 ans, le tarif officiel est de 199,71 euros, soit un remboursement plafonné à 119,82 euros par appareil auditif.

Votre mutuelle ou assurance santé complémentaire peut aussi vous rembourser une partie des frais, en général jusqu’à environ 1 000 euros par appareil. Le montant varie en fonction de la mutuelle.

Les appareils auditifs coûtent entre 600 et 2 000 euros. Votre budget final dépendra donc de la prothèse choisie et du remboursement de votre mutuelle.

L'avis des utilisateurs sur cet article
4.8/5 - 6 votes - Votre vote :

Articles connexes